Pourquoi le voile du Temple s’est-il déchiré quand Jésus est mort ?



 


Question : « Pourquoi le voile du Temple s’est-il déchiré quand Jésus est mort ? »

Réponse :
À l’époque de Jésus, le saint Temple de Jérusalem était au centre de la vie religieuse juive, où des animaux étaient offerts en sacrifice et où le culte était célébré conformément à la Loi de Moïse. Hébreux 9.1-9 nous dit que le voile du Temple séparait le Saint des Saints, demeure terrestre de la présence de Dieu, du reste du Temple où les hommes demeuraient. Cela signifiait que l’homme était séparé de Dieu à cause du péché (Ésaïe 59.1-2). Seul le souverain sacrificateur avait le droit de passer au-delà du voile une fois par an (Exode 30.10, Hébreux 9.7) pour entrer dans la présence de Dieu au nom de toute la nation d’Israël et faire l’expiation de leurs péchés (Lévitique 16).

La hauteur du Temple de Salomon était de 30 coudées (1 Rois 6.2), mais, d’après les écrits de Josèphe, un historien juif du 1º Siècle, Hérode l’avait augmentée à 40 coudées. La mesure exacte d’une coudée reste incertaine, mais on pense que ce voile mesurait environ 18 mètres de haut. Josèphe nous dit aussi qu’il avait 12 cm d’épaisseur et que la force de traction combinée de chevaux attachés des deux côtés n’aurait pas suffi à le déchirer. Le livre de l’Exode nous enseigne que ce voile épais était fait de tissu bleu, pourpre et cramoisi et de fin lin retors.

La taille et l’épaisseur du voile donnent une dimension encore plus grande aux événements survenus au moment de la mort de Jésus sur la croix. « Jésus poussa de nouveau un grand cri et rendit l’esprit. Et voici que le voile du Temple se déchira en deux depuis le haut jusqu’en bas». (Matthieu 27.50-51a)

Que penser de tout cela ? Que signifie ce voile déchiré pour nous aujourd’hui ? Avant tout, le fait que le voile s’est déchiré au moment de la mort de Jésus est un signe spectaculaire que son sacrifice, son sang versé, est une expiation suffisante pour nos péchés, et que l’entrée du Saint des Saints est désormais ouverte à tous, en tout temps, aux Juifs comme aux Gentils.

Quand Jésus est mort, le voile s’est déchiré et Dieu a quitté cet endroit pour ne plus jamais demeurer dans un Temple fait de main d’homme (Actes 17.24). Dieu n’avait plus besoin du Temple et de son système religieux, si bien que le Temple et Jérusalem ont été livrés à la « désolation » (détruits par les Romains) en 70 ap. J.-C., comme Jésus l’avait annoncé en Luc 13.35. Tant que le Temple existait, il représentait l’Ancienne Alliance. Hébreux 9.8-9 fait référence à une époque qui touche à sa fin, faisant place à la Nouvelle Alliance (Hébreux 8.13).

En un sens, le voile symbolise Christ lui-même, le seul chemin vers le Père (Jean 14.6), comme on le voit par le fait que le souverain sacrificateur devait entrer dans le Saint des saints à travers le voile. Maintenant, Christ est notre souverain sacrificateur et, en tant que croyants en son œuvre terminée à la croix, nous participons à son sacerdoce plus excellent. Par lui, nous pouvons désormais entrer dans le Saint des Saints. Hébreux 10.19-20 dit que « nous avons par le sang de Jésus l’assurance d’un libre accès au sanctuaire [, par] cette route nouvelle et vivante, [qu’]il […] a inaugurée pour nous au travers du voile, c’est-à-dire de son propre corps ». Nous voyons l’image du corps de Jésus déchiré pour nous, au même moment où il déchirait le voile pour nous.

Le voile déchiré de haut en bas est un fait historique. La signification profonde de cet événement est expliquée dans des glorieux détails dans l’Épître aux Hébreux. Les choses du Temple étaient l’ombre des choses à venir et montrent toutes vers Jésus-Christ. Il était le voile du Saint des Saints, et par sa mort, les fidèles ont maintenant un libre accès à Dieu.

Le voile du Temple était un rappel constant que le péché sépare l’humanité de la présence de Dieu. Le fait qu’un sacrifice était offert tous les ans pour le péché et que d’innombrables autres sacrifices étaient répétés quotidiennement montre clairement que les sacrifices d’animaux étaient insuffisants pour expier le péché. Jésus-Christ, par sa mort, a renversé la barrière entre Dieu et l’homme, si bien que maintenant, nous pouvons nous approcher de Lui avec assurance et hardiesse (Hébreux 4.14-16).




Retour à la page d'accueil Français

Pourquoi le voile du Temple s’est-il déchiré quand Jésus est mort ?