Qu’est-ce que le souffle de vie ?



 


Question : « Qu’est-ce que le souffle de vie ? »

Réponse :
La création extraordinaire de l’homme constitue l’apogée de la création divine : « L’Eternel Dieu façonna l’homme avec la poussière de la terre. Il insuffla un souffle de vie dans ses narines et l’homme devint un être vivant » (Genèse 2.7). Pour créer Adam, le Créateur suprême du ciel et de la terre l’a d’abord formé de la poussière même du sol, puis a insufflé son propre souffle dans ses narines, ce qui le distingue de toutes les autres créatures de Dieu.

Ce passage précise trois éléments importants concernant la création de l’homme. D’abord, Dieu, et lui seul, a créé l’homme. Il n’a pas évolué à partir d’autres créatures ni été formé par des forces impersonnelles. Cellules, ADN, atomes, molécules, hydrogène, protons, neutrons et électrons ne l’ont pas créé, mais ne sont que les substances qui composent son corps physique. C’est le Seigneur Dieu qui l’a créé : il a créé les substances, puis les a employées pour le former.

Façonna est une traduction du terme hébreux yatsar, qui signifie « mouler, façonner, former ». Ce terme communique l’image d’un potier doté d’intelligence et de pouvoir pour façonner sa création. Dieu est le maître potier, qui avait l’image de l’homme à l’esprit et possède la puissance et l’intelligence requis pour lui donner la vie. Dieu, qui est à la fois omniscient (il sait tout) et omnipotent (il peut tout), pouvait faire exactement ce qu’il voulait.

Ensuite, Dieu a insufflé le souffle de vie à l’homme. L’homme est plus que la « poussière » ou sa substance physique : il a un esprit. On peut l’illustrer ainsi : alors que le corps d’Adam, un corps humain sans vie qui gît par terre, vient tout juste d’être formé par Dieu de la poussière de la terre, Dieu se penche et lui « insuffle » son propre « souffle » dans les narines. Dieu, la source de la vie, a directement mis la vie en l’homme. On retrouve ce souffle porteur de vie en Jean 20.22, où Jésus communique une nouvelle vie à ses disciples.

Enfin, Genèse 2.7 nous dit que l’homme devint un être vivant. Le terme hébreu pour être est nephesh et signifie « être animé, doté d’un souffle, conscient, vivant ». L’homme n’est devenu une âme vivante que quand Dieu lui a insufflé le souffle de vie. En tant qu’être physique, animé, rationnel et spirituel, il est différent de tous les autres êtres vivants.

Mais alors, qu’est-ce que le souffle de Dieu ? Sa vie et sa puissance, données à l’homme pour l’animer. Le terme hébreu pour esprit esr ruach et signifie « vent, souffle, air, esprit ». La vie de Dieu perdure éternellement ; c’est la part immatérielle de l’homme, prévue pour l’éternité. La seule question qui se pose : où la passerons-nous ?


Retour à la page d'accueil en français

Qu’est-ce que le souffle de vie ?