Que dit la Bible de la propre justice ?


Question : « Que dit la Bible de la propre justice ? »

Réponse :
Le dictionnaire définit la propre justice (justice à ses propres yeux) comme « la confiance en la justice de son caractère , notamment accompagnée d'une attitude moralisatrice et intolérante des opinions et du comportement des autres ». Bibliquement parlant, la propre justice, qui est liée au légalisme, est l'idée que nous pouvons devenir justes et être agréés de Dieu par nos propres efforts (Romains 3.10). N'importe quel chrétien sérieux peu comprendre à raison que cette idée est erronée, mais, à cause de notre nature pécheresse, la tentation de croire que nous sommes justifiés, ou pouvons l’être, par nos propres efforts demeure constamment présente. Dans le Nouveau Testament, Jésus et l'Apôtre Paul critiquent très sévèrement ceux qui cherchent à se justifier par leurs propres efforts.

La ferme opposition de Jésus à la propre justice se voit surtout dans son attitude envers les chefs religieux juifs de son époque. En Matthieu 23, il condamne les scribes et les Pharisiens pour leur attachement strict à leur tradition légaliste, afin de paraître meilleurs que les autres. La parabole du Pharisien et du collecteur d'impôts s'adresse directement à « certaines personnes qui étaient convaincues d'être justes et qui méprisaient les autres » (Luc 18.9-14). Le Pharisien de cette parabole croyait qu'il était agréé de Dieu à cause de ses bonnes œuvres, tandis que le collecteur d'impôts reconnaissait qu'il n'y avait rien en lui qui méritait que Dieu ne l'accepte. Dans les Évangiles, on voit Jésus entrer encore et encore en conflit avec les Pharisiens et les scribes au sujet de la justification. En même temps, il consacre beaucoup de temps et d'énergie à mettre en garde ses disciples contre les dangers de la propre justice, en leur disant clairement que sans lui, ils ne pouvaient rien faire (Jean 15.5).

L'attitude de Paul à l'égard de la propre justice est tout aussi ferme que celle de Jésus : il commence son apologie de la grâce de Dieu dans l'Épître aux Romains en condamnant les Juifs pour leur attachement propre juste à la circoncision (Romains 2.17-24). Au chapitre 10, il poursuit en argumentant que les Juifs cherchaient à être agréés de Dieu à cause de leurs œuvres, ce qui montre leur ignorance de la véritable justice de Dieu (Romains 10.3). Sa conclusion est que nous sommes justifiés par Christ, qui est l'accomplissement de la Loi, et non par nous-mêmes (verset 4).

L'Épître de Paul aux Galates aborde également ce sujet : elle s'adresse à des croyants à qui de faux enseignants disaient qu'ils devaient accomplir un certain nombre de choses, notamment se faire circoncire, pour être agréés de Dieu. Paul va jusqu'à parler d'un autre Évangile et « maudit » (Galates 1.8-9) ceux qui le prêchent. Surtout, il dit à ses lecteurs que si nous pouvions être justifiés par nos œuvres, cela voudrait dire que Jésus est mort « pour rien » (Galates 2.21) et que la justification peut venir « de la loi » (Galates 3.21). Paul conclut que les croyants de Galatie ont été suffisamment insensés pour croire qu'ils pouvaient perfectionner leur foi par la chair (Galates 3.1-3).

Les croyants continuent de lutter avec cette attitude. Notre nature pécheresse nous pousse à vouloir mériter notre salut. Le prix de notre liberté est le sang de Jésus versé à la croix, sans que nous n'ayons rien à y ajouter. Nos cœurs pleins d'orgueil ont du mal à le saisir pleinement. Il nous est plus facile de se comparer les uns aux autres que de reconnaître que nous ne pouvons pas être à la hauteur des critères de sainteté d'un Dieu parfait, mais en Christ, nos péchés sont pardonnés par pure grâce et nous sommes réellement justifiés. Parce qu'il a porté nos péchés à notre place, nous sommes au bénéfice de sa vie sans péché et de sa mort expiatoire (2 Corinthiens 5.21). Grâce à son sacrifice, nous pouvons faire face à notre péché et l'apporter à la croix, au lieu de chercher à mériter la grâce de Dieu. La grâce qui couvre tous nos péchés et défait la tendance constante de nos cœurs à la propre justice n'est manifestée qu'à la croix.

English


Retour à la page d'accueil en français

Que dit la Bible de la propre justice ?