Que signifie rétrograder ?


Question : « Que signifie rétrograder ? »

Réponse :
L'expression rétrograder, dans un contexte chrétien, signifie s'éloigner de Christ au lieu d'avancer vers lui. Une personne rétrograde est une personne qui a pris une mauvaise voie spirituellement parlant, qui régresse au lieu d'avancer : elle était auparavant consacrée à Christ ou manifestait un certain comportement, mais elle est retournée à ses anciennes habitudes. On peut retomber en arrière de plusieurs manières, par ex. en cessant de fréquenter une église, en laissant son zèle pour le Seigneur se refroidir, en renonçant à son ministère ou à sa famille ou en retombant dans d'anciennes habitudes pécheresses.

L'expression retomber en arrière est parfois employée dans le sens de perdre son salut. En fait, quiconque est sauvé a l'assurance de son salut en Christ (Jean 10.28-29), qui n'exclut jamais aucun des enfants de sa famille. Un rétrograde est tout simplement quelqu’un qui refroidi dans son amour pour Christ. Cela peut vouloir dire qu'elle n’avait jamais vraiment été sauvée et n’a fait que révéler sa véritable identité, mais un véritable enfant de Dieu peut aussi retomber en arrière temporairement.

La Bible emploie l'expression se détourner, mais l'idée est la même. Cette expression revêt deux sens différents : celui d'une personne sauvée qui passe par une période de doutes, qu'on pourrait appeler une « crise de foi », et celle qui n’avait jamais vraiment été sauvée, n’ayant fait que temporairement se comporter comme si elle l'était. On peut alors parler de « tour d'essai » chrétien.

Retomber en arrière : la crise de foi
En Marc 14.27, Jésus dit à ses disciples : « Vous trébucherez tous. » Il voulait dire que quand il serait arrêté, ils passeraient par une crise de foi et seraient tellement choqués qu'ils l'abandonneraient et remettraient en question toutes leurs croyances en cette nuit de scandale. Cependant, leur état serait temporaire : trois jours après, Jésus est ressuscité des morts, apparaissant ensuite à ses disciples. Leur foi et leur espérance ont été restaurés, plus forts que jamais.

Voici l'attitude que l'Apôtre Paul nous demande d'avoir à l'égard d'un croyant rétrograde : « Frères et sœurs, si un homme vient à être surpris en faute, vous qui êtes spirituels, redressez-le dans un esprit de douceur. Veille sur toi-même, de peur que toi aussi, tu ne sois tenté. » (Galates 6.1) Jacques ajoute : « Mes frères et sœurs, si quelqu'un parmi vous s'est égaré loin de la vérité et qu'un autre l'y ramène. » (Jacques 5.19) Le rétrograde qui s'est éloigné de Dieu est « coincé » dans son péché, mais l'Église doit travailler à le restaurer et à le remettre sur la voie de la justice.

Certains événements de la vie, comme la mort d'un être cher, peuvent nous faire douter de Dieu. C'est normal, tant que nous lui apportons nos questions et qu'elles ne deviennent pas une excuse pour vivre une vie de rébellion. À l'issue d'une crise de foi, nous apprenons souvent à connaître Dieu plus intimement qu'avant. Quand nous sommes éprouvés, nous devons nous plonger dans sa Parole, persévérer dans la prière (Luc 18.1) et nous entourer de personnes fortes dans la foi.

Retomber en arrière : le tour d'essai
Hébreux 6.4-6 et Luc 8.13 décrivent un autre type de « rétrograde ». Hébreux 6 parle de l'apostat, qui a « goûté à la bonne parole de Dieu » (verset 5), puis l'a rejetée. En Luc 8.13, Jésus emploie l'image d'un sol rocheux. Certains retombent en arrière parce qu'« ils n'ont pas de racine ». Ces deux passages parlent de personnes qui semblent chrétiennes, du moins pendant un temps, mais sans que leur cœur ne soit consacré à Dieu. Elles peuvent aller à l'église, lire la Bible, écouter de la musique chrétienne et fréquenter des chrétiens. Elles aiment l'atmosphère saine que les chrétiens dégagent ; mais leur cœur n'est pas transformé : elles ne sont pas nées de nouveau. Alors, elles finissent par retomber en arrière ou apostasier, ayant fait un tour d'essai sans décision ni engament réels.

Nous sommes sauvés en confessant sincèrement Jésus comme notre Seigneur, par la foi en sa mort et en sa résurrection (Romains 10.9-10). Si une personne véritablement sauvée connaît une rechute, faisant de nouveau preuve d’une attitude et d’un comportement malsains du point de vue spirituel, son état ne sera que temporaire. La discipline du Seigneur la fera revenir (voir Hébreux 12.4-13). Le Bon Berger ira chercher la brebis égarée (Luc 15.3-7).

Si une personne n’ayant jamais vraiment été sauvée, mais faisant semblant, retombe en arrière et cesse de jouer double jeu pour montrer qui elle est vraiment, son nouvel état sera pire que le précédent (Hébreux 10.26-31). Comment distinguer les deux ? Ce n'est pas toujours possible, même à long terme, et nous ne savons pas non plus combien de temps Dieu mettra pour restaurer un rétrograde. Dieu seul connaît les cœurs.

English


Retour à la page d'accueil en français

Que signifie rétrograder ?