La sanctification totale et la perfection sans péché sont-ils possibles pendant cette vie ?



 


Question : « La sanctification totale et la perfection sans péché sont-ils possibles pendant cette vie ? »

Réponse :
Éphésiens 4.13 dit que les dons spirituels sont donnés pour lʼédification du corps de Christ « jusquʼà ce que nous parvenions tous à lʼunité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à la maturité de l’adulte, à la mesure de la stature parfaite de Christ ». Certaines traductions parlent de « perfection » (au lieu de « maturité »). Certains en ont déduit à tort que la perfection sans péché est possible pendant cette vie. La Bible enseigne que, tant que nous serons dans la chair, nous devrons toujours lutter contre notre nature pécheresse (voir Romains 7.14-24). Personne ne sera « parfait » (sans péché) avant dʼarriver au ciel.

Le terme grec traduit par « maturité » en Éphésiens 4.13 est teleios (tel’-i-os). Il est employé à travers le Nouveau Testament, avec les sens de « perfection », « complétude », « achèvement » et « maturité ». Éphésiens 4.13 enseigne que plus nous grandissons en Christ, plus nous serons forts et unis en tant quʼÉglise. Ce verset ne dit pas que nous cesserons de pécher.

Deux passages dans lʼÉpître aux Colossiens peuvent également prêter à confusion : dans certaines traductions, en Colossiens 1.28, Paul parle de « présenter à Dieu toute personne devenue parfaite en Christ » et en Colossiens 4.12, il prie aussi que nous « teni[ons] bon, comme des hommes parfaits, pleinement disposés à faire toute la volonté de Dieu ». Dans ces deux versets, le terme parfait doit plutôt être traduit par « mature » ou « achevé », pas par « parfait » dans le sens de sans péché.

En tant quʼêtres humains, nous sommes soumis à la malédiction dʼAdam dans ce monde. Malgré tous nos efforts, nous continuons à pécher contre Dieu. LʼApôtre Paul a repris Pierre pour avoir fait preuve de favoritisme (Galates 2.11-13). Plus tard dans son ministère, il sʼest décrit lui-même comme le premier des pécheurs (1 Timothée 1.15). Si Pierre, Jacques, Jean et Paul ont tous reconnu leur imperfection, comment pouvons-nous prétendre être différents ?

La perfection véritable nʼexistera pas avant lʼEnlèvement de lʼÉglise, quand nous irons à la rencontre de Jésus dans les airs (1 Thessaloniciens 4.17). Alors, nous recevrons un nouveau corps (Philippiens 3.20, 21, 1 Corinthiens 15.54), serons jugés par Christ (2 Corinthiens 5.10), qui nous donnera une récompense pour nos œuvres (1 Corinthiens 3.9-15), et vivrons et régnerons éternellement avec lui, parfaits et sans péché.


Retour à la page d'accueil en français

La sanctification totale et la perfection sans péché sont-ils possibles pendant cette vie ?