Qu'est-ce qu'un Apôtre ?


Question : « Qu'est-ce qu'un Apôtre ? »

Réponse :
Le terme Apôtre signifie « envoyé ». Dans le Nouveau Testament, il revêt deux sens différents : il peut faire référence spécifiquement aux douze Apôtres de Jésus-Christ ou, plus généralement, à toute autre personne envoyée comme messager ou ambassadeur de Jésus-Christ.

Les douze Apôtres avaient un rôle unique à jouer au sein de l'Église primitive. Apocalypse 21.14 décrit la nouvelle Jérusalem : « La muraille de la ville avait douze fondations qui portaient les noms des douze apôtres de l'Agneau. » Les douze Apôtres sont également mentionnés en Matthieu 10.2, Marc 3.14, 4.10, 6.7, 9.35, 14.10, 17, 20, Luc 6.13, 9.1, 22.14, Jean 6.71, Actes 6.2 et 1 Corinthiens 15.5. Ils étaient les premiers messagers de l'Évangile après la mort et la résurrection de Jésus-Christ. Ils ont posé les fondements de l'Église, avec Christ pour pierre angulaire (Éphésiens 2.20).

Il n'y a plus de tels Apôtres au sein de l'Église aujourd'hui. Voici quelles étaient les conditions pour être considéré comme un Apôtre : 1) avoir été témoin de la résurrection de Christ (1 Corinthiens 9.1), 2) avoir été clairement choisi par le Saint-Esprit (Actes 9.15) et 3) avoir accompli des signes et des miracles (Actes 2.43, 2 Corinthiens 12.12). Le rôle des douze Apôtres était de poser les fondements de l'Église, ce qui montre que leur fonction était unique, car nous n'avons plus besoin de poser les fondements deux mille ans après.

En plus des douze Apôtres de Jésus-Christ, il y avait aussi des Apôtres dans un sens plus général. Barnabas est décrit comme un « Apôtr[e] » en Actes 13.2 et 14.4, de même, peut-être, qu’Andronicus et Junia en Romains 16.7. Le terme grec le plus souvent traduit par « Apôtre » est employé en référence à Tite en 2 Corinthiens 8.23 et à Épaphrodite en Philippiens 2.25. Ce terme peut donc clairement être employé d'une manière plus large que pour désigner les seuls douze Apôtres de Jésus-Christ : toute personne « envoyée » par Dieu peut être considérée comme un Apôtre.

Quelle était exactement le rôle d'un Apôtre au sens général, extérieur au cercle des douze Apôtres ? Ce n'est pas tout à fait clair. On peut déduire de la définition de ce terme que cette fonction se rapproche beaucoup de celle d'un missionnaire : un disciple de Christ envoyé avec pour mission d'annoncer l'Évangile, un ambassadeur de Christ auprès de ceux qui n'ont jamais entendu parler de lui. Pour éviter la confusion, il est cependant préférable de ne pas employer ce terme pour désigner une fonction au sein de l'Église aujourd'hui. La grande majorité des fois où il est employé dans le Nouveau Testament, il fait référence aux douze Apôtres de Jésus-Christ.

Aujourd'hui, certains croyants cherchent à restaurer la fonction d'Apôtre. Il s'agit d'une tendance dangereuse. Ceux qui se prétendent Apôtres revendiquent souvent la même autorité, ou, du moins, une autorité proche de celle des douze Apôtres de Christ. Absolument rien dans la Bible n'appuie cela. Au contraire, le Nouveau Testament nous met en garde contre les faux Apôtres (2 Corinthiens 11.13).

En un sens, tous les disciples de Jésus-Christ peuvent être considérés comme des Apôtres. Nous sommes tous appelés à être ses ambassadeurs (Matthieu 28.18-20, 2 Corinthiens 5.18-20), ses « témoins » (Actes 1.8), et à prêcher l'Évangile (Romains 10.15).

English


Retour à la page d'accueil Français

Qu'est-ce qu'un Apôtre ?