Qu’est-ce que la wicca ? De la sorcellerie ?



 


Question : « Qu’est-ce que la wicca ? De la sorcellerie ? »

Réponse :
La wicca est une religion néopaïenne, de plus en plus populaire et de mieux en mieux acceptée aux États-Unis et en Europe. Plusieurs livres et sites Internet affirment enseigner la « vraie » wicca, mais en fait, les wiccans ne sont pas d’accord entre eux sur les éléments de leur religion. La raison est qu’elle est apparue sous sa forme actuelle il y a tout juste 50 ans. Il s’agit d’un système de croyances élaboré par le britannique Gerald Gardner au cours des années 1940 et 1950 à partir de diverses traditions et croyances religieuses associées à des rituels maçonniques. Gardner a publié plusieurs livres à ce sujet, qui ont donné naissance à plusieurs branches et variantes de la wicca. Certains wiccans sont polythéistes et adorent plusieurs divinités, tandis que d’autres n’adorent que « le Dieu » ou « la déesse » et que d’autres encore adorent la nature, qu’ils appellent Gaïa, d’après la déesse grecque antique. Certains wiccans conservent des éléments de la doctrine chrétienne tandis que d’autres la rejettent totalement. La plupart croient en la réincarnation.

La plupart des wiccans nient énergiquement que Satan fasse partie de leur panthéon et mettent en avant des divergences doctrinales importantes entre eux et les satanistes. Ils adhèrent généralement au relativisme moral et rejettent les étiquettes telles que « vrai » et « faux » ou « bien » et « mal ». La wicca est fondée sur une règle, appelée la Rede : « Do what ye will, harm ye none » (« fais ce que tu veux, mais ne fais de tort à personne »). À première vue, cette règle semble être une philosophie de libertinage sans limites : on peut faire ce qu’on veut, tant qu’on ne fait de tort à personne. Les wiccans sont cependant prompts à rappeler que les conséquences de nos actes peuvent être très lourdes à porter. Ils articulent ce principe dans la Loi du Triple retour : « tout le bien qu’une personne fait à une autre lui sera rendu trois fois dans cette vie, de même que tout le mal qu’elle fait ».

Un autre facteur important qui contribue à la fascination actuelle pour la wicca est le recours à des sorts et à la magie, dont les curieux et les néophytes spirituels sont avides de découvrir les mystères. Tous les wiccans ne pratiquent pas la magie, mais ceux qui le font l’assimilent à la prière chrétienne. La différence est que les wiccans se servent de leur esprit pour contrôler la matière ou font appel à leur divinité préférée pour qu’elle intervienne en leur faveur, tandis que les chrétiens font appel à un Dieu omnipotent et omniprésent, pour guérir et agir dans leur vie. Du fait que la Rede interdit aux sorciers de faire du mal aux autres, au prix des conséquences énoncées dans la Loi du Triple retour, les sorciers qui pratiquent la magie préfèrent parler de « magie naturelle » ou « blanche » pour se distinguer des satanistes.

Pour résumer, la wicca est une religion qui enseigne de vivre en paix avec les autres et avec son environnement en s’occupant de ses propres affaires. Les wiccans aiment à établir des parallèles entre la wicca et le christianisme biblique, afin d’augmenter leur crédibilité. Que dit donc la Bible de cette religion ? Le terme « wicca » ne se trouve évidemment pas dans la Bible. Alors, évaluons leurs croyances à la lumière de ce que Dieu dit à leur sujet.

Les sortilèges wiccans sont de l’idolâtrie. Romains 1.25 dit : « eux qui ont remplacé la vérité de Dieu par le mensonge et qui ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur. » En Ésaïe 40, Dieu dépeint un tableau qui montre à quel point le Créateur est plus grand que sa création. Adorer autre chose que le Créateur est de l’idolâtrie.

Les sortilèges wiccans donnent de faux espoirs. Hébreux 9.27 dit : « Il est réservé aux êtres humains de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement. » Dieu a dit que nous n’avons qu’une seule vie, sans seconde chance. Si nous n’acceptons pas Jésus au cours de notre vie, il nous considèrera comme indignes de nous tenir en sa présence et nous enverra en enfer.

Les sortilèges wiccans engendrent la désillusion. Marc 7.8 dit : « Vous abandonnez le commandement de Dieu et vous gardez la tradition des hommes. » Dieu est Dieu et nous ne le sommes pas. Nous avons une décision à prendre : allons-nous ou non lui faire confiance et adopter sa vision du monde ? Connaître Dieu requiert beaucoup de discipline. La wicca est une religion mensingère, destinée à des personnes bien intentionnées, mais crédules.

Deutéronome 18.10-12 dit : « Qu’on ne trouve chez toi personne qui […] exerce le métier de devin, d’astrologue, d’augure, de sorcier, de magicien. […] En effet, celui qui fait cela fait horreur à l’Éternel. » La sorcellerie wicca est un péché que Dieu a en horreur. Pourquoi ? Parce que c’est une manière de ne pas dépendre de lui, mais de trouver des réponses ailleurs.

Le péché n’est pas qu’un acte contraire aux conventions sociales : c’est la décision de contredire Dieu sur n’importe quel sujet, de se rebeller contre lui, de lui dire que nous voulons être maître de notre propre vie. Romains 3.23 dit : « tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu. » Romains 6.23 ajoute : « En effet, le salaire du péché, c’est la mort. » Il ne s’agit pas ici de la mort physique, mais de la mort spirituelle : la séparation éternelle avec Dieu et la bénédiction de sa présence. L’enfer, lui, se définit comme l’absence de Dieu. Telle est la conséquence du péché.

Heureusement, Romains 6.23 ne s’arrête pas là, mais poursuit : « mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur. » Dieu, qui savait que nous nous rebellerions tous contre lui d’une manière ou d’une autre, a pourvu à un moyen pour nous de ne plus être séparés de lui : par la foi en Jésus-Christ. La sorcellerie wicca n’est qu’un nouveau mensonge de Satan, l’ennemi de nos âmes, qui « rôde comme un lion rugissant, cherchant qui dévorer. » (1 Pierre 5.8)


Retour à la page d'accueil en français

Qu’est-ce que la wicca ? De la sorcellerie ?