Que dit la Bible de la transsexualité ?


Question : « Que dit la Bible de la transsexualité ? »

Réponse :
La transsexualité, également connue sous le nom de trouble de l'identité de genre (TIG) ou dysphorie de genre, est l'impression que notre genre biologique / génétique / physiologique ne correspond pas au genre auquel nous nous identifions et/ou que nous percevons comme le nôtre. Les personnes transsexuelles / transgenres se sentent généralement « coincées » dans un corps qui ne correspond pas à leur véritable genre. Elles pratiquent souvent le travestisme et ont parfois recours à la thérapie hormonale et/ou à des opérations de changement de sexe pour rendre leur corps conforme à leur perception de leur genre.

La Bible n'aborde pas directement la question de la transsexualité et ne mentionne aucun personnage transgenre, mais elle a beaucoup de choses à dire sur la sexualité humaine. Son message le plus fondamental à ce sujet est que Dieu a créé deux genres, pas plus : « Il créa l'homme et la femme. » (Genèse 1.27) Toutes les spéculations modernes sur la fluidité des genres ou un « continuum » permettant un nombre illimité de genres sont étrangères à la Bible.

Les passages bibliques qui condamnent l'homosexualité (Romains 1.18-32, 1 Corinthiens 6.9-10) et le travestisme (Deutéronome 22.5) sont ceux qui s'approchent le plus de la question. Le terme grec traduit par « homosexuels » en 1 Corinthiens 6.9 signifie littéralement « hommes efféminés ». La Bible ne mentionne pas clairement la transsexualité, mais elle décrit clairement d'autres formes de confusion des genres comme péché.

Qu'en est-il de la possibilité que les personnes transsexuelles aient un cerveau qui fonctionne comme celui du genre opposé à leur sexe biologique ? La Bible n'en parle pas. Elle ne mentionne cependant pas non plus l’hermaphrodisme (une anomalie génétique qui fait que la personne qui en est atteinte naît avec les deux organes génitaux), alors que celle-ci, bien qu'extrêmement rare, existe bel et bien. Il y a toutes sortes de maladies et dysfonctionnements du cerveau, innés ou acquis. La possibilité d'un cerveau féminin dans un corps d'homme (ou l'inverse) n'est donc pas à exclure ?

L'exemple de l'hermaphrodisme montre que le fait qu'une chose n'est pas mentionnée dans la Bible ne veut pas forcément dire qu'elle n'existe pas. Il pourrait donc y avoir des personnes dont le fonctionnement cérébral cause une dysphorie de genre, ce qui pourrait également, dans certains cas, expliquer l'homosexualité ; mais la possibilité de causes biologiques ne suffit pas pour accepter ses effets comme justes. Certaines personnes sont hypersexuées, mais cela ne rend pas l'immoralité sexuelle acceptable pour elles. Il est prouvé scientifiquement que le cerveau de certains psychopathes et sociopathes se caractérise pas des mécanismes de contrôle des impulsions affaiblis, ce qui ne justifie pas pour autant leurs comportements déviants.

Les troubles de l'identité de genre, qu'ils aient une origine génétique, hormonale, physiologique, psychologique ou spirituelle, peuvent être guéris et surmontés par la foi en Christ et la dépendance continuelle de la puissance du Saint-Esprit. La guérison est possible, le péché peut être surmonté et des vies peuvent être transformées par le salut disponible en Jésus, malgré les facteurs biologiques / physiologiques. Les croyants de l'église de Corinthe illustrent bien ce changement : « Et c'est là ce que vous étiez, certains d'entre vous. Mais vous avez été lavés, mais vous avez été déclarés saints, mais vous avez été déclarés justes au nom du Seigneur Jésus[-Christ] et par l'Esprit de notre Dieu. » (1 Corinthiens 6.11) Il y a de l'espoir pour tous, même pour les transsexuels, les transgenres, les personnes souffrant d'un trouble de l'identité de genre et les travestis, par le pardon de Dieu disponible en Jésus-Christ.

English


Retour à la page d'accueil en français

Que dit la Bible de la transsexualité ?