Qu'est-ce qu'une secte ?


Question : « Qu'est-ce qu'une secte ? »

Réponse :
À l'origine, une secte est une « école de pensée ». Il s'agit d'un terme subjectif qui peut s'appliquer à une tendance ou dénomination religieuse, ou encore à un groupe hérétique, parfois avec une connotation négative, semblable aux « doctrines qui conduisent à la perdition » dont parle 2 Pierre 2.1. Il n'y a pas de définition claire ni universellement reconnue d'une secte. En anglais, le terme « sect » n’est pas aussi péjoratif que le terme « cult ». Dans l’édition 1913 du Webster, un dictionnaire américain faisant autorité, ce terme lui-même correspondait essentiellement à une idée neutre, non péjorative, de culte et d’adoration.

On trouve des schismes et des chapelles dans toutes les religions : les musulmans se répartissent essentiellement entre sunnites, shiites et soufis, le judaïsme a ses orthodoxes et ses karaïtes, le l'hindouisme a ses shivaïtes et ses shakti et le protestantisme a ses luthériens et ses baptistes ; par exemple. Le terme anglais « sect » désigne les différentes « branches » d'une religion. De la même manière, il existe des chapelles et écoles de pensée ailleurs qu’en religion, comme le capitalisme et le socialisme en économie ou les partisans de Freud et ceux de Jung en psychanalyse.

Certains critères permettent d'identifier une secte au sens français du terme, beaucoup plus péjoratif qu’en anglais. Dans son livre Protégez-vous contre les sectes, le conseiller Steven Hassan décrit ce qu'il appelle les « sectes destructrices », qu'il définit comme des « systèmes autoritaires pyramidaux, dans lesquels une personne ou groupe exerce un contrôle absolu. Ces groupes ont recours à la tromperie pour recruter de nouveaux membres (par ex. l'identité et les croyances du groupe, ainsi que ses attentes à l'égard des membres, ne sont PAS communiqués d'emblée). » Hassan précise aussi à juste titre que les sectes ne sont pas forcément religieuses, mais peuvent aussi être laïques ou commerciales.

Hassan décrit les moyens employés par les sectes destructrices qui ont recours à la manipulation mentale :

Contrôle du comportement : contrôle strict des fréquentations, du cadre de vie, de la nourriture, des vêtements, du rythme de sommeil, des finances, etc., des adhérents.

Contrôle des informations : le chef de la secte restreint ou tord volontairement des informations, ment, a recours à la propagande et limite l'accès aux autres sources d'information.

Contrôle des pensées : le chef de la secte emploie des termes et un vocabulaire orienté, décourage la pensée critique, exclut tout discours critique de sa personne ou du fonctionnement de la secte et enseigne une séparation radicale entre membres et non membres.

Contrôle émotionnel : les chefs manipulent leurs disciples par la peur (notamment de perdre son salut, d'être rejeté, etc.), le sentiment de culpabilité et l'endoctrinement.

D'un point de vue chrétien, une secte est un groupe dont l'enseignement contredit la doctrine chrétienne orthodoxe et sont hérétiques. En vertu de cette définition, la Société de la Tour de Garde (Témoins de Jéhovah) et l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours (Mormons) sont des sectes.

Toutes les sectes ne sont pas immédiatement reconnues comme telles et certaines personnes les confondent facilement avec des dénominations. Il est donc très important de suivre l'exemple des chrétiens de Bérée en Actes 17.11 : « Ils accueillirent la parole avec beaucoup d'empressement, et ils examinaient chaque jour les Écritures pour voir si ce qu'on leur disait était exact », et de toujours examiner les croyances, les doctrines et l'attitude d'un groupe à la lumière de la Bible avant d'y adhérer, en prenant garde aux méthodes décrites dans le modèle ci-dessus. Parlez aux membres, mais ne les laissez pas vous manipuler. Surtout, si quelque chose ne vous semble pas correct, ne le faites pas.

English


Retour à la page d'accueil en français

Qu'est-ce qu'une secte ?