La théorie de la Pangée est-elle possible ?


Question : « La théorie de la Pangée est-elle possible ? »

Réponse :
Selon la théorie de la Pangée, tous les continents de la terre formaient jadis un seul supercontinent géant. En regardant une carte du monde, on constate que certains continents (l'Afrique et l'Amérique du Sud notamment) semblent s'imbriquer l'un dans l'autre, comme les pièces d'un puzzle géant. La Bible mentionne-t-elle la Pangée ? Pas explicitement, mais implicitement c'est possible. Genèse 1.9 raconte : « Dieu dit : « Que les eaux qui sont au-dessous du ciel se rassemblent à un seul endroit et que le sec apparaisse ! » Et cela se passa ainsi. » Si toute l'eau s'est « rassembl[ée] à un seul endroit », alors la terre ferme était également « à un seul endroit ». Genèse 10.25 ajoute : « Le nom de l'un était Péleg, parce que c'est à son époque que la terre fut partagée. » Certains citent Genèse 10.25 comme une preuve que la terre a été divisée après le Déluge de Noé.

C'est possible, mais ce n'est clairement pas l'avis de tous les chrétiens. Certains pensent que Genèse 10.25 fait référence à la division survenue lors de la construction de la tour de Babel, pas à la dérive des continents. D'autres mettent en doute la possibilité que Pangée existait encore à l'époque de Noé, du fait qu'en tenant compte de leur vitesse de dérive actuelle, les continents n'auraient pas pu s'éloigner autant les uns des autres en si peu de temps. Rien ne prouve cependant que cette vitesse est restée stable. De plus, Dieu est capable de provoquer la dérive des continents pour accomplir ses desseins et séparer l'humanité (Genèse 11.8). Encore une fois, cependant, la Bible ne mentionne pas explicitement la Pangée et ne dit pas clairement quand elle s'est disloquée.

Si la Pangée existait encore à l'époque de Noé, cela explique comment les animaux et les hommes ont pu s'installer sur tous les continents. Comment les kangourous sont-ils arrivés jusqu'en Australie après le Déluge si les continents étaient déjà séparés ? Des créationnistes terre jeune ont proposé des alternatives au modèle courant de la dérive des continents, notamment la théorie catastrophiste (voir http://www.answersingenesis.org/tj/v16/i1/plate_tectonics.asp) et la théorie des plaques hydriques (voir http://www.creationscience.com/onlinebook/HydroplateOverview2.html), qui proposent toutes deux une accélération de la dérive des continents après le cataclysme du Déluge.

D'autres scientifiques chrétiens ont proposé une autre explication, sans Pangée après l'époque de Noé. Selon eux, la migration intercontinentale a commencé alors que le niveau des mers était encore faible, pendant et immédiatement après l'ère glaciaire consécutive au Déluge, quand une grande partie de l'eau était enfermée dans les pôles sous forme de glace. La baisse du niveau des mers a fait émerger les plateaux continentaux, reliant ainsi les principales masses continentales par des ponts.

Il y a (ou, du moins, il y avait) des ponts souterrains peu profonds entre tous les principaux continents. L'Amérique du Nord, l'Asie du Sud-Est et l'Australie étaient reliés à l'Asie continentale. La Grande-Bretagne était attachée à l'Europe continentale. À certains endroits, ces ponts intercontinentaux ne sont qu'à quelques dizaines de mètres en-dessous de la mer. On peut résumer ainsi cette théorie : 1) après le Déluge, il y a eu une ère glaciaire. 2) Le gel de grandes quantités d'eau a provoqué une baisse du niveau de la mer, bien en-dessous de leur niveau actuel. 3) Cette baisse du niveau de la mer a permis la formation de ponts terrestres entre les principaux continents. 4) Les hommes et les animaux sont passés par ces ponts pour migrer sur les différents continents. 5) La fin de l'ère glaciaire a entraîné une montée du niveau de la mer qui a inondé ces ponts terrestres.

La Bible ne mentionne pas directement la Pangée, mais elle en présente la possibilité. Quoi qu'il en soit, toutes ces théories constituent une explication valable de la présence d'hommes et d'animaux sur tous les continents, malgré l'étendue des océans qui les sépare.

English


Retour à la page d'accueil en français

La théorie de la Pangée est-elle possible ?