La religion est-elle la cause de la plupart des guerres ?



 


Question : « La religion est-elle la cause de la plupart des guerres ? »

Réponse :
Il est indéniable que de nombreux conflits à travers l’histoire étaient motivés par des facteurs ostensiblement religieux et impliquaient différentes religions. Pour le christianisme, on peut citer notamment :

• les Croisades : une série de campagnes militaires ayant eu lieu entre le 11ème et le 13ème Siècles, dans le but affiché de reconquérir la Terre sainte envahie par les musulmans et de secourir l’Empire byzantin,

• les Guerres de religion en France : une succession de guerres entre catholiques et Huguenots protestants au 16ème Siècle,

• la Guerre de Trente Ans : une autre guerre entre catholiques et protestants au 17ème Siècle en Allemagne actuelle.

Cette liste n’est pas exhaustive. On peut ajouter la Rébellion de Taiping et le conflit nord-irlandais. Le christianisme a certainement été facteur de nombreux conflits au cours de ses 2 000 ans d’histoire.

L’islam enseigne le jihad, ou « guerre sainte ». Le terme jihad signifie littéralement « lutte », mais cette notion a été employée pour les guerres d’expansion et de défense du territoire islamique. Les guerres quasi continuelles au Moyen-Orient au cours du dernier demi-siècle ont certainement contribué à l’idée que la religion est la cause de guerres. L’attentat du 11 septembre 2001 aux États-Unis a été interprété comme un jihad contre le « Grand Satan » américain, que les musulmans associent presque entièrement à la foi chrétienne. Dans le judaïsme, les guerres de conquête ordonnées par Dieu et racontées dans l’AT (surtout dans le livre de Josué) ont permis à son peuple de prendre position de la terre promise.

Il est évident que la religion a joué un rôle dans beaucoup des guerres de l’histoire humaine ; mais cela prouve-t-il l’argument de ses critiques qui affirment qu’elle est elle-même la cause de ces guerres ? La réponse est oui et non. Oui dans le sens où une cause secondaire, la religion, a été le motif, du moins apparent, de nombreux conflits, mais non dans le sens où elle n’est jamais la cause première de guerres.

Pour démontrer cela, il suffit de regarder l’histoire du 20ème Siècle. Tous s’accordent pour dire qu’il a été un des plus sanglants de l’histoire humaine, avec deux guerres mondiales qui n’avaient absolument rien à voir avec la religion, l’Holocauste juif et les Révolutions communistes en Russie, en Chine, en Asie du Sud-Est et à Cuba, qui ont causé tous ensemble entre 50 et 70 millions de morts (voire jusqu’à 100 millions, d’après certaines estimations). Ces conflits et génocides ont tous en commun une nature idéologique, non religieuse. On pourrait facilement démontrer qu’à travers l’histoire humaine, plus d’hommes sont morts à cause d’idéologies qu’à cause de religions. L’idéologie communiste implique la domination, l’idéologie nazie, l’élimination des races « inférieures ». Ces deux idéologies ont fait des millions de morts à elles seules, tout à fait indépendamment de la religion. Le communisme est même une idéologie athée par définition.

La religion et l’idéologie sont des causes secondaires des guerres. La première cause de toutes les guerres est le péché. Voyons les passages bibliques suivants :

« D’où viennent les conflits et d’où viennent les luttes parmi vous ? N’est-ce pas de vos passions qui combattent dans vos membres ? Vous désirez et vous ne possédez pas ; vous êtes meurtriers et jaloux, et vous ne pouvez rien obtenir ; vous avez des luttes et des conflits. Vous ne possédez pas parce que vous ne demandez pas. Quand vous demandez, vous ne recevez pas parce que vous demandez mal, dans le but de satisfaire vos passions. » (Jacques 4.1-3)

« En effet, c’est du cœur que viennent les mauvaises pensées, les meurtres, les adultères, l’immoralité sexuelle, les vols, les faux témoignages, les calomnies. » (Matthieu 15.19)

« Le cœur est tortueux plus que tout, et il est incurable. Qui peut le connaître ? » (Jérémie 17.9)

« L’Éternel vit que les hommes commettaient beaucoup de mal sur la terre et que toutes les pensées de leur cœur se portaient constamment et uniquement vers le mal. » (Genèse 6.5)

Quelle est la cause première des guerres selon les Écritures ? Nos cœurs mauvais. La religion et l’idéologie ne sont que les moyens par lesquelles nous exprimons notre méchanceté. Penser, comme beaucoup d’athées, que pour créer une société plus pacifique, il suffit de faire disparaître notre « besoin non pratique de religion », relève d’une vision erronée de la nature humaine. L’histoire humaine nous apprend qu’en retirant la religion, quelque chose d’autre la remplacera, ce qui n’est jamais positif. La vérité est que la véritable religion est un frein à la méchanceté de l’humanité déchue, sans lequel le mal et le péché surabonderaient.

Malgré l’influence de la vraie religion, le christianisme, nous ne verrons jamais cette paix en ce monde présent. Aucun jour ne passe sans conflit quelque part dans le monde. Le seul remède est le Prince de Paix, Jésus-Christ ! Quand il reviendra, comme il l’a promis, il mettra fin à l’ère actuelle et établira une paix éternelle :

« Il sera le juge des nations, l’arbitre d’un grand nombre de peuples. Ceux-ci mettront en pièces leurs épées pour en faire des socs de charrue, et leurs lances pour en faire des serpes. Aucune nation ne prendra plus les armes contre une autre et l’on n’apprendra plus à faire la guerre. » (Ésaïe 2.4)


Retour à la page d'accueil en français

La religion est-elle la cause de la plupart des guerres ?