Qu'est-ce que la sanctification ?


Question : « Qu'est-ce que la sanctification ? »

Réponse :
Être sanctifié, c'est être « mis à part ». Les synonymes de ce terme sont saint et consacré. La Bible parle de choses saintes, comme le Mont Sinaï (Exode 19.23) et les dons du Temple (Matthieu 23.17), de jours saints, comme le Sabbat (Exode 20.8), de noms saints, comme le nom de Dieu (Matthieu 6.9) et de personnes saintes, comme les Israélites (Lévitique 20.7-8) et les chrétiens (Éphésiens 5.26).

Une chose sanctifiée a été mise à part pour un usage spécifique. Le Mont Sinaï était mis à part des autres montagnes pour la révélation de la Loi. Le Temple de Jérusalem était mis à part de tous les autres lieux pour l'adoration du seul vrai Dieu : « Maintenant, je choisis et je consacre cette maison pour que mon nom y réside éternellement, et j'y aurai toujours mes yeux et mon cœur. » (2 Chroniques 7.16)

Les choses sanctifiées sont réservées pour les desseins de Dieu et ne doivent pas servir à des fins profanes. La nuit de la chute de Babylone, le roi Belshatsar « ordonna que l'on apporte les coupes en or et en argent […] du temple de Jérusalem. C'était afin que le roi et ses hauts fonctionnaires, ainsi que ses femmes et ses concubines, s'en servent pour boire. » (Daniel 5.2) Ce fut un des derniers actes de Belshatsar : la nuit même, il a été tué par les envahisseurs perses. Le nom de Dieu soit être « sanctifié » (Luc 11.2) et nous ne devons pas le profaner en l'utilisant de manière irrespectueuse ou désinvolte.

En Jean 17.19, Jésus se décrit lui-même comme sanctifié, saint et mis à part du péché. Ses disciples sont également appelés à être mis à part du péché, pour que Dieu puisse les utiliser (voir 1 Pierre 1.16).

Les personnes sanctifiées sont nées de nouveau et font donc partie de la famille de Dieu (Hébreux 2.11). Elles sont réservées pour être utilisées par Dieu. Elles ont été « conduit[e]s à la sainteté par l'Esprit » (1 Pierre 1.2) et comprennent qu'elles sont « appelé[e]s à être saint[e]s » (1 Corinthiens 1.2).

Notre sanctification montre que Dieu est à l'œuvre dans notre vie. En vertu de la Loi de l'Ancien Testament, le sang des sacrifices était requis pour nous justifier devant Dieu : « Or, d'après la loi, presque tout est purifié avec du sang et, s'il n’y a pas de sang versé, il n'y a pas de pardon. » (Hébreux 9.22) Les ustensiles du tabernacle, les vêtements sacerdotaux et les personnes qui venaient offrir un sacrifice étaient aspergés de sang. Rien n'était considéré comme sanctifié, à moins d'avoir été en contact avec le sang. C'est une image de l'application spirituelle du sang de Christ pour notre salut : nous sommes « purifiés par le sang de Jésus-Christ » (1 Pierre 1.2). Tout comme le Temple était jadis sanctifié pour Dieu, notre corps, en tant que Temple du Saint-Esprit, est mis à part pour les saints desseins de Dieu (1 Corinthiens 6.19).

La sanctification montre que la Parole de Dieu fait effet sur nous : c'est par elle que Dieu nous purifie et nous sanctifie (Éphésiens 5.26, Jean 17.17).

Dieu invite les pécheurs à venir à lui tels qu'ils sont pour recevoir sa miséricorde et son pardon. Au moment de notre salut, le Saint-Esprit commence sa merveilleuse œuvre en nous, pour nous transformer à l'image et selon la ressemblance de Christ. Notre sanctification montre que Dieu nous aime trop pour nous laisser tels que nous sommes.

Cette prière de l'Apôtre Paul vaut pour tous les croyants, partout : « Que le Dieu de la paix vous conduise lui-même à une sainteté totale et que tout votre être, l'esprit, l'âme et le corps, soit conservé irréprochable lors du retour de notre Seigneur Jésus-Christ ! » (1 Thessaloniciens 5.23)

English


Retour à la page d'accueil en français

Qu'est-ce que la sanctification ?