Quel est le sens de la croix ?


Question : « Quel est le sens de la croix ? »

Réponse :
Pour faire bref, la croix signifie la mort. Du VIème Siècle av. J.-C. au IVème Siècle ap. J.-C., la croix était un instrument de torture, utilisé pour les exécutions les plus douloureuses : le condamné à mort était attaché ou cloué à une croix en bois et restait suspendu jusqu'à ce qu'il meure d'une mort lente et atroce. Avec la crucifixion de Christ, elle a cependant pris un sens tout à fait différent.

Pour les chrétiens, la croix est l'intersection entre l'amour et la justice de Dieu. Jésus-Christ est l'Agneau de Dieu qui ôte les péchés du monde (Jean 1.29). Cette expression rappelle l'institution de la Pâque juive en Exode 12 : Dieu a ordonné aux Israélites de sacrifier un agneau sans défaut et d'enduire les portes de leurs maisons de son sang, lequel serait un signe pour l'ange de la mort, qui passerait cette maison sans toucher à ceux qui seraient couverts par le sang de l'agneau. Quand Jésus est venu vers Jean pour être baptisé, celui-ci l'a reconnu et s'est écrié : « Voici l'Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde » (Jean 1.29), exprimant que Dieu l'avait envoyé afin de mourir en sacrifice pour nos péchés.

On peut se demander pourquoi Jésus devait mourir. C'est le message essentiel de la Bible : l'histoire de notre rédemption. Dieu a créé les cieux et la terre, puis l'homme et la femme à son image, et les a placés dans le jardin d’Éden pour exploiter la terre. Cependant, tentés par Satan (le serpent), Adam et Ève ont péché et ont été déchus de la grâce de Dieu. Depuis, la malédiction du péché se transmet à leur descendance de génération en génération, de sorte que nous héritons tous leur péché et leur culpabilité. Alors, Dieu le Père a envoyé son Fils unique dans le monde, pour prendre chair et sauver son peuple. Né d'une femme vierge, Jésus a échappé à la malédiction de la Chute qui frappe tous les autres hommes. En tant que Fils de Dieu, sans péché, il est devenu le sacrifice sans défaut requis par Dieu. La justice de Dieu requiert que le péché soit jugé et puni, mais l'amour de Dieu l'a poussé à envoyer son Fils unique en sacrifice propitiatoire pour nos péchés.

Grâce au sacrifice de Jésus sur la croix, ceux qui mettent leur foi en lui seul pour leur salut sont assurés d'avoir la vie éternelle (Jean 3.16). Jésus a cependant appelé ses disciples à porter leur croix et à le suivre (Matthieu 16.24). Cette notion a en grande partie perdu son sens originel : aujourd'hui, on parle de « porter sa croix » en évoquant des circonstances inconvenantes ou désagréables (par ex. un adolescent en crise). Nous devons garder à l'esprit que Jésus appelle ses disciples à se renier eux-mêmes radicalement. Au Ier Siècle, la croix n'avait qu'une seule signification possible : la mort. « En effet, celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la retrouvera. » (Matthieu 16.25) L’Épître aux Galates reprend ce thème de la mise à mort de notre propre nature pécheresse et de la résurrection pour une nouvelle vie en Christ : « J'ai été crucifié avec Christ ; ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi ; et ce que je vis maintenant dans mon corps, je le vis dans la foi au Fils de Dieu qui m'a aimé et qui s'est donné lui-même pour moi. » (Galates 2.20)

Il y a des endroits dans le monde où les chrétiens sont persécutés pour leur foi, parfois jusqu'à la mort. Ces croyants savent ce que cela implique de porter sa croix et de suivre Jésus. Ceux qui ne subissent pas une telle persécution doivent eux aussi demeurer fidèles à Christ. Même si nous ne sommes pas appelés au sacrifice ultime, nous devons demeurer fidèles, par amour pour celui qui nous a sauvés et a donné sa vie pour nous.

English


Retour à la page d'accueil en français

Quel est le sens de la croix ?