Survivre à la fin des temps : comment est-ce possible ?



 


Question : « Survivre à la fin des temps : comment est-ce possible ? »

Réponse :
L’avenir est souvent source d’inquiétude, mais ce n’est pas une nécessité : ceux qui connaissent Dieu doivent, au contraire, y penser avidement et prendre courage. Proverbes 31.25, par exemple, décrit ainsi la femme qui connaît Dieu et se confie en lui : « Elle rit en pensant à l’avenir. »

Il y a deux éléments-clé à garder à l’esprit concernant l’avenir. D’abord, Dieu est souverain et contrôle toutes choses. Il connaît l’avenir et garde le contrôle sur absolument tout ce qui arrivera. La Bible dit : « Souvenez-vous des tout premiers événements ! En effet, c’est moi qui suis Dieu et il n’y en a pas d’autre. Je suis Dieu et personne n’est comparable à moi. Je révèle dès le début ce qui doit arriver, et longtemps à l’avance ce qui n’est pas encore mis en œuvre. Je dis : « Mon projet se réalisera et je mettrai en œuvre tout ce que je désire. » […] C’est moi qui appelle de l’est un oiseau de proie, d’une terre lointaine l’homme chargé de réaliser mon projet. Ce que j’ai dit, je le ferai arriver ; ce que j’ai prévu, je le mettrai en œuvre. » (Ésaïe 46.9-11, caractères gras ajoutés)

Ensuite, la Bible parle de ce qui arrivera à la « fin des temps » ou aux « temps de la fin ». Étant donné que la Bible est la révélation de Dieu à l’humanité et que Dieu connaît l’avenir et garde le contrôle des événements (comme le dit Ésaïe ci-dessus), il est évident que ce que la Bible dit de l’avenir est digne de foi. Voici ce qu’elle dit elle-même des prédictions concernant l’avenir : « ce n’est jamais par une volonté d’homme qu’une prophétie a été apportée, mais c’est poussés par le Saint-Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu » (2 Pierre 1.21). Cette vérité est évidente en ce que, contrairement aux fausses prophéties des autres religions ou de personnes comme Nostradamus, la Bible ne s’est jamais avérée être dans l’erreur : tous les événements à venir qu’elle a annoncés se sont produits exactement comme les Écritures l’avaient prévu.

Pour savoir comment comprendre et survivre à la fin des temps, il faut répondre à ces trois questions :
1. Comment interpréter ce que la Bible dit de l’avenir (les prophéties bibliques) ?
2. Que dit la Bible de la fin des temps ?
3. Comment cela doit-il affecter ma vie aujourd’hui ?

Comment interpréter les prophéties bibliques
Plusieurs méthodes d’interprétation des passages concernant la fin des temps sont possibles. Si des personnalités respectables ont des opinions divergentes, il y a de bonnes raisons de penser que les prophéties bibliques doivent être interprétées
(1) littéralement,
(2) dans une perspective futuriste et
(3) dans un sens « prémillénnariste ». Le fait qu’il y a plus de 300 prophéties concernant la première venue de Christ et qu’elles se sont toutes accomplies littéralement penche en faveur d’une interprétation littérale. Les prédictions concernant la naissance, la vie, la trahison, la mort et la résurrection du Messie ne se sont pas accomplies de manière allégorique ou spirituelle : Jésus est littéralement né à Bethléhem, a accompli des miracles, a été trahi par un ami proche pour 30 pièces d’argent, a eu les mains et les pieds percés, est mort entre deux brigands, a été enterré dans le tombeau d’un homme riche et est ressuscité trois jours après sa mort. Tous ces détails ont été annoncés des centaines d’années avant sa naissance et se sont accomplis littéralement. De plus, les symboles employés dans diverses prophéties (par ex. les dragons, cavaliers, etc.) représentent tous des êtres ou des événements réels, de la même manière que Jésus est décrit comme un lion et un agneau.

