Qui était le Jésus historique ?




Question : « Qui était le Jésus historique ? »

Réponse :
Une des questions les plus fréquentes est incontestablement : « Qui était Jésus ? » Jésus est clairement de loin le personnage historique le plus connu dans le monde entier. Au moins un tiers de la population mondiale, soit environ 2,5 milliards de personnes, se considèrent comme chrétiens. L’Islam, avec ses 1,5 milliards d’adhérents, considère Jésus comme le second plus grand prophète après Mahomet. La plupart des 3,2 milliards de personnes restantes (environ la moitié de la population mondiale) le connaissent ou ont entendu parler de lui.

Si on devait résumer la vie de Jésus de sa naissance à sa mort, on serait vite à court d’informations. Il est né de parents juifs à Bethléem, une petite ville au sud de Jérusalem, alors que ce territoire était occupé par les Romains. Ses parents se sont installés, à Nazareth, plus au Nord, où il a grandi, d’où le nom sous lequel il est couramment désigné : « Jésus de Nazareth. » Son père était charpentier et Jésus a probablement appris ce métier dans sa jeunesse. Vers l’âge de 30 ans, il a commencé un ministère public. Il a choisi une douzaine d’hommes de réputation douteuse comme ses disciples et a établi sa base à Capharnaüm, un grand village de pêcheurs et centre commercial sur la côte du Lac de Galilée. De là, il voyageait et prêchait dans toute la Galilée, avec des visites fréquentes dans les territoires voisins habités par des Gentils et des Samaritains, et occasionnellement à Jérusalem.

Sa méthodologie et son enseignement originaux en surprenaient et en dérangeaient beaucoup. Son message révolutionnaire, accompagné de miracles et de guérisons extraordinaires, lui ont attiré un grand nombre d’adeptes. Sa popularité qui grandissait rapidement a attiré l’attention des puissants chefs religieux juifs, qui sont devenus jaloux de son succès. Beaucoup d’entre eux considéraient son enseignement comme une menace pour leurs traditions et cérémonies religieuses établies. Alors, ils ont comploté avec l’occupant romain pour le faire mourir. À ce moment-là, un de ses disciples l’a vendu aux chefs juifs pour une somme d’argent dérisoire. Peu après, ils l’ont fait arrêter, ont organisé à la hâte un simulacre de procès et l’ont exécuté sommairement par crucifixion.

Mais, contrairement à qui que ce soit d’autre dans l’histoire, la mort de Jésus n’était pas la fin, mais le commencement : le christianisme n’existe qu’à cause des événements consécutifs à sa mort. Trois jours après sa mort, ses disciples et beaucoup d’autres personnes se sont mises à propager le message qu’il était revenu à la vie. Son tombeau était vide, le corps avait disparu et il était apparu plusieurs fois à divers groupes de personnes, dans des endroits différents et des circonstances différentes.

À cause de tout cela, on a commencé à proclamer que Jésus était le Christ, ou le Messie, et que sa résurrection validait le message du pardon des péchés par son sacrifice. Cette bonne nouvelle de l’Évangile a d’abord été annoncée à Jérusalem, la ville où il avait été mis à mort. Ce nouvel enseignement s’est fait connaître comme « la voie » (voir Actes 9.2, 19.9, 23, 24.22) et le nombre de ses adeptes augmentait rapidement. En peu de temps, ce message de foi de l’Évangile s’est répandu au-delà de la région, jusqu’à Rome et aux confins de son vaste empire.

Il est clair que Jésus a beaucoup marqué l’histoire du monde. La meilleure manière de répondre à la question du « Jésus historique » est d’étudier son influence sur l’Histoire. La seule explication pour son impact incomparable est qu’il était bien plus qu’un simple homme : il était et il est Dieu fait homme, comme le dit la Bible. Seul le Dieu qui a créé le monde et qui contrôle le cours de l’histoire peut l’influencer à ce point.


Retour à la page d'accueil en français

Qui était le Jésus historique ?