Pour quelles raisons peut-on rompre avec son/sa petit(e) ami(e) ?


Question : « Pour quelles raisons peut-on rompre avec son/sa petit(e) ami(e) ? »

Réponse :
C'est une question difficile, peu importe ce qui s'est passé. Nous devons d'abord nous souvenir du conseil que Jésus a donné à Pierre sur le pardon : « Alors Pierre s'approcha de Jésus et lui dit : « Seigneur, combien de fois pardonnerai-je à mon frère, lorsqu'il péchera contre moi ? Est-ce que ce sera jusqu'à 7 fois ? » Jésus lui dit : « Je ne te dis pas jusqu'à 7 fois, mais jusqu'à 70 fois 7 fois. » » (Matthieu 18.21-22) Il est impératif de pardonner avant de décider quoi faire.

Les fréquentations peuvent être considérées comme une préparation au mariage. Cela ne veut pas dire que vous devez vous marier avec la première personne que vous aurez fréquentée : Dieu peut vous diriger vers quelqu'un d'autre ; mais il est tout de même mieux de pardonner et de chercher à résoudre le problème, sauf si, après avoir réfléchi et prié humblement, Dieu vous montre qu'il vaut mieux mettre fin à la relation. Au lieu de fuir dès que votre conjoint potentiel fait quelque chose qui vous blesse ou vous pose des problèmes, entraînez-vous à résoudre ces conflits, comme vous le ferez une fois marié.

Il y a une excellente raison d'envisager de rompre avec son/sa petit(e) ami(e). En 1 Corinthiens 5.9-11, Paul écrit : « Je vous ai écrit dans ma lettre de ne pas entretenir de relations avec ceux qui vivent dans l’immoralité sexuelle. Je ne parlais pas d'une manière absolue des gens de ce monde qui vivent dans l'immoralité ou sont toujours désireux de posséder plus, voleurs, idolâtres ; autrement, il vous faudrait sortir du monde. En fait, ce que je vous ai écrit, c'est de ne pas entretenir de relations avec quelqu'un qui, tout en se disant votre frère, vit dans l'immoralité sexuelle, est toujours désireux de posséder plus, idolâtre, calomniateur, ivrogne ou voleur, de ne pas même manger avec un tel homme. » Si votre petit(e) ami(e) vit dans un de ces péchés, Paul dit que vous devez mettre fin à la relation. Ceux qui vivent dans la cupidité, l'immoralité, idolâtrie, etc., ne sont pas des partenaires qui nous conviennent.

Les circonstances varient en fonction de chaque situation et il est toujours difficile de savoir quoi faire. Il est clair que Dieu veut nous manifester son pardon quelle que soit la situation, mais pour ce qui est de la rupture, la seule manière de prendre la bonne décision est de prier pour le discernement, la sagesse et la compassion.

English


Retour à la page d'accueil en français

Pour quelles raisons peut-on rompre avec son/sa petit(e) ami(e) ?