Pour ce qui est de la perspective futuriste, la Bible dit clairement que les livres prophétiques, comme Daniel et l’Apocalypse, contiennent non seulement des récits d’événements historiques, mais annoncent aussi des événements à venir. Après les messages révélés à Jean pour les églises de son époque, il a eu des visions concernant les temps de la fin. Jean a entendu ces paroles : « Monte ici et je te ferai voir ce qui doit arriver par la suite » (Apocalypse 4.1, italiques ajoutées).

Les promesses de Dieu à Abraham (voir Genèse 12 et 15) concernant la terre d’Israël sont un argument encore plus solide en faveur de la perspective futuriste. L’alliance de Dieu avec Abraham étant inconditionnelle et ses promesses pour la descendance d’Abraham n’ayant pas encore été accomplies, cela implique qu’elles s’accompliront à l’avenir.

Enfin, pour ce qui est de l’interprétation « prémillénnariste » des prophéties, cela implique que l’Église sera d’abord enlevée, puis que le monde passera par sept années de Tribulation, à l’issue desquelles Jésus-Christ reviendra pour régner sur la terre pendant 1 000 ans littéraux (Apocalypse 20).

Mais que dit la Bible au sujet des événements qui précéderont la fin ?

Que dit la des temps de la fin ?
Malheureusement, la Bible annonce un cycle infernal de catastrophes, péchés des hommes et apostasie religieuse avant le retour de Christ. Paul a écrit : « Sache que dans les derniers jours il y aura des temps difficiles […] les hommes méchants et imposteurs avanceront toujours plus dans le mal en égarant les autres et en s’égarant eux-mêmes » (2 Timothée 3.1, 13). Le monde continuera à rejeter Dieu, sa Parole et son peuple.

Un jour à venir, personne ne sait quand, Dieu mettra fin à l’âge de l’Église, qui a commencé au Ier Siècle avec la Pentecôte (voir Actes 2), par un événement connu sous le nom de l’Enlèvement. À ce moment-là, il retirera de terre tous les croyants en Christ, en préparation du jugement dernier. À propos de l’Enlèvement, Paul écrit : « En effet, si nous croyons que Jésus est mort et qu’il est ressuscité, nous croyons aussi que Dieu ramènera par Jésus et avec lui ceux qui sont morts. Voici ce que nous vous déclarons d’après la parole du Seigneur : nous les vivants, restés pour le retour du Seigneur, nous ne devancerons pas ceux qui sont morts. En effet, le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d’un archange et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel et ceux qui sont morts en Christ ressusciteront d’abord. Ensuite, nous qui serons encore en vie, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. Encouragez-vous donc les uns les autres par ces paroles » (1 Thessaloniciens 4.14.18).

L’absence de paix et les troubles qui précéderont l’Enlèvement atteindront des proportions dramatiques quand d’innombrables personnes disparaîtront de la terre. Cet événement sèmera la panique et suscitera des aspirations pour un dirigeant fort, à même de résoudre tous les problèmes du monde. L’avènement d’un tel dirigeant est déjà en cours de préparation depuis un certain temps, comme l’a noté l’historien Arnold Toynbee : « En la poussant à acquérir des armes de plus en plus destructrices tout en construisant un monde de plus en plus interdépendant économiquement, la technologie a mené l’humanité à un tel degré d’incertitude que nous récoltons ce que nous avons semé : la divinisation d’un nouveau César qui pourrait réussir à construire un monde d’unité et de paix. » L’Antéchrist s’élèvera d’un Empire romain ravivé, organisé en dix circonscriptions européennes (voir Daniel 7.24, Apocalypse 13.1). Il signera une alliance avec la nation d’Israël qui marquera le début de sept années prophétiques avant le retour de Christ (voie Daniel 9.27).

