Que voulait dire Jésus en nous promettant la vie en abondance ?



 


Question : « Que voulait dire Jésus en nous promettant la vie en abondance ? »

Réponse :
En Jean 10.10, Jésus dit : « Le voleur ne vient que pour voler, égorger et détruire ; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie et qu‎’elles l‎’aient en abondance. » Contrairement au voleur, le Seigneur Jésus ne vient pas pour des raisons égoïstes : il vient pour donner, pas pour prendre, pour que nous puissions avoir en lui une vie heureuse, pleine de sens et éternelle. Nous recevons cette vie abondante au moment où nous l‎’acceptons comme notre Sauveur.

Le terme grec traduit par « en abondance » est perisson, qui signifie « en excès, beaucoup, hors mesure, plus, en superflu, une quantité qui dépasse largement ce à quoi on s‎’attendrait ». En résumé, Jésus nous promet une vie bien meilleure que tout ce que nous pouvons imaginer, ce qui nous rappelle 1 Corinthiens 2.9 : « ce que l‎’œil n‎’a pas vu, ce que l‎’oreille n‎’a pas entendu, ce qui n‎’est pas monté au cœur de l‎’homme, Dieu l‎’a préparé pour ceux qui l‎’aiment ». L‎’Apôtre Paul nous dit que Dieu est capable de faire bien au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons, par sa puissance qui est à l‎’œuvre en nous qui lui appartenons (Éphésiens 3.20).

Avant de nous imaginer des villas luxueuses, de belles voitures, des croisières autour du monde et de l‎’argent à ne plus savoir qu’en faire, nous devons faire une pause et nous demander ce qu‎’enseigne Jésus par rapport à cette vie abondante. La Bible nous dit que la richesse, le prestige, la position et la puissance en ce monde ne sont pas les priorités de Dieu pour nous (1 Corinthiens 1.26-29). En termes économiques, académiques et sociaux, la plupart des chrétiens ne sont pas issus des classes privilégiées. La vie en abondance n‎’est donc clairement pas l‎’abondance de biens matériels, au contraire (Matthieu 8.20). Sinon, Jésus aurait été l‎’homme le plus riche de l‎’histoire.

Cette vie en abondance est la vie éternelle, qui commence à l‎’instant où nous venons à Christ pour l‎’accepter comme notre Sauveur et qui se poursuit pour toute l‎’éternité. Jésus lui-même nous donne la définition biblique de la vie éternelle : « la vie éternelle, c‎’est qu‎’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ » (Jean 17.3). Cette définition ne mentionne pas une longue durée de vie, la santé, la prospérité, la famille ou les activités : elle ne mentionne que la connaissance de Dieu, clé de la vie en abondance.

Qu‎’est-ce que la vie en abondance ? D‎’abord, il s‎’agit d‎’une abondance spirituelle et non matérielle. D‎’ailleurs, Dieu ne se soucie pas particulièrement des circonstances physiques de notre vie. Il nous exhorte à ne pas nous préoccuper de ce que nous mangerons ni de quoi nous serons vêtus (Matthieu 6.25-32, Philippiens 4.19). Les bénédictions physiques peuvent faire partie ou non de la vie en abondance ; ni la richesse, ni la pauvreté ne sont des indicateurs de notre position devant Dieu. Salomon avait tous les biens matériels qu‎’on puisse imaginer, mais il les considérait comme vains (Ecclésiaste 5.10-15). Paul, pour sa part, se satisfaisait de sa condition (Philippiens 4.11-12).

Ensuite, la vie éternelle, qui intéresse vraiment les chrétiens, ne se détermine pas par sa durée, mais par notre relation avec Dieu. C‎’est pourquoi, une fois que nous nous sommes convertis et avons reçu le Saint-Esprit, nous avons déjà la vie éternelle (1 Jean 5.11-13), bien que nous ne la vivions pas encore pleinement. Une longue vie sur terre n‎’est pas synonyme de vie en abondance.

Enfin, la vie chrétienne est centrée sur « [la croissance] dans la grâce et dans la connaissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ » (2 Pierre 3.18). Cela nous apprend que la vie abondante est un processus continuel d‎’apprentissage, de pratique et de croissance en maturité, composé aussi d‎’échecs, de nouveaux départs, d‎’ajustements et de persévérance, car, dans notre état actuel, « nous voyons au moyen d‎’un miroir, de manière peu claire » (1 Corinthiens 13.12). Un jour, nous verrons Dieu face à face et le connaîtrons complètement, comme nous avons été connus (1 Corinthiens 13.12). Alors, nous ne lutterons plus avec le péché et le doute. Ce sera l‎’accomplissement ultime de la vie en abondance.

Bien que nous aspirions naturellement à posséder des biens matériels, en tant que chrétiens, nous devons révolutionner notre perspective sur la vie (Romains 12.2). Tout comme nous devenons de nouvelles créatures en venant à Christ (2 Corinthiens 5.17), notre compréhension de l‎’« abondance » doit également être transformée. La véritable vie abondante est une abondance d‎’amour, de joie, de paix et des autres fruits de l‎’Esprit (Galates 5.22-23), pas une abondance de « biens ». Dans la vie éternelle, nos intérêts sont également éternels, pas temporels. Paul nous exhorte : « Attachez-vous aux réalités d‎’en haut, et non à celles qui sont sur la terre. En effet, vous avez connu la mort et votre vie est cachée avec Christ en Dieu » (Colossiens 3.2-3).


Retour à la page d'accueil en français

Que voulait dire Jésus en nous promettant la vie en abondance ?