Qu'est-il arrivé aux tribus perdues d'Israël ?


Question : « Qu'est-il arrivé aux tribus perdues d'Israël ? »

Réponse :
Quand on parle des « tribus perdues d'Israël », on pense généralement aux dix tribus du Royaume du Nord, conquis par l'Assyrie vers 722 av. J.-C. : Ruben, Siméon, Levi, Dan, Nephtali, Gad, Aser, Issachar, Zabulon et Joseph (dont la tribu était répartie entre Ephraïm et Manassé). La plupart des habitants du Royaume du Nord ont été déportés en Assyrie (2 Rois 17.6). Les Juifs qui sont restés se sont mélangés aux habitants de Cutha, Avva, Hamath et Sepharvaïm, emmenés par le roi d'Assyrie pour peupler la Samarie (2 Rois 17.24, Esdras 4.2-11). C'est ainsi que les dix tribus du Nord d'Israël auraient été « perdues » dans l'histoire, soit exterminées, soit assimilées à d'autres peuples. Cette théorie n'est cependant pas fondée directement sur le texte biblique, mais sur des spéculations.

Il y a beaucoup de mystères, de légendes et de traditions quant à ce que sont devenues les dix tribus « perdues » d'Israël. Une légende affirme qu'elles auraient migré en Europe et que le nom du fleuve Danube viendrait de la tribu de Dan. D'après une autre légende, elles seraient parvenues jusqu'en Angleterre et tous les Anglo-Saxons modernes seraient Juifs : il s'agit de l'hérésie de l'anglo-israélisme. Il est surprenant de voir combien de peuples à travers le monde, en Inde, au Nigeria, en Éthiopie, au Pakistan, en Afghanistan et en Amérique du Nord, revendiquent leur descendance des tribus « perdues ». D'autres théories font des Japonais ou des Amérindiens les dix tribus « perdues » d'Israël.

La vérité est que les « tribus perdues d'Israël » n'ont jamais été perdues. Beaucoup de Juifs demeurés en Israël après la conquête assyrienne se sont installés dans le royaume de Juda, plus au Sud (2 Chroniques 34.6-9). Par la suite, l'Assyrie a été conquise par Babylone, qui a également envahi le royaume du Sud et déporté les deux tribus restantes : Juda et Benjamin (2 Rois 25.21). Le reste des tribus du Nord aurait donc été déporté à Babylone avec celles du Sud. Soixante-dix ans après, quand le roi Cyrus de Perse a permis le retour des Israélites dans la terre promise (Esdras 1), un grand nombre d’individus issus de toutes les tribus sont retournés en Israël pour reconstruire leur patrie.

L'idée que dix tribus d'Israël seraient « perdues » est donc fausse : Dieu sait où se trouve chacune des douze tribus de son peuple et la Bible elle-même montre qu'aucune ne manque à l'appel. À la fin des temps, Dieu suscitera des témoins issus de chacune des douze tribus (Apocalypse 7.4-8). Il est donc évident qu'il a conservé les traces de chacune d'elles.

Dans les Évangiles, la prophétesse Anne (Luc 2.36) était de la tribu d'Aser (une des dix tribus supposément perdues). Zacharie, Élisabeth et, donc, Jean-Baptiste, étaient de la tribu de Levi (Luc 1.5). Jésus a promis à ses disciples qu'ils « ser[aient] assis sur des trônes pour juger les douze tribus d'Israël » (Luc 22.30). Paul, qui sait qu'il est issu de la tribu de Benjamin (Romains 11.1), parle de « cette promesse [dont] nos douze tribus espèrent […] obtenir l'accomplissement en rendant nuit et jour avec ardeur un culte à Dieu » (Actes 26.7). À noter que le verbe est au présent dans cette phrase. Jacques adresse son Épître « aux douze tribus dispersées » (Jacques 1.1). Bref, la Bible dit clairement que les douze tribus d'Israël existent toujours, qu'elles feront partie du Royaume messianique et qu'aucune d'elle n'est perdue.

English


Retour à la page d'accueil Français

Qu'est-il arrivé aux tribus perdues d'Israël ?