Quelles sont les qualifications des anciens et des diacres ?


Question : « Quelles sont les qualifications des anciens et des diacres ? »

Réponse :
La Bible définit clairement les qualifications requises pour être ancien ou diacre, ainsi que leur rôle dans le corps des croyants. Le ministère de diacre a été mis en place pour gérer les aspects pratiques de la vie de l’Église : « Les douze convoquèrent l'ensemble des disciples et dirent : « Il ne convient pas que nous délaissions la parole de Dieu pour servir aux tables ». » (Actes 6.2) Le verbe grec traduit par « servir » est diakonein, qui dérive d'un terme signifiant « préposé, serviteur, au service d'autrui ». Le rôle du diacre est de servir. Les premiers diacres étaient un groupe de sept hommes de l'église de Jérusalem, choisis pour superviser la distribution quotidienne de nourriture. Un diacre sert les autres dans le cadre de l'Église.

Le terme grec traduit par « évêque » est episkopos. L'évêque est un surintendant, qui veille au bon fonctionnement de l'ensemble de l'assemblée. Dans la Bible, les évêques sont également appelés « ancien[s] » (1 Timothée 5.19) et « bergers » (ou pasteurs, Éphésiens 4.11).

1 Timothée 3.1-7 décrit les qualifications d'un évêque / ancien / pasteur : « Cette parole est certaine : si quelqu'un aspire à la charge de responsable, c’est une belle tâche qu’il désire. Il faut donc que le responsable soit irréprochable, fidèle à sa femme, sobre, réfléchi, réglé dans sa conduite, hospitalier, capable d'enseigner. Il ne doit pas être buveur, violent [ni attiré par le gain], mais au contraire doux, pacifique et désintéressé. Il faut qu'il dirige bien sa propre maison et qu'il tienne ses enfants dans la soumission et un entier respect. En effet, si quelqu'un ne sait pas diriger sa propre maison, comment prendra-t-il soin de l’Église de Dieu ? Il ne doit pas non plus être un nouveau converti, de peur qu’aveuglé par l’orgueil il ne tombe sous le même jugement que le diable. Il faut enfin qu'il reçoive un bon témoignage de la part des gens de l’extérieur, afin de ne pas tomber dans le discrédit et dans les pièges du diable. » Paul instruit aussi Timothée sur ce qui caractérise un bon enseignant. De 1 Timothée 4.11 à 6.2, il lui donne vingt choses à « transmet[tre] » et « enseign[er] ».

L'Apôtre Paul décrit également les qualifications d'un évêque / ancien / pasteur dans son Épître à Tite : « des hommes irréprochables, fidèles à leur femme, dont les enfants soient croyants et ne soient pas accusés de débauche ou insoumis. En effet, en tant qu’intendant de Dieu, il faut que le responsable soit irréprochable. Il ne doit pas être arrogant, colérique, buveur, violent ni attiré par le gain. Il doit au contraire être hospitalier, ami du bien, réfléchi, juste, saint, maître de lui, attaché à la parole digne de confiance telle qu'elle a été enseignée, afin d'être capable à la fois d'encourager les autres par la saine doctrine et de réfuter les contradicteurs. » (Tite 1.6-9)

Les qualifications des diacres sont similaires : « Les diacres eux aussi doivent être respectables, n'avoir qu'une parole et ne pas s'adonner à la boisson ni être attirés par le gain. Ils doivent garder le mystère de la foi avec une conscience pure. Qu'on les mette d'abord à l’épreuve et qu'ils exercent ensuite leur ministère, s'ils sont sans reproche. De même, les femmes doivent être respectables, non médisantes, sobres, fidèles en tout. Les diacres doivent être fidèles à leur femme et bien diriger leurs enfants et leur propre maison. En effet, ceux qui ont bien rempli leur service gagnent l’estime de tous et une grande assurance dans la foi en Jésus-Christ. » (1 Timotée 3.8-13) Le terme traduit par « diacre » dans ce passage est une forme du verbe grec employé en Actes 6.2, nous savons donc qu'il s'agit du même ministère.

Ces qualifications sont claires, nettes et précises : les évêques / anciens / pasteurs comme les diacres doivent être des hommes, fidèles à leur femme, au caractère irréprochable et qui dirigent leur propre foyer selon la Parole. Ces qualifications présupposent que ceux qui aspirent à une de ces fonctions doivent être des croyants nés de nouveau, qui marchent dans la soumission à la Parole de Dieu. La seule différence de poids est que les évêques / anciens / pasteurs doivent être « capable[s] d'enseigner », alors que ce point n'est pas mentionné pour les diacres.

Le Seigneur Jésus lui-même est appelé « le berger et le protecteur de votre âme » (1 Pierre 2.25). Ces titres sont intéressants : le terme berger est une traduction du grec poimen, traduit ailleurs (par ex. en Éphésiens 4.11) par « pasteur ». Comme le poimen prend soin du troupeau, ainsi les pasteurs chrétiens doivent guider le « troupeau » de Dieu et le nourrir de sa Parole. Le terme traduit par « protecteur », episkopos, est le même que celui employé par l'Apôtre Paul en 1 Timothée et Tite.

Il est clair que les fonctions d'ancien et de diacre sont importantes dans l’Église. Servir le peuple de Dieu en paroles et en actes est une grande responsabilité qui ne doit pas être prise à la légère. Une personne qui ne correspond pas aux critères bibliques ne devrait pas exercer ces ministères. L’Église mérite mieux.

English


Retour à la page d'accueil en français

Quelles sont les qualifications des anciens et des diacres ?