Quelle est la clé pour surmonter le découragement ?


Question : « Quelle est la clé pour surmonter le découragement ? »

Réponse :
Quand nous sommes découragés, nous perdons la motivation pour avancer. Les montagnes semblent trop élevées, les vallées trop sombres et les batailles trop rudes, si bien que nous perdons le courage de continuer.

Dans beaucoup de passages bibliques, Dieu exhorte ses enfants à prendre courage (Psaume 27.14, 31.24, 2 Chroniques 32.7, Deutéronome 31.6). Voici quelques-unes des premières paroles qu’il a adressées à Josué quand il l’a choisi pour succéder à Moïse en tant que chef du peuple d'Israël : « Ne t'ai-je pas ordonné : Fortifie-toi et prends courage ? Ne sois pas effrayé ni épouvanté, car l'Éternel, ton Dieu, est avec toi où que tu ailles. » (Josué 1.9) Le Seigneur fonde ce commandement sur sa promesse à Josué au verset 5 : « Je serai avec toi comme j'ai été avec Moïse. Je ne te délaisserai pas et je ne t'abandonnerai pas. » Il savait que son serviteur aurait à combattre de féroces batailles et il ne voulait pas qu'il se décourage.

La clé pour surmonter le découragement est de se souvenir des promesses de Dieu et de les faire siennes. Si nous connaissons le Seigneur, nous pouvons avoir confiance dans les promesses qu'il a données à son peuple dans sa Parole. Ses promesses s'accompliront, que nous en soyons témoins dans cette vie ou non (Hébreux 11.13-16). C'est cette certitude qui a poussé l'Apôtre Paul à continuer à avancer et à annoncer l'Évangile, jusqu'à la prison romaine où il a perdu la vie. Depuis sa prison, il a écrit : « je cours vers le but pour remporter le prix de l'appel céleste de Dieu en Jésus-Christ. » (Philippiens 3.14) Il supportait la persécution, le rejet, les coups et le découragement, car ses yeux étaient fixés sur le prix ultime : entendre son Sauveur et Seigneur lui dire : « C'est bien » (voir Matthieu 25.23, Apocalypse 22.12)

Nous sommes facilement découragés quand nous recherchons à être reconnus ou affirmés. Si nous servons ou obéissons en espérant une récompense immédiate, nous serons certainement découragés. Jésus ne nous mène pas toujours sur le chemin le plus facile et il en avertit ses disciples dès le départ (Luc 14.25-33). Si nous sommes prêts à payer le prix pour le suivre, nous serons plus forts pour les batailles à venir. Nous nous laisserons moins facilement décourager quand les choses n'iront pas comme prévu, car nous saurons que la bataille est entre les mains de Dieu (1 Samuel 17.47).

Le découragement peut être un signe qui nous montre que nous ne sommes plus concentrés sur l'essentiel. Quand nous sommes découragés, cela peut être utile de passer du temps seul avec Dieu, pour le laisser examiner notre cœur et nos motivations (Psaume 139.23). Notre découragement est souvent nourri par notre orgueil, notre cupidité et notre convoitise. Il est parfois aussi dû à la frustration, quand nous n'avons pas reçu ce que nous estimons être notre dû. Si nous reconnaissons que cette attitude est péché, nous pouvons nous en repentir, nous humilier et laisser le Saint-Esprit réajuster nos attentes. Le découragement qui nous rappelle que nous n'avons plus les bonnes priorités peut être un outil pour nous aider à ressembler davantage à Jésus (voir Romains 8.29).

Le Psalmiste savait ce que c'est que d'être découragé. Lorsque cela lui arrivait, il se souvenait de Dieu et des promesses contenues dans sa Parole : « Pourquoi être abattue, mon âme, et gémir en moi ? Espère en Dieu, car je le louerai encore ! Il est mon salut et mon Dieu. Mon âme est abattue en moi ; aussi, c’est à toi que je pense. » (Psaume 42.6-7)

English


Retour à la page d'accueil en français

Quelle est la clé pour surmonter le découragement ?