Qui étaient les scribes qui discutaient souvent avec Jésus ?


Question : « Qui étaient les scribes qui discutaient souvent avec Jésus ? »

Réponse :
Les scribes d'Israël étaient des érudits, dont le rôle était d'étudier la Loi, de la transcrire et d'écrire des commentaires sur elle. On avait aussi recours à leurs services pour rédiger un document écrit ou pour interpréter une question légale. Esdras était « un scribe versé dans la loi de Moïse » (Esdras 7.6).

Les scribes prenaient leur responsabilité de préserver les Écritures très au sérieux : ils copiaient méticuleusement la Bible et comptaient même les lettres et les espaces afin de s'assurer que chaque copie était exacte. C'est grâce aux scribes juifs que l'Ancien Testament a été préservé pour faire partie de nos Bibles.

Les Juifs se sont faits connaître comme le « peuple du livre » à cause de leur étude fidèle des Écritures, surtout de la Loi et de la manière dont elle devait être appliquée. À l'époque du Nouveau Testament, les scribes étaient souvent associés à la secte des Pharisiens, bien que tous les Pharisiens n'étaient pas scribes (voir Matthieu 5.20, 12.38). Les scribes enseignaient le peuple (Marc 1.22) et interprétaient la Loi. Ils étaient très respectés par la communauté à cause de leur connaissance, de leur dévouement et de leur apparence de piété.

Les scribes allaient cependant au-delà de leur responsabilité d'interpréter les Écritures, en y ajoutant des traditions humaines. Ils sont devenus des professionnels de la lettre de la Loi, tout en en ignorant l'esprit. Les choses ont commencé à aller vraiment mal, au point que les réglementations et traditions que les scribes ajoutaient à la Loi étaient considérées comme plus importantes que la Loi elle-même. Cela a provoqué beaucoup de confrontations entre Jésus, les Pharisiens et les scribes. Au début du Sermon sur la Montagne, Jésus a choqué son public en affirmant que la justice des scribes n'était pas suffisante pour entrer au ciel (Matthieu 5.20). Une grande partie du Sermon sur la montagne compare l'enseignement traditionnel (des scribes) à ce que Dieu veut vraiment (Matthieu 5.21-48). Vers la fin du ministère terrestre de Jésus, il a fermement condamné les scribes pour leur hypocrisie (Matthieu 23). Ils connaissaient la Loi et l'enseignaient aux autres, mais ils ne l'appliquaient pas.

L'objectif premier des scribes était de connaître et de préserver la Loi et d'encourager les autres à la respecter. Ils étaient sincères, mais les choses ont terriblement mal tourné quand les traditions humaines ont pris le dessus sur la Parole de Dieu et que l'apparence de sainteté a remplacé une vie de piété sincère. Les scribes, dont l'objectif affiché était de préserver la Parole de Dieu, l'ont en fait remplacée par leurs propres traditions (Marc 7.13).

Comment les choses en sont-elles arrivées là ? C'est probablement dû au fait qu'après des siècles de persécution et d'asservissement à d'autres nations, les Juifs se sont attachés à la Loi au point de s'enorgueillir de leur statut de peuple élu de Dieu. Les responsables religieux de l'époque de Jésus avaient une attitude de supériorité (Jean 7.49), à laquelle Jésus était opposé (Matthieu 9.12). Le plus gros problème est que les scribes étaient hypocrites et se souciaient davantage de plaire aux hommes qu'à Dieu, au point qu’ils ont fini par contribuer à l'arrestation et à la crucifixion de Jésus (Matthieu 26.57, Marc 15.1, Luc 22.1-2). La leçon que tous les chrétiens peuvent apprendre de l'hypocrisie des scribes est que Dieu veut plus qu'une justice extérieure : il veut un changement intérieur, d'un cœur qui s'abandonne constamment à Christ, par amour et obéissance.

English


Retour à la page d'accueil Français

Qui étaient les scribes qui discutaient souvent avec Jésus ?