Pendant trois ans en demie, l’Antéchrist régnera sur terre, promettant la paix, mais ce sera une fausse paix qui prendra au piège les peuples de la terre. La Bible dit : « Quand les hommes diront : « Paix et sécurité ! » alors une ruine soudaine fondra sur eux, comme les douleurs sur la femme enceinte ; ils n’y échapperont pas » (1 Thessaloniciens 5.3). Les guerres, les tremblements de terre et les famines se multiplieront (voir Matthieu 24.7) jusqu’à la fin du règne de l’Antéchrist, quand il entrera dans le Temple reconstruit à Jérusalem, proclamera sa divinité et exigera d’être adoré (voir 2 Thessaloniciens 2.4, Matthieu 24.15). C’est alors qu’interviendra le vrai Dieu : une Tribulation sans précédent surviendra pendant trois autres années et demie. Jésus a annoncé : « car alors la détresse sera si grande qu’il n’y en a pas eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu’à présent et qu’il n’y en aura jamais plus. Et si ces jours n’étaient pas abrégés, personne ne serait sauvé ; mais à cause de ceux qui ont été choisis, ces jours seront abrégés » (Matthieu 24.21-22).

La Tribulation entraînera d’innombrables morts et une destruction sans pareille. Beaucoup mettront aussi leur foi en Christ, souvent au prix de leur vie. Dieu gardera le contrôle de la situation et rassemblera les armées incroyantes du monde afin de les juger. Le prophète Joël a écrit à propos de cet événement : « je rassemblerai toutes les nations et je les ferai descendre dans la vallée de Josaphat. Là, j’entrerai en jugement avec elles au sujet de mon peuple » (Joël 4.2-3). Voici comment Jean décrit cette bataille : « Je vis sortir de la gueule du dragon, de la gueule de la bête et de la bouche du prétendu prophète trois esprits impurs semblables à des grenouilles. Ce sont des esprits de démons qui accomplissent des signes miraculeux et qui vont vers les rois de toute la terre afin de les rassembler pour la bataille de ce grand jour du Dieu tout-puissant. […] Ils les rassemblèrent à l’endroit appelé en hébreu Harmaguédon. » (Apocalypse 16.13-16)

À ce moment-là, Jésus le Messie reviendra en détruisant ses ennemis et prendra possession du monde, qui lui revient de droit. « Ensuite, je vis le ciel ouvert, et voici qu’un cheval blanc apparut. Celui qui le montait s’appelle « Fidèle et Véritable », il juge et combat avec justice. Ses yeux étaient comme une flamme de feu et il y avait de nombreuses couronnes sur sa tête. Il portait un nom écrit, que personne d’autre que lui ne connaît. Il était habillé d’un vêtement trempé de sang. Son nom est « la Parole de Dieu ». Les armées célestes le suivaient, montées sur des chevaux blancs et habillées d’un fin lin, blanc et pur. De sa bouche sortait une épée aiguë pour frapper les nations. Il les dirigera avec un sceptre de fer et il écrasera lui-même le raisin dans la cuve à vin de l’ardente colère du Dieu tout-puissant. Il portait sur son vêtement et sur sa cuisse un nom écrit : « Roi des rois et Seigneur des seigneurs ». Je vis un ange debout dans le soleil. Il cria d’une voix forte à tous les oiseaux qui volaient haut dans le ciel : « Venez, rassemblez-vous pour le grand festin de Dieu afin de manger la chair des rois, la chair des chefs militaires, la chair des guerriers, la chair des chevaux et de ceux qui les montent, la chair de tous les hommes, libres et esclaves, petits et grands. » Alors je vis la bête, les rois de la terre et leurs armées rassemblés pour faire la guerre à celui qui montait le cheval et à son armée. La bête fut capturée, ainsi que le prétendu prophète qui avait accompli devant elle des signes miraculeux pour égarer ceux qui avaient reçu la marque de la bête et adoré son image. Tous les deux furent jetés vivants dans l’étang ardent de feu et de soufre. Les autres furent tués par l’épée qui sortait de la bouche de celui qui montait le cheval, et tous les oiseaux se rassasièrent de leur chair. » (Apocalypse 19.11–21)

Une fois que Christ aura défait toutes les armées réunies dans la vallée d’Harmaguédon, il régnera mille ans avec ses saints et restaurera pleinement Israël dans sa terre. À l’issue de ce règne millénaire, viendra le jugement dernier des nations et de tous les hommes, suivi de l’éternité, avec Dieu ou séparé de lui (voir Apocalypse 20-21).

