Quels sont les éléments-clé de la vie de Christ ? (partie 1)


Question : « Quels sont les éléments-clé de la vie de Christ ? (partie 1) »

Réponse :
Voici la premiere partie des événements-clé de la vie de Christ, avec leur référence biblique.

La naissance de Jésus (Matthieu 1-2, Luc 2) : On trouve dans ces passages, tous les éléments de l'histoire de Noël, bien connue de tous : le début de la vie terrestre de Jésus. Marie et Joseph, pas de chambre à l'auberge, le bébé dans la mangeoire, les bergers et leurs troupeaux, un chœur d'anges se réjouissant. Nous voyons des mages venus d'Orient suivant l'étoile qui les guide vers Bethléhem et apportant des cadeaux au Christ ressuscité, et Joseph, Marie et Jésus fuyant en Égypte, et s'en retournant plus tard à Nazareth. Ces passages incluent aussi la présentation de Jésus dans le Temple à l'âge de huit ans et, à l'âge de douze ans, la discussion de Jésus avec les enseignants du Temple tandis qu'il y était demeuré, ses parents terrestres ayant quitté la ville. L'histoire de la naissance du Sauveur il y a deux mille ans est époustouflante, remplie de détails exquis et remplis de signification et que chérissent les disciples de Christ d'aujourd'hui de même qu'ils ont ravi les témoins de ces scènes. Mais l'histoire de la venue de Dieu sur Terre en tant qu'homme a commencé il y a des milliers d'années avec les prophéties du Messie à venir. Dieu a parlé d'un Sauveur en Genèse 3.15. Des siècles après, Ésaïe a prédit qu'une jeune vierge enfanterait un fils et appellerait son nom « Emmanuel », ce qui signifie « Dieu avec nous » (Ésaïe 7.14). Le premier de ces événements-clés dans la vie de Christ est l'humble commencement dans une étable, où Dieu est venu pour être avec nous, né pour libérer son fils de l'esclavage et pour nous sauver de nos péchés.

Le baptême de Jésus par Jean-Baptiste (Matthieu 3.13-17, Marc 1.9-11, Luc 3.21-23) : Le site de cet événement, qui marque le début de son ministère public, est le Jourdain. Le baptême de Jean était un baptême de repentance et, bien que Jésus n'eût pas besoin d'un tel baptême, il a consenti à s'y soumettre afin de s'identifier avec les pécheurs. De fait, quand Jean, écarquillant les yeux en voyant Jésus venir à lui pour un baptême, lui a dit que c'était lui, Jean, qui eût dû recevoir le baptême des mains de Jésus, ce dernier a insisté. Jésus a dit : « Il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste », si bien que Jean a fait ce qui lui était demandé (Matthieu 3.13-15). Dans son baptême, Jésus s'est identifié avec les pécheurs sur la croix, où il allait troquer sa justice contre leur péché (2 Corinthiens 5.21). Le baptême de Christ a symbolisé sa mort et sa résurrection, a préfiguré et donné de l'importance au baptême chrétien, et publiquement identifié le Christ avec ceux pour qui il allait mourir. De plus, son identité en Messie attendu depuis si longtemps a été confirmée par Dieu en personne qui a fait entendre sa voix des cieux : « Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles : Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis toute mon affection. » (Matthieu 3.17) En définitive, l'emplacement du Jourdain où fut baptisé Jésus a été le théâtre de la toute première manifestation de la Trinité à l'homme. Le Fils a été baptisé, le Père a parlé et le Saint-Esprit est descendu sur le Fils sous la forme d'une colombe. Le commandement du Père, l'obéissance du Fils et l'habilitation par le Saint-Esprit présentent une image merveilleuse de la vie et du ministère du Saint-Esprit.

Le premier miracle (Jean 2.1-11) : Il est juste que l'Évangile de Jean soit le seul qui rapporte le premier miracle de Jésus. Le récit de la vie de Christ a pour thème et objectif de révéler la déité de Christ. Cet événement, Durant lequel Jésus a changé l'eau en vin, montre sa puissance divine sur les éléments de la nature, cette puissance même qui allait être révélée de nouveau dans de nombreux autres miracles de guérison et le contrôle des éléments tels que le vent et la mer. Jean poursuit en nous disant que ce premier miracle a porté deux fruits : la gloire de Christ s'est manifestée et les disciples ont cru en lui (Jean 2.11). La nature divine, glorifiée de Christ était cachée lorsqu'il a pris une forme humaine, mais dans des cas tels que ce miracle, Sa véritable nature a sauté aux yeux des témoins et s'est rendue visible à tous ceux qui avaient des yeux pour voir (Matthieu 13.16). Les disciples avaient toujours cru en Jésus mais les miracles l'ont aidé à fortifier leur foi et à les préparer pour les moments difficiles qui étaient devant eux.

Le Sermon sur la Montagne (Matthieu 5.1-7.29) : Peut-être le plus célèbre sermon de tous les temps a été prêché par Jésus à ses disciples très tôt dans son ministère public. Beaucoup d'expressions mémorables que nous connaissons aujourd'hui proviennent de ce sermon, y compris « heureux ceux qui sont doux, car ils hériteront la terre », « sel de la terre », « œil pour œil », « les lis des champs », « demandez et l'on vous donnera » et « des loups en vêtements de brebis », ainsi que les expressions « sépulcres blanchis », « tendre l'autre joue » et l'image de la main gauche qui ne sait pas ce que fait la main droite. C'est également dans ce sermon qu'on trouve la prière du Notre Père. Bien plus important, cependant, le Sermon sur la Montagne a porté un coup dévastateur aux Pharisiens et à leur religion de justice par les œuvres. En exposant l'esprit de la loi sans se contenter d'en citer la lettre, Jésus ne laissait aucun doute planer sur le fait que le seul respect de la loi n'est d'aucun secours pour l'humanité et que, de fait, les exigences de la loi étaient impossibles à respecter. Il a terminé le sermon par un appel à la vraie foi pour obtenir le salut ainsi que par un avertissement que le chemin du salut est étroit et que peu le trouvaient. Jésus comparent ceux qui entendent ses paroles et les mettent en pratique à des constructeurs sages qui construisent leur maison sur des fondations solides : lorsque les tempêtes arrivent, leur maison tient le choc.

English


Retour à la page d'accueil en français

Quels sont les éléments-clé de la vie de Christ ? (partie 1)