settings icon
share icon
Question

Pourquoi certains attendent leurs derniers jours pour se tourner vers Dieu ?

Réponse


Le message de l'Évangile s'adresse aux jeunes et aux moins jeunes, aux hommes et aux femmes de toutes races et de toutes cultures (Galates 3:28). Mais la plupart de ceux qui entendent le message n'y répondent pas immédiatement. Certains ne se tournent vers Dieu que lorsqu'ils sont bien plus âgés.

Humainement parlant, nous pouvons imaginer de nombreuses raisons pour ne répondre à Dieu que plus tard dans la vie : avoir une famille ou une carrière, vouloir voyager, ou poursuivre un certain nombre d'activités sportives ou sociales. Certains peuvent penser que Dieu ne verra pas d'inconvénient à attendre que leur vie bien remplie se calme pour lui accorder un peu de temps. D'autres sont trop fiers pour reconnaître Dieu. Certains vivent confortablement grâce à leur travail et ne ressentent pas le besoin de se tourner vers Dieu. Certains aiment tout simplement leur péché. Et d'autres sont tellement convaincus de mériter leur salut par de bonnes œuvres qu'ils ne se sont pas encore tournés vers Dieu dans la foi.

Jésus a raconté une parabole montrant différentes personnes appelées à des moments différents. Dans Matthieu 20 :1-16, le maître de la vigne engage des ouvriers pour la récolte. Certains commencent à travailler tôt dans la journée et se mettent d'accord sur leur salaire. La récolte est si abondante que le maître doit embaucher d'autres ouvriers au fur et à mesure que la journée avance, jusqu'à la fin de la journée de travail. Le maître paie à ceux qui ont commencé à travailler tard la même somme qu'à ceux qui ont commencé tôt. Cette parabole parle de la souveraineté de Dieu qui appelle qui il veut, à n'importe quel stade de la vie. Il traite ceux qui entrent à son service « tard dans la journée » de la même manière que ceux qui ont peiné toute leur vie à son service.

Dès avant la création, Dieu savait qui il appellerait : « En lui, Dieu nous a choisis avant la création du monde pour que nous soyons saints et sans défaut devant lui. Dans son amour, il nous a prédestinés à être ses enfants adoptifs par Jésus-Christ » (Éphésiens 1 :4-5). Dieu sait exactement quel est le bon moment pour appeler un pécheur à la repentance et au salut. Beaucoup peuvent entendre l'appel extérieur de Dieu, car la semence de la Parole de Dieu est jetée partout, mais toutes les semences ne tombent pas sur la « bonne terre » où elles peuvent prendre racine et produire une récolte (Matthieu 13:1-23).

En plus d'entendre l'appel extérieur, les individus doivent entendre l'appel intérieur du Saint-Esprit, car c'est lui qui nous convainc de notre péché et nous permet de mettre notre foi en Christ (Jean 16:7-15). Un exemple de cet appel intérieur est la conversion de Lydie : « Le Seigneur a ouvert son cœur pour qu'elle soit attentive au message de Paul" »(Actes 16:14). Paul a émis l'appel extérieur, mais c'est le Saint-Esprit qui a donné à Lydie l'appel intérieur. Tant que cela ne se produit pas, nous ne pouvons pas répondre correctement à l'appel extérieur. « Mais l'homme naturel n'accepte pas ce qui vient de l'Esprit de Dieu, car c'est une folie pour lui; il est même incapable de le comprendre, parce que c'est spirituellement qu'on en juge » (1 Corinthiens 2 :14). C'est Dieu qui nous attire à Lui ; Il décide qui Il appellera et quand Il l'appellera. Son timing est parfait.

Le plan de Dieu pour nous est caché jusqu'à ce que Dieu choisisse de le révéler. Ce n'est que rétrospectivement que nous pouvons voir comment le Saint-Esprit a agi pour nous amener au point de salut. Nous pouvons nous souvenir de quelque chose de significatif qu'un chrétien a dit et qui nous a fait réfléchir. Ou bien nous avons été présentés à des personnes dont la vie démontrait l'amour et l'humilité de Jésus. Peut-être nos situations ont-elles radicalement changé et nous nous sommes retrouvés dans un endroit que nous n'avions pas choisi. Par le biais d'événements apparemment aléatoires, nous avons finalement reconnu qu'il nous manquait quelque chose d'important, ce qui a déclenché notre recherche de Dieu et notre désir d'entrer en relation avec Lui. Pour chaque croyant, l'histoire de la conversion est unique, mais le dénominateur commun est la conduite du Saint-Esprit et la production de la foi par la Parole de Dieu (Romains 10 :17).

Dieu connaît nos cœurs, et il sait qui répondra à son appel. Lorsque le moment est venu, Dieu brise nos barrières et l'appel intérieur de Dieu devient irrésistible. Ceux qui rejettent l'appel extérieur sont privés de l'Esprit de Dieu (Romains 8 :9).

Dieu nous appelle, mais parfois nous n'entendons pas. Dieu nous appelle, mais parfois nous l'ignorons. Dieu nous appelle, mais parfois notre orgueil s'y oppose. Pour certains, il faut une tragédie personnelle avant qu'ils ne se décident à réévaluer leur vie. Pour d'autres, une leçon d'humilité est nécessaire avant qu'ils ne reconnaissent leur besoin. Pour toutes ces raisons et bien d'autres encore, certaines personnes mettent du temps à se tourner vers Dieu. Le danger de la procrastination est que le temps risque de manquer. Personne n'est assuré du lendemain (Luc 12:20). Dieu est patient, mais, après la mort, il n'y a pas de seconde chance d'être sauvé (Hébreux 9:27).

Les chrétiens ont la responsabilité de diffuser la bonne nouvelle, mais c'est Dieu qui amène les gens à la repentance et à la foi salvatrice en Jésus-Christ. Si vous priez pour une personne, peut-être depuis des années, suivez le conseil de Jésus : « priez et n'abandonnez pas » (Luc 18:1). Faites confiance au timing et à l'orientation de Dieu.

Si vous repoussez l'appel de Dieu au salut, vous jouez avec le feu. Le moment de Dieu, c'est toujours maintenant (2 Corinthiens 6:2). Nous ignorons l'appel de Dieu à notre péril éternel.

English



Retour à la page d'accueil en français

Pourquoi certains attendent leurs derniers jours pour se tourner vers Dieu ?
Partager cette page Facebook icon Twitter icon Pinterest icon Email icon
© Copyright Got Questions Ministries