Y a-t-il une puissance de la pensée positive ?



 


Question : « Y a-t-il une puissance de la pensée positive ? »

Réponse :
La pensée positive peut être définie comme « le fait de passer en revue ses processus de pensée afin d’identifier des domaines ayant besoin d’être améliorés, puis d’employer les outils appropriés afin de les changer positivement en les orientant vers un but. » Il n’y a évidemment rien de mal à avoir des pensées positives, mais le problème est de croire qu’elles sont investies d’une puissance surnaturelle. La puissance de la pensée positive est une des erreurs les plus populaires de l’époque de fausses doctrines endémiques et de théologie édulcorée que nous vivons. Les fausses doctrines sont toutes des idées humaines qui se font passer pour la vérité. La puissance de la pensée positive en fait partie.

L’idée de la puissance de la pensée positive a été popularisée par le Dr Norman Vincent Peale dans son livre La puissance de la pensé positive (1952). Selon Peale, l’homme peut changer l’avenir par sa pensée. La puissance de la pensée positive encourage la confiance en soi, ce qui mène naturellement à une fausse croyance en la « loi de l’attraction », comme il l’écrit : « Quand on s’attend au meilleur, on émet une force magnétique mentale qui, par la loi de l’attraction, nous attire le meilleur. » Cette idée n’a évidemment rien de biblique, mais elle est, au contraire, clairement antibiblique.

Dans La puissance de la pensée positive, Peale emploie de fausses notions religieuses et des théories psychologiques subjectives pour aboutir à une idée erronée de la foi et de l’espoir. Sa théorie fait partie du mouvement de « développement personnel », par lequel la personne cherche à créer sa propre réalité par ses efforts humains, des images mentales et la puissance de sa volonté. La vérité, elle, se trouve dans la Bible. On ne peut créer sa propre réalité par ses pensées et fantaisies. La théorie de Peale est fausse parce qu’elle n’est pas basée sur la seule source de vérité.

Les partisans de la puissance de la pensée positive affirment que leurs recherches appuient la validité de leur théorie, mais ces données sont très controversées. Certains travaux suggèrent une corrélation positive entre état d’esprit positif et performance, mais cela ne veut de loin pas dire que ce sont les pensées positives qui produisent ce résultat. Des études semblent montrer que les personnes présentant une attitude positive ont tendance à avoir davantage confiance en elles et à vivre de meilleures expériences que celles présentant une attitude négative. Il n’y a cependant aucune preuve formelle du fait que nos pensées peuvent contrôler les événements. La pensée positive n’a aucune puissance inhérente pour changer l’avenir.

Tout don vient de Dieu (Jacques 1.17), pas de la puissance de la pensée positive, et le meilleur de tous est le Saint-Esprit (Luc 11.13). La Bible dit que l’homme ne peut être « bon » par lui-même (Ésaïe 64.6). Tout ce qu’il y a de bon en nous vient de la justice de Jésus-Christ qui nous est imputée (Éphésiens 2.1-5, Philippiens 3.9). Une fois que le Saint-Esprit demeure en nous, il commence son œuvre sanctificatrice, par laquelle sa puissance transformatrice nous rend davantage semblables à lui.

Pour nous améliorer et changer positivement, nous avons besoin de plus que de la puissance de la pensée positive. La véritable spiritualité dépend du début à la fin de notre relation avec Christ. Le Saint-Esprit, pas nos pensées ni nos efforts, est la clé pour changer notre vie. Si nous le laissons agir, il nous transformera. Au lieu de chercher de l’aide par du blabla psychologique, des livres pseudo-religieux ou la puissance de la pensée positive, nous devons dépendre de ce que Dieu nous a déjà donné par son Esprit : « nous avons la pensée de Christ » (1 Corinthiens 2.16).


Retour à la page d'accueil en français

Y a-t-il une puissance de la pensée positive ?