Qu’est-ce que le véritable Évangile ?



 


Question : « Qu’est-ce que le véritable Évangile ? »

Réponse :
Le véritable Évangile est la Bonne Nouvelle que Dieu sauve les pécheurs. L’homme, de par sa nature, est pécheur et séparé de Dieu, sans espoir de remède à sa situation, mais Dieu a pourvu au moyen de sa rédemption par la mort, l’enterrement et la résurrection du Sauveur, Jésus-Christ.

Le terme « Évangile » signifie littéralement « Bonne Nouvelle », mais pour la comprendre pleinement, il faut commencer par la mauvaise nouvelle : à cause de la chute de l’homme dans le jardin d’Éden (Genèse 3.6), tout ce qui le compose, son esprit, sa volonté, ses émotions et sa chair, ont été corrompus par le péché, si bien que, du fait de sa nature pécheresse, il ne cherche pas Dieu et ne le peut même pas. Il n’a aucune envie de venir à lui ; son esprit est même hostile à Dieu (Romains 8.7). Dieu a décrété que le péché de l’homme le condamnait à passer l’éternité en enfer, séparé de lui, pour payer le prix de ses péchés contre un Dieu saint et juste. Ce serait vraiment une très mauvaise nouvelle s’il n’y avait pas de remède.

Mais, par l’Évangile, Dieu, dans sa miséricorde, a pourvu à un remède, à un substitut pour nous : Jésus-Christ, venu payer le prix de nos péchés par son sacrifice à la croix. Telle est l’essence de l’Évangile que Paul a prêché aux Corinthiens. En 1 Corinthiens 15.2-4, il développe les trois éléments de l’Évangile : la mort, l’enterrement et la résurrection de Christ pour nous. Notre vieille nature est morte avec Christ sur la croix et a été enterrée avec lui, puis nous sommes ressuscités avec lui pour une nouvelle vie (Romains 6.4-8). Paul nous dit de « tenir fermement » dans ce véritable Évangile, le seul qui sauve. Croire en un autre Évangile, c’est croire en vain. En Romains 1.16-17, Paul affirme aussi que le véritable Évangile est la « puissance de Dieu pour le salut de tout homme qui croit », ce qui veut dire que nous ne sommes pas sauvés par nos efforts, mais par la grâce de Dieu, au travers du don de la foi (Éphésiens 2.8-9).

À cause de l’Évangile, par la puissance de Dieu, ceux qui croient en Christ (Romains 10.9) ne sont pas seulement sauvés de l’enfer : nous recevons une toute nouvelle nature (2 Corinthiens 5.17), avec un cœur transformé et des désirs, une volonté et une attitude renouvelées, qui se manifestent par de bonnes œuvres, le fruit que le Saint-Esprit produit en nous par sa puissance. Nous ne sommes pas sauvés par nos œuvres, mais nos œuvres attestent de notre salut (Éphésiens 2.10). Ceux qui sont sauvés par la puissance de Dieu manifestent les fruits du salut par une vie transformée.


Retour à la page d'accueil en français

Qu’est-ce que le véritable Évangile ?