Qu'est-ce que le spiritisme ?


Question : « Qu'est-ce que le spiritisme ? »

Réponse :
Le spiritisme est défini par son fondateur Allan Kardec comme « la science qui étudie les relations entre les êtres incorporels et les hommes ». Kardec, de son vrai nom Hippolyte Léon Denizard Rivail, est un pédagogue français, codificateur de la doctrine spirite kardéciste, dont l'objectif est d'étudier les esprits, leur origine, leur nature, leur destinée et leur rapport au monde matériel. Le spiritisme jouit d’une popularité étendue et est à présent représenté dans 35 pays. Kardec a également écrit Le Livre des Esprits afin de montrer la différence entre spiritisme et spiritualisme.

L'idée principale du spiritisme est que les esprits immortels passent d'un corps à l'autre et vivent plusieurs vies de développement moral et intellectuel. Cette croyance ressemble à celle de la réincarnation, la différence étant que les esprits ne peuvent revenir à une forme de vie animale ou à d'autres formes de vie inférieures. La migration des esprits se poursuit toujours vers le haut et les esprits habitent toujours dans un corps humain. Les spiritistes croient que cela explique les différences d'intelligence et de tempérament entre les hommes. Le spiritisme affirme aussi que les esprits désincarnés peuvent influencer les vivants de manière bénéfique ou maléfique et que les hommes peuvent communiquer avec les esprits lors de séances de spiritisme et par l'intermédiaire de médiums. Le spiritisme a pris de l'ampleur au XIXème Siècle, en même temps que le modernisme, une philosophie avec laquelle il est compatible sur un certain nombre de points, notamment l'idée que l'homme peut s'améliorer continuellement par la pensée rationnelle. L'écrivain Sir Arthur Conan Doyle et sa femme étaient des spiritistes connus.

Les spiritistes ne considèrent pas le spiritisme comme une religion, mais comme une philosophie et un mode de vie. Le spiritisme n'a pas de clergé et leurs rencontres sont centrées sur des échanges d'idées concernant les esprits, leur intervention ou non dans le monde réel, les conséquences de ces interventions, etc. Les spiritistes préfèrent la recherche scientifique aux rites et aux règles, tout en valorisant une vie morale et la recherche intellectuelle rationnelle.

La Bible condamne clairement le spiritisme. Le peuple de Dieu n'a pas à chercher à entrer en contact avec les esprits. Les séances de spiritisme et la nécromancie sont des pratiques occultes condamnées par Dieu (Lévitique 19.31, 20.6, Galates 5.20, 2 Chroniques 33.6). Le fait que le spiritisme présente l'occultisme sous un vernis « scientifique » ne change rien : les esprits auxquels on a affaire ne sont pas humains, car la Bible dit que les esprits des hommes sont jugés après leur mort (Hébreux 9.27) et rien dans la Bible n'indique qu'ils reviennent sur la terre des vivants, sous quelque forme ou pour quelque raison que ce soit. Nous savons que Satan est un séducteur (Jean 8.44). On peut donc logiquement conclure que les « âmes défuntes » avec lesquelles les spiritistes croient être en contact sont en fait des démons (Apocalypse 12.9). Le spiritisme est incompatible avec la Bible et spirituellement dangereux. « Soyez sobres, restez vigilants : votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui dévorer. » (1 Pierre 5.8)

English


Retour à la page d'accueil en français

Qu'est-ce que le spiritisme ?