Que signifie le fait que le salaire du péché, c'est la mort ?


Question : « Que signifie le fait que le salaire du péché, c'est la mort ? »

Réponse :
Romains 6.23 dit : « En effet, le salaire du péché, c'est la mort, mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur. » Le cœur du péché, c'est la rébellion contre Dieu. Notre péché nous sépare de Dieu, qui nous a créés et nous donne la vie. Jésus a dit : « C'est moi qui suis le chemin, la vérité et la vie. » (Jean 14.6) Dieu est connu comme le grand « Je suis ». Il a la vie en lui. Quand nous péchons et sommes séparés de Dieu, nous sommes donc séparés de la véritable vie, si bien que nous mourons inévitablement. Trois points doivent être clarifiés ici.

D'abord, le péché n'entraîne pas forcément la mort physique immédiate. Romains 6 ne dit pas que nous mourrons physiquement dès l'instant ou nous péchons : ce verset fait plutôt référence à la mort spirituelle.

Ensuite, si Christ nous a sauvés, nous avons échappé à la mort spirituelle et reçu la vie spirituelle. Paul écrit aux Romains : « le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur. » (Romains 6.23)

Enfin, même les péchés du croyant ont pour conséquence une forme de « mort » spirituelle. Nous sommes sauvés du châtiment ultime du péché (la séparation éternelle d'avec Dieu), mais pas exemptés des conséquences naturelles d'une relation brisée avec le Père. Quand nous péchons, nous passons par les symptômes de la mort spirituelle : nous nous sentons coupables, vides, confus et déconnectés de Dieu. Nous nous comportons comme les injustes et non comme les justes que nous sommes. Même en tant que croyants, notre péché blesse le cœur du Père et attriste son Esprit (Éphésiens 4.30). Notre relation avec lui n'est pas brisée, mais nos péchés constituent un obstacle entre lui et nous.

Pensez à la relation entre un enfant et ses parents. Quand un enfant désobéit, sa relation avec ses parents est compromise : l'enfant appartient toujours à ses parents, qui l'aiment toujours et ont toujours les meilleures intentions à son égard, mais il doit néanmoins faire face aux conséquences de ses actes : la méfiance, le châtiment, un sentiment de culpabilité, etc. Au final, leur relation est restaurée, mais généralement cela ne va pas sans souffrance.

Il en est de même entre Dieu et nous : quand nous nous rebellons contre l'autorité de Dieu sur nos vies, nous nous rebellons contre la vie et expérimentons donc la « mort » (un douloureux brisement). Quand nous revenons à Dieu, notre vie spirituelle avec Dieu est restaurée et nous sommes de nouveau en communion avec lui, notre vie a de nouveau un sens, nous sommes justifiés, libérés, etc. Le père de la parabole du Fils prodigue le dit si bien : « mon fils que voici était mort et il est revenu à la vie. » (Luc 15.24)

English


Retour à la page d'accueil en français

Que signifie le fait que le salaire du péché, c'est la mort ?