Est-il vrai que rien n’arrive sans raison ?


Question : « Est-il vrai que rien n’arrive sans raison ? »

Réponse :
Est-ce vrai que rien n’arrive sans raison ? En résumé, la réponse est « oui » : Dieu est souverain et rien de ce qui arrive n'échappe à sa seigneurie. Nous ne comprenons pas toujours ses desseins, mais nous pouvons avoir la certitude que rien n’arrive sans qu’il y ait une raison à cela.

L'aveuglement de l'homme dont il est question en Jean 9 n’était pas sans raison, même si les disciples l'ont mal comprise (Jean 9.1-3). Les injustices subies par Joseph n’étaient pas sans motif, même si les motivations de ses frères étaient autres que celles de Dieu (Genèse 50.20). La mort de Jésus avait une raison : les autorités juives exerçant leurs responsabilités à Jérusalem étaient mues par leurs mauvaises intentions, mais Dieu, dans sa justice, s'en est servi pour accomplir ses desseins. La souveraineté de Dieu s'étend même aux créatures les plus humbles : « pas un [moineau] ne tombe par terre sans l’accord de votre Père. » (Matthieu 10.29)

Plusieurs facteurs nous permettent de comprendre qu’il n’arrive rien sans raison et que rien n'est le fruit du hasard : la loi de cause à effet, la doctrine du péché originel et la providence divine.

Il y a d'abord la loi naturelle de cause à effet, dont le principe est qu'on récolte ce qu'on a semé. Paul a écrit : « Ne vous y trompez pas : on ne se moque pas de Dieu. Ce qu'un homme aura semé, il le récoltera aussi. Celui qui sème pour satisfaire sa nature propre récoltera d'elle la ruine, mais celui qui sème pour l'Esprit récoltera de l'Esprit la vie éternelle. » (Galates 6.7-8). Chacun de nos actes, bons ou mauvais, et chaque parole que nous prononçons, a immanquablement des conséquences (Colossiens 3.23-25). Certains se demandent pourquoi ils croupissent en prison, alors que la réponse est : parce qu'ils ont cambriolé la maison de leur prochain et qu’ils ont été pris. C'est la loi de cause à effet.

Tous nos actes représentent un investissement, soit dans la chair, soit dans l'Esprit. Nous récolterons ce que nous aurons semé, proportionnellement à la quantité que nous aurons semée. « Sachez-le, celui qui sème peu moissonnera peu et celui qui sème abondamment moissonnera abondamment. » (2 Corinthiens 9.6) Un croyant qui marche et « sème » selon l'Esprit récoltera une moisson spirituelle. Plus il aura semé abondamment, plus sa moisson sera abondante, si ce n'est dans cette vie, en tout cas dans la vie à venir. Ceux qui, au contraire, « sèment » pour la chair récolteront une existence privée des bénédictions de Dieu, dans ce monde et dans le monde à venir (Jérémie 18.10, 2 Pierre 2.10-12).

Une autre raison pour laquelle certaines choses arrivent remonte au péché originel, dans le jardin d'Éden. La Bible dit clairement que notre monde est maudit (Genèse 3.17), ce qui provoque les maladies, les infirmités, les catastrophes naturelles et la mort. Bien que toutes ces choses demeurent sous la domination de Dieu, Satan s'en sert parfois pour nous faire souffrir (voir Job 1-2, Luc 9.37-42, 13.16). Si vous vous demandez pourquoi vous êtes tombé malade, il y a trois réponses possibles : 1) parce que vous vivez dans un monde déchu, où la maladie fait partie de la vie, 2) parce que Dieu vous éprouve pour fortifier votre foi ou 3) parce que Dieu, dans son amour, vous châtie comme il est dit en Hébreux 12.7-13 et 1 Corinthiens 11.29-30.

Enfin, il y a ce qu'on appelle la providence divine. La doctrine de la providence affirme que Dieu agit dans le secret et de manière invisible dans le monde naturel. Dieu, dans sa providence, accomplit ses desseins par les processus naturels de l'univers physique et social. Chaque effet remonte à une cause naturelle, sans aucun signe de miraculeux. L'homme ne peut l'expliquer que par des « coïncidences ».

Les croyants croient que Dieu utilise les coïncidences. Les incroyants refusent cette idée, parce qu'ils croient que tous les événements s'expliquent par des causes naturelles, sans qu'il y soit besoin de faire intervenir Dieu. Les disciples de Christ ont la certitude totale de cette vérité profonde : « Du reste, nous savons que tout contribue au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés conformément à son plan. » (Romains 8.28)

Le livre d'Esther montre la providence divine à l'œuvre. Toute la trame de ce livre, du bannissement de Vasthi au choix d'Esther pour lui succéder comme reine, au complot des assassins, à l'orgueil d'Haman, au courage de Mardochée, à l'insomnie du roi, à la colère sanguinaire de Zéresh et à la lecture du rouleau, contribue à la délivrance du peuple de Dieu. Dieu n'est jamais mentionné dans ce livre, mais sa providence se manifeste pleinement à travers les « coïncidences ».

Dieu est toujours à l'œuvre dans la vie de ses enfants et, dans sa bonté, il poursuivra son œuvre en nous jusqu'à son terme (voir Philippiens 1.6). Les événements qui définissent notre vie ne sont pas le fruit du hasard ou la conséquence de causes naturelles : ils sont ordonnés par Dieu pour notre bien. Nous ne comprenons pas toujours comment Dieu nous guide ou nous protège quand nous traversons ces événements, mais en regardant en arrière, nous verrons sa main à l’œuvre de plus en plus clairement, même lorsque la tragédie nous a atteints.

English


Retour à la page d'accueil en français

Est-il vrai que rien n’arrive sans raison ?