Qu'est-ce que l'universalisme unitarien ?


Question : « Qu'est-ce que l'universalisme unitarien ? »

Réponse :
L'universalisme unitarien est un groupe religieux assez petit, mais influent, dont les mots d'ordre sont relativisme, tolérance et modes de vie alternatifs.

L'expression « universalisme unitarien » vient de la négation de la doctrine de la Trinité et de la croyance que tous les hommes seront sauvés en définitive. Les universalistes affirment que l'idée même d'enfer est incompatible avec l'amour de Dieu. Les racines de cette idée remontent au XVIème Siècle, quand les croyances unitariennes se sont répandues à l'époque de la Réforme. Les pensées unitarienne et universaliste se sont associées l'une à l'autre aux États-Unis, pendant le Siècle des Lumières, vers la fin du XVIIIème Siècle. L'élite intellectuelle de cette époque refusait d'admettre certains enseignements bibliques, comme la dépravation totale et la damnation éternelle, mais leur préférait l'idée d'un Dieu d'amour qui ne ferait jamais souffrir personne.

Les universalistes unitariens fondent leurs croyances essentiellement sur l'expérience personnelle et ne sont généralement affiliés à aucun système religieux. Ils croient que chacun a le droit de décider pour lui-même ce qu'il souhaite croire et que les autres n'ont pas à porter atteinte à ce droit. Par conséquent, certains universalistes utilitaristes sont proches du christianisme libéral, tandis que d'autres sont davantage attirés par les spiritualités Nouvel Âge. Le seul dogme est la tolérance, envers tout sauf le christianisme biblique. Les universalistes unitariens considèrent la Bible comme un livre de poésie, de mythes et d'enseignement moral, entièrement humain, mais pas comme la Parole de Dieu. Ils rejettent sa description du Dieu trinitaire et laissent chacun définir Dieu selon son imagination.

Les universalistes unitariens considèrent Jésus comme un grand maître de morale, mais rien de plus. Il ne le considèrent pas comme divin et rejettent tous ses miracles comme contraires à la raison humaine. Ils considèrent la plupart de ses paroles dans la Bible comme des embellissements de la part des auteurs des Évangiles. Ils croient qu'il n'est pas mort pour sauver l'humanité du péché, car l'homme n'est ni pécheur, ni déchu. L'enseignement universaliste unitarien met l'accent sur la bonté humaine naturelle. Il relativise totalement le péché, un terme d'ailleurs rarement employé. L'homme se sauve lui-même par le développement personnel et le salut est purement terrestre : un « éveil » au monde qui nous entoure. Ce point est très important, car la vie s'arrête à la mort. La plupart des universalistes unitariens nient l'existence de l'au-delà et croient que la vie sur terre est la seule vie que nous ayons.

La Bible, elle, réfute ces mensonges : Jésus est le Sauveur de l'humanité, qui était perdue et séparée de Dieu depuis le jardin d'Éden (Jean 10.15, Romains 3.24-25, 5.8, 1 Pierre 2.24). L'homme n'est pas bon, mais un pécheur perdu, sans espoir. Il ne peut être réconcilié avec un Dieu saint et transcendant que par la grâce de Dieu, par la foi en le sang de Christ versé à la croix (Genèse 2.16-17, 3.1-19, Jean 3.36, Romains 3.23, 1 Corinthiens 2.14, Éphésiens 2.1-10, 1 Timothée 2.13-14, 1 Jean 1.8).

L'universalisme unitarien n'a rien en commun avec le christianisme biblique. C'est un faux Évangile, dont les enseignements sont contraires à la Bible et dont les membres s'opposent fermement aux croyances chrétiennes bibliques traditionnelles (tout en prétendant avoir dépassé toute forme de préjugé et d'a priori). La Bible réfute clairement tous les enseignements principaux de l'universalisme unitarien.

English


Retour à la page d'accueil en français

Qu'est-ce que l'universalisme unitarien ?