Quelles sont les raisons bibliques pour un divorce ?



 


Question : « Quelles sont les raisons bibliques pour un divorce ? »

Réponse :
En abordant le sujet du divorce, il est important de garder à lʼesprit ce que dit Malachie 2.16 : « je déteste le divorce, dit lʼÉternel, le Dieu dʼIsraël ». Si la Bible autorise le divorce dans certains cas, cela ne veut pas dire que cʼest la volonté de Dieu. La question : « le fait que ______ est-il une raison valable pour divorcer ? » doit souvent être posée autrement : « le fait que _______ est-il une raison valable de pardonner, de rechercher la restauration du couple et/ou de demander conseil ? »

La Bible mentionne deux raisons valables pour divorcer : (1) lʼadultère (Matthieu 5.32, 19.9) et (2) lʼabandon dʼun conjoint incroyant (1 Corinthiens 7.15), mais même dans ces deux cas, le divorce nʼest pas exigé, ni même encouragé : il est seulement permis. La confession, le pardon, la réconciliation et la restauration sont toujours les premières priorités, le divorce nʼest quʼun ultime recours.

Y a-t-il dʼautres raisons valables pour divorcer, que la Bible ne mentionne pas explicitement ? Peut-être, mais aller au-delà de ce que dit la Parole de Dieu est très dangereux (1 Corinthiens 4.6). Les raisons les plus couramment citées sont la violence conjugale (physique ou psychologique), lʼabus des enfants (sexuel, physique ou psychologique), la pornodépendance, lʼabus dʼalcool ou de drogue, un crime ou un emprisonnement et la mauvaise gestion financière (par ex. la dépendance aux jeux dʼargent), autant dʼéléments que la Bible ne mentionne pas explicitement.

Mais cela ne veut pas forcément dire que Dieu ne permettrait pas un divorce pour une de ces raisons. On imagine difficilement, par exemple, Dieu demander à une femme de rester avec un mari qui la bat, elle et/ou leurs enfants. Dans ce cas, la femme et les enfants doivent clairement se séparer du mari / père abusif. Cependant, même dans une telle situation, lʼidéal reste un temps de séparation ayant pour but dʼamener à la repentance et à la restauration de la relation, au lieu dʼentamer la procédure de divorce immédiatement. Comprenez que le fait que les raisons ci-dessus ne sont pas bibliques ne veut certainement pas dire que la personne concernée doit demeurer dans cette situation. En cas de risque pour la personne elle-même ou pour ses enfants, il est juste et sage de se séparer.

On peut aussi aborder ce sujet en distinguant les raisons bibliques de divorcer et de se remarier. Certains pensent que les deux raisons bibliques ci-dessus sont les seuls valables pour un remariage après un divorce, mais que le divorce sans remariage reste possible dans dʼautres cas. Cette interprétation est plausible, mais elle semble trop présumer de la Parole de Dieu.

Pour résumer, quelles sont les raisons bibliques de divorcer ? Lʼadultère et lʼabandon. Y a-t-il dʼautres raisons valables pour divorcer ? Peut-être. Peut-on envisager cette option à la légère ou en premier recours ? Certainement pas. Dieu est puissant pour transformer nʼimporte qui. Il est capable de guérir et de restaurer un mariage. Le divorce ne doit être envisagé quʼen cas de péché répété non suivi d’une repentance.


Retour à la page d'accueil en français

Quelles sont les raisons bibliques pour un divorce ?