Dieu rétablit-il les ministères dʼApôtres et de prophètes dans lʼÉglise dʼaujourdʼhui ?



 


Question : « Dieu rétablit-il les ministères dʼApôtres et de prophètes dans lʼÉglise dʼaujourdʼhui ? »

Réponse :
Le mouvement pour le rétablissement des ministères dʼApôtre et de prophète fonde sur Éphésiens 4.11-12 son enseignement selon lequel lʼÉglise doit comporter des Apôtres et des prophètes : « Cʼest lui qui a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme bergers et enseignants. Il l’a fait pour former les saints aux tâches du service en vue de lʼédification du corps de Christ. »

Le Ier Siècle de lʼhistoire de lʼÉglise a été marqué par le ministère dʼApôtre et le don spirituel dʼapostolat. Cette fonction était occupée par les douze disciples de Jésus, ainsi que Matthias, qui a pris la place de Judas, et Paul. Les Apôtres ont été choisis directement par Christ (Marc 3.16-19). Le choix du remplaçant de Judas est raconté en Actes 1.20-26. À noter que dans ce passage, la fonction de Judas est appelée une « charge ». À noter aussi que Paul a été choisi par Christ (1 Corinthiens 15.8-9, Galates 1.1, 2.6-9). Ces hommes ont été chargés de poser les fondements de lʼÉglise universelle (Éphésiens 2.20). Ces fondements ont été posés au Ier Siècle, ce pourquoi le ministère dʼApôtre nʼest plus actuel : une fois les fondements établis, il nʼy a plus besoin de personne pour les poser.

Il y avait aussi un don spirituel dʼapostolat (à ne pas confondre avec le ministère : ils sont distincts), reçu notamment par Jacques (1 Corinthiens 15.7, Galates 1.19), Barnabas (Actes 14.4, 1 Corinthiens 9.6), Andronicus et Junia (Romains 16.7), peut-être Silas et Timothée (1 Thessaloniciens 1.1, 2.7) et Apollos (1 Corinthiens 4.6, 9). Ces personnes avaient le don dʼapostolat, mais pas un « ministère » dʼapôtre, réservé aux Douze et à Paul. Ceux qui avaient le don dʼapostolat annonçaient le message de lʼÉvangile avec lʼautorité divine. Le terme apôtre signifie « envoyé avec une autorité déléguée ». Cette définition sʼapplique à ceux qui exerçaient le ministère dʼapôtre (comme Paul) et à ceux qui avaient le don spirituel (comme Apollos). Même sʼil y a de tels hommes aujourdʼhui, envoyés par Dieu pour annoncer lʼÉvangile, il est préférable de ne PAS les appeler apôtres à cause de la confusion que cela suscite : beaucoup ne sont pas conscients des deux différents emplois du terme apôtre.

Le don de prophétie était aussi un don temporaire donné par Christ pour poser les fondements de lʼÉglise universelle (Éphésiens 2.20). Les prophètes annonçaient des messages du Seigneur pour les croyants du Ier Siècle. Ces croyants nʼavaient pas, comme nous aujourdʼhui, la chance dʼavoir une Bible complète. Le dernier livre du Nouveau Testament (Apocalypse) nʼa été écrit quʼà la fin du Ier Siècle. Ainsi, le Seigneur a accordé à des hommes le don de prophétie, pour quʼils annoncent des messages de Dieu jusquʼà ce que le Canon des Écritures soit complet.

À noter que lʼenseignement actuel du rétablissement des ministères de prophète et dʼApôtre est bien éloigné de ce quʼen disent les Écritures. Ses partisans affirnent que la parole des Apôtres et ses prophètes ne pouvait être contestée, ni même remise en question, parce que sʼopposer à eux revenait à sʼopposer à Dieu. Pourtant, lʼApôtre Paul a loué lʼattitude des habitants de Bérée, qui comparaient son enseignement à la Parole de Dieu pour sʼassurer quʼil disait la vérité (Actes 17.10-11). Il Paul a écrit aux Galates que si quelquʼun, y compris lui-même, annonçait un autre Évangile, cette personne serait « maudit[e] » (Galates 1.8-9). En toute chose, Paul désignait la Bible comme autorité ultime. Les hommes qui se disent Apôtres et prophètes aujourdʼhui se font eux-mêmes autorité finale, ce que Paul et les Douze nʼont jamais fait.

À noter également que les Écritures parlent des Apôtres et des prophètes au passé. 1 Pierre 3.2 et Jude 3-4 nous appellent à ne pas nous écarter du message quʼils ont transmis (passé). Hébreux 2.3-4 aussi parle au passé de ceux qui ont accompli « des signes, des prodiges et divers miracles » par les dons du Saint-Esprit.


Retour à la page d'accueil en français

Dieu rétablit-il les ministères dʼApôtres et de prophètes dans lʼÉglise dʼaujourdʼhui ?