Que dit la Bible du vaudou ? Qu'en penser en tant que chrétien ?


Question : « Que dit la Bible du vaudou ? Qu'en penser en tant que chrétien ? »

Réponse :
Le vaudou désigne un ensemble de pratiques religieuses dérivées d'une religion traditionnelle ouest-africaine, qui vénère une divinité avec une double nature, à la fois masculine et féminine, ainsi que les esprits qui gouvernent la nature et ceux des rochers, des rivières, des arbres, etc. : les vaudoos ou voudous. Le vaudou implique également les sacrifices d'animaux et le culte des ancêtres.

Une forme souterraine de vaudou pratiquée en Amérique latine, à Cuba, en Haïti et dans certaines régions des États-Unis est dérivée du vaudou ouest-africain, avec quelques touches superficielles de catholicisme. Cette forme de vaudou est apparue chez les esclaves emmenés dans le Nouveau Monde et convertis de force au catholicisme, qui ont mélangé leur ancienne et leur nouvelle religion. Ce syncrétisme s'appelle Santeria à Cuba et Candomble au Brésil (d'autres noms sont également employés). Le vaudou haïtien adore les loas, des divinités au service du Dieu unique, associées aux saints catholiques.

En Louisiane, aux États-Unis, le vaudou met l'accent sur la croyance en des esprits qui sont au-dessus de tout. Les esclaves ont changé les noms africains de ces esprits en ceux de saints catholiques. En Louisiane, les femmes qui président les rituels et cérémonies vaudous, lancent des sorts et se servent de potions magiques s'appellent les reines du vaudou. La reine du vaudou la plus connue était Marie Laveau, de La Nouvelle-Orléans, qui se disait également catholique pratiquante et a ouvert la voie à un syncrétisme accru entre vaudou et catholicisme.

Le vaudou est d'abord basé sur la tradition orale et peut donc varier en fonction de la personne qui le pratique. La foi en un Dieu unique, appelé Bondye, est fondamentale, mais celui-ci est distant et n'agit pas dans notre vie de tous les jours. Les adeptes du vaudou entrent en contact avec les esprits par des chants et des danses extatiques par lesquelles ils les invitent à prendre possession d'eux, ainsi que par les serpents. Des régimes alimentaires spécifiques, cérémonies, rituels, sorts, potions, talismans et amulettes (charmes) jouent également un rôle, pour guérir et aider les adeptes.

Le vaudou implique le culte des esprits et des pratiques occultes comme la divination (la bonne aventure) et la sorcellerie, fermement condamnées par Dieu dans l'ensemble de la Bible, notamment en Deutéronome 18.9-13, qui interdit de consulter « [ceux] qui exerce[nt] le métier de devin, d'astrologue, d'augure, de sorcier, de magicien, [ceux] qui consulte[nt] les esprits ou les spirites, […] qui interroge[nt] les morts » (voir aussi Lévitique 19.26, 31, 20.6, 2 Rois 17.17, Actes 19.18-19, Galates 5.19-21, Apocalypse 21.8, 22.15).

Le Dieu du vaudou n'est pas celui de la Bible, mais un Dieu lointain, qui ne prend pas part à la nature ni aux les affaires humaines. Le culte des esprits est une forme d'idolâtrie, condamnée par la Bible. Non seulement le vaudou est une religion incompatible avec la foi chrétienne, mais ses croyances et pratiques sont contraires à la Parole de Dieu. Les pratiques occultes vaudous sont même dangereuses, parce qu'elles ouvrent la porte aux démons.

En mélangeant spiritisme polythéiste et une pratique chrétienne superficielle, le vaudou nie la seigneurie de Jésus-Christ, son œuvre expiatoire sur la croix et la rédemption par la foi en Christ seul. Le vaudou est donc incompatible avec la Parole de Dieu, pour trois raisons : il n'adore pas le vrai Dieu, subordonne Jésus aux esprits et recourt à des pratiques occultes.

English


Retour à la page d'accueil en français

Que dit la Bible du vaudou ? Qu'en penser en tant que chrétien ?