settings icon
share icon
Question

Qu'est-ce que la suprématie du Christ et quelles en sont les implications ?

Réponse


La suprématie du Christ est une doctrine entourant l'autorité de Jésus et sa nature divine. Dans les termes les plus simples, affirmer la suprématie du Christ revient à affirmer que Jésus est Dieu.

Dans le dictionnaire, le mot « suprême » est défini comme suit : « le plus élevé en rang ou en autorité » ou « le plus élevé en degré ou en qualité ». En substance, il n'y a pas de meilleur. Le suprême de quelque chose est son ultime. Jésus est l'ultime en matière de puissance, de gloire, d'autorité et d'importance. La suprématie de Jésus sur tout est développée bibliquement principalement en Hébreux et en Colossiens.

Un thème principal du livre des Hébreux est l'explication de l'œuvre de Jésus dans le contexte du système de l'Ancien Testament. Jésus était l'accomplissement des traditions et des rôles juifs de l'Ancien Testament. Un autre thème principal du livre des Hébreux est que Jésus ne représente pas simplement une nouvelle façon de faire les choses. Au contraire, il est suprême. Il est l'accomplissement réel de l'ancienne manière de faire les choses et est donc plus grand que ces manières. Concernant le système du temple sous la loi mosaïque, l'auteur des Hébreux écrit : « Mais maintenant il a obtenu un ministère d'autant supérieur qu'il est le médiateur d'une alliance plus excellente, qui a été établie sur de meilleures promesses. » (Hébreux 8:6). En substance, Jésus est plus grand que le système de l'Ancien Testament. Il englobe et supplante l'ancienne façon de faire les choses. Cela est évident dans les nombreuses comparaisons de Jésus avec les rôles et les rites de l'Ancien Testament. Par exemple, il nous est dit que « …parce qu'il demeure éternellement, possède un sacerdoce qui n'est pas transmissible. C'est aussi pour cela qu'il peut sauver parfaitement ceux qui s'approchent de Dieu par lui, étant toujours vivant pour intercéder en leur faveur. » (Hébreux 7:24-25). Jésus englobe donc le sacerdoce de l'Ancien Testament et il en est le maître.

L’Épitre aux Hébreux explique que le Christ est suprême sur bien plus que des rôles et des systèmes. Hébreux 1:3 dit : « Le Fils est le reflet de sa gloire et l'empreinte de sa personne, et il soutient toutes choses par sa parole puissante. » De même, Colossiens 2:9 dit : « Car en lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité. » Essentiellement, Jésus est Dieu.

Colossiens 1:15-23 est intitulé "La suprématie du Christ" dans certaines Bibles. Dans ce passage, Paul indique clairement que Jésus est au-dessus de toutes choses. Le Christ est appelé « l'image du Dieu invisible » et « le premier-né de toute la création » (Colossiens 1:15). Le mot « premier-né » peut prêter à confusion. Il n'implique pas que le Christ a été créé (comme dans la doctrine des Témoins de Jéhovah). Au contraire, le terme premier-né fait référence à une position d'autorité. Être « premier-né », c'était occuper une position d’honneur. Paul poursuit immédiatement en expliquant le rôle de Jésus dans la création : « Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. » (Colossiens 1:16). Cela signifie que Jésus n'est pas créé mais qu'il est le Créateur. Il est Dieu.

Paul poursuit en disant : « Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui. Il est la tête du corps de l'Église; il est le commencement, le premier-né d'entre les morts, afin d'être en tout le premier. » (Colossiens 1:17-18). Paul souligne les multiples domaines dans lesquels le Christ a l'autorité - sur la création, sur l'Église, sur la mort, et enfin « en toutes choses ». Le Christ est à la fois avant toutes choses et englobe toutes choses (« subsistent en lui »). Par conséquent, le Christ est suprême.

Cette doctrine est essentielle à notre compréhension de et à notre adoration du Christ. La suprématie du Christ affirme que Jésus est pleinement Dieu. Il n'est pas simplement un homme plus grand que les autres, mais il est véritablement au-dessus de toute la création, comme seul Dieu peut l'être. Cette vérité est essentielle pour notre salut. Dieu est infini et, par conséquent, notre péché contre lui est une offense infinie. Afin d'expier cette offense, le sacrifice doit être infini. Jésus, en tant que Dieu, est infini et donc un sacrifice capable.

Le fait que Jésus soit suprême nous empêche de dire qu'il n'est qu'un des nombreux chemins vers Dieu. Il n'est pas seulement un bon professeur de morale que nous pouvons choisir de suivre, mais il est Dieu et il est au-dessus de tout. La suprématie de Jésus rend également évident le fait que nous ne pouvons pas expier nos propres péchés. En fait, « il est impossible que le sang des taureaux et des boucs ôte les péchés » (Hébreux 10:4). Jésus a à la fois accompli et remplacé ce système. Le salut n'est pas basé sur les œuvres (voir Éphésiens 2:1-10). Et, une fois que nous sommes sauvés, la suprématie de Jésus nous montre que nous ne pouvons pas aspirer à être comme lui par nos propres forces. Jésus est tout autre, suprême sur tout. Les chrétiens sont appelés à être comme Jésus, mais c'est par l'œuvre du Saint-Esprit (Philippiens 2.12-13 ; Romains 8).

La suprématie de Jésus nous enseigne qu'il n'est pas simplement un être spirituel au-dessus des autres. Paul nous dit que c'est par lui qu'ont été créées toutes les choses visibles et invisibles, dans les cieux et sur la terre, c'est-à-dire les choses spirituelles et physiques (voir Colossiens 1:16). Hébreux 1:4 appelle Jésus supérieur aux anges. Cette vérité annule toute tendance à l'adoration des anges. Jésus a créé les anges et est au-dessus d'eux. Il nous est explicitement dit qu'il est plus grand qu'eux. Par conséquent, nous ne devons adorer que Jésus. De même, le fait que Jésus ait créé les choses de la terre signifie que la création n'est pas digne de notre adoration. Jésus est suprême à la fois sur les domaines physique et spirituel, donnant ainsi de l'importance aux deux domaines tout en restant souverain sur eux.

Lorsque nous comprenons la suprématie du Christ, nous avons une vision plus précise de Lui. Nous comprenons mieux la profondeur de son amour ; nous sommes plus aptes à recevoir et à répondre à son amour. Les théologiens pensent que Colossiens a été écrit, en partie, pour combattre les hérésies qui se développaient à Colosses. Il semblait approprié à Paul d'affirmer la suprématie du Christ afin de réfuter ces croyances erronées. Il a affirmé la suprématie du Christ, sa seigneurie et sa suffisance pour nous. L’Épitre aux Hébreux explique le lien entre l'alliance de l'Ancien Testament et la nouvelle alliance de Jésus. Il révèle l'ancien système comme une ombre de l'accomplissement ultime en Jésus-Christ. La suprématie du Christ est essentielle à une compréhension précise de sa personne, de son œuvre, de notre statut de croyant et du Royaume.

English



Retour à la page d'accueil en français

Qu'est-ce que la suprématie du Christ et quelles en sont les implications ?
Partager cette page Facebook icon Twitter icon Pinterest icon Email icon
© Copyright Got Questions Ministries