settings icon
share icon
Question

Si Dieu a en horreur les sacrifices humains, comment le sacrifice de Jésus peut-il racheter nos péchés ?

Réponse


La Bible montre très clairement que Dieu déteste les sacrifices humains. Les nations païennes qui entouraient les Israélites pratiquaient le sacrifice humain dans le cadre du culte des faux dieux. Dieu a déclaré qu'un tel « culte » lui était détestable et qu'il le haïssait (Deutéronome 12:31 ; 18:10). En outre, le sacrifice humain est associé dans l'Ancien Testament à des pratiques maléfiques que Dieu déteste également, comme la sorcellerie et la divination (2 Rois 21:6). Ainsi, si Dieu déteste les sacrifices humains, pourquoi avoir sacrifié le Christ sur la croix et comment ce sacrifice peut-il être le paiement de nos péchés ?

Il ne fait aucun doute qu'un sacrifice pour le péché était nécessaire pour que nous ayons un quelconque espoir de vie éternelle. Dieu a établi la nécessité du sang versé pour couvrir le péché (Hébreux 9:22). En fait, Dieu lui-même a accompli le tout premier sacrifice animal pour couvrir, temporairement, le péché d'Adam et d'Eve. Après avoir prononcé des malédictions sur le premier couple, il a tué un animal, versé son sang, et en a fait une couverture pour Adam et Ève (Genèse 3:21), instituant ainsi le principe du sacrifice animal pour le péché. Lorsque Dieu a prescrit la Loi à Moïse, il a précisé en détail comment, quand et dans quelles circonstances les sacrifices d'animaux devaient lui être offerts. Cela devait continuer jusqu'à ce que le Christ vienne offrir le sacrifice ultime et parfait, qui a rendu le sacrifice animal inutile. « Mais en réalité, le souvenir des péchés est rappelé chaque année par ces sacrifices, car il est impossible que le sang de taureaux et de boucs enlève les péchés » (Hébreux 10:3-4).

Pour plusieurs raisons, le sacrifice du Christ sur la croix ne viole pas l'interdiction des sacrifices humains. Premièrement, Jésus n'était pas simplement humain. S'il l'était, son sacrifice aurait également été temporaire, car une seule vie humaine ne pouvait pas couvrir les péchés de toutes les personnes qui ont existé. Une vie humaine de durée limitée ne pouvait pas non plus expier les péchés commis contre un Dieu infini. Le seul sacrifice viable devait être un sacrifice infini, ce qui signifie que seul Dieu lui-même pouvait expier les péchés de l'humanité. Seul Dieu lui-même, un être infini, pouvait régler la dette qu'il se devait à lui-même. C'est pourquoi Dieu a dû devenir un homme et habiter parmi les hommes (Jean 1:14). Aucun autre sacrifice ne pouvait suffire.

Deuxièmement, Dieu n'a pas sacrifié Jésus. Au contraire, Jésus, en tant que Dieu incarné, s'est sacrifié lui-même. Personne ne l'a forcé. Comme il l'a dit clairement, il a donné sa vie volontairement : « Personne ne me l'enlève, mais je la donne de moi-même. J'ai le pouvoir de la donner et j'ai le pouvoir de la reprendre. Tel est l'ordre que j'ai reçu de mon Père » (Jean 10:18). Dieu le Fils s'est sacrifié à Dieu le Père et a ainsi rempli toutes les exigences de la Loi. Contrairement aux sacrifices temporaires, le sacrifice unique de Jésus a été suivi de sa résurrection. Il a donné sa vie et l'a reprise, offrant ainsi la vie éternelle à tous ceux qui croient en lui et acceptent son sacrifice pour leurs péchés. Il a fait cela par amour pour le Père et pour tous ceux que le Père lui a donnés (Jean 6:37-40).

English



Retour à la page d'accueil en français

Si Dieu a en horreur les sacrifices humains, comment le sacrifice de Jésus peut-il racheter nos péchés ?
Partager cette page Facebook icon Twitter icon Pinterest icon Email icon
© Copyright Got Questions Ministries