Ces événements ne sont pas que des spéculations ou des possibilités : ils s’accompliront certainement à l’avenir. De même que toutes les prophéties bibliques sur la première venue de Christ se sont accomplies, toutes celles sur son retour s’accompliront aussi.

Quel effet le fait de savoir que ces prophéties sont vraies devrait-il avoir sur nous ? Pierre demande : « Puisque tout notre monde doit être dissous, combien votre conduite et votre piété doivent-elles être saintes ! Attendez et hâtez la venue du jour de Dieu, jour où le ciel enflammé se désagrégera et où les éléments embrasés fondront. » (2 Pierre 3.11-12)

Les conséquences des prophéties bibliques pour nous aujourd’hui
Nous devons réagir de quatre manières différentes aux prophéties bibliques. D’abord, nous devons y obéir, comme le dit Pierre dans les versets ci-dessus. Jésus nous appelle sans cesse à être prêts pour son retour, qui pourrait survenir à tout moment (voir Marc 13.33-37), et à vivre d’une manière dont nous n’aurons pas honte.

Ensuite, elles doivent nous amener à l’adoration. Dieu a pourvu à un moyen pour nous d’échapper aux jugements de la fin des temps : le don gratuit du salut en Jésus. Nous devons accepter et vivre dans la reconnaissance pour ce don. Un jour, nous l’adorerons au ciel : « Tu es digne de prendre le livre et d’en ouvrir les sceaux, car tu as été offert en sacrifice et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple et de toute nation. » (Apocalypse 5.9)

Nous devons aussi annoncer le message du salut et de son retour, pour que tous l’entendent, surtout ceux qui ne croient pas encore : chacun doit avoir l’occasion de se tourner vers Dieu et d’être sauvé de sa colère à venir. Apocalypse 22.10 dit : « Ne marque pas du sceau du secret les paroles de la prophétie de ce livre, car le temps est proche ».

Enfin, la Parole prophétique de Dieu nous appelle à servir. Tous les croyants doivent persévérer dans l’accomplissement de la volonté de Dieu et de bonnes œuvres. Christ jugera aussi les œuvres de ceux qui auront cru en lui, non pas pour déterminer s’ils entreront au ciel, mais pour manifester ce que chacun aura fait des dons que Dieu lui a donnés. Paul dit à propos de ce jugement : « En effet, il nous faudra tous comparaître devant le tribunal de Christ afin que chacun reçoive le salaire de ce qu’il aura fait, bien ou mal, alors qu’il était dans son corps » (2 Corinthiens 5.10).

Pour résumer, Dieu est souverain sur tous les hommes et événements du monde. Il demeure fermement aux commandes de toutes choses et accomplira parfaitement tout ce qu’il a commencé, comme le dit ce vieux cantique chrétien : « Tout est la création de Dieu, façonné par la même main, Satan et le salut, soumis aux mêmes ordres. »

Les prophéties accomplies sont une preuve que la Bible est un livre surnaturel. Des centaines de milliers de prophéties de l’Ancien Testament se sont déjà accomplies, il est donc raisonnable de conclure que ce qu’il dit de la fin des temps s’accomplira aussi. Ceux qui connaissent Jésus et ont mis leur foi en lui en tant que Sauveur et Seigneur attendent sa venue pleins d’une heureuse espérance (voir Tite 2.13), mais pour ceux qui l’ont rejeté, elle sera une occasion de sainte terreur (voir 2 Thessaloniciens 1.8). Conclusion : pour survivre à la fin des temps, assurez-vous de croire en Christ : « En effet, Dieu ne nous a pas destinés à la colère, mais à la possession du salut par notre Seigneur Jésus-Christ » (1 Thessaloniciens 5.9).


Retour à la page d'accueil en français

Survivre à la fin des temps : comment est-ce possible ?