La notion de prophétie personnelle est-elle biblique ?



 


Question : « La notion de prophétie personnelle est-elle biblique ? »

Réponse :
Certains chrétiens, issus essentiellement d’églises pentecôtistes / charismatiques, considèrent les conseils personnels précédés de la mention : « ainsi parle l’Éternel » comme des manifestations du don de prophétie. Malheureusement, ceux qui pratiquent ainsi la prophétie personnelle ne sont souvent pas différents de ceux qui se disent voyants. Il y a même des lignes téléphoniques prophétiques qui se veulent des alternatives « chrétiennes » à la voyance en ligne. Certains adeptes de la prophétie personnelle utilisent des slogans du type : « Venez recevoir votre prophétie », qui ressemblent beaucoup à ceux de voyants. Une telle pratique du don de prophétie est totalement antibiblique.

D’un point de vue biblique, le don de prophétie est la capacité donnée par l’Esprit de communiquer des révélations divines (Romains 12.6-8, 1 Corinthiens 12.4-11, 28), qui concernent parfois, mais pas toujours, l’avenir. Dans l’Ancien comme dans le Nouveau Testament, Dieu s’est servi de prophètes et/ou du don de prophétie pour révéler la vérité aux hommes. Prophétiser, c’est proclamer la vérité de la part de Dieu. Il s’agit de la révélation spéciale de vérités ne pouvant être connues par d’autres moyens. Par les prophètes, Dieu révélait à son peuple des vérités qu’il avait besoin d’entendre, qui étaient parfois mises à l’écrit. C’est ainsi qu’est apparue la Bible, Parole de Dieu, qui est la révélation divine ultime.

L’achèvement de la Bible influence la nature du don de prophétie. La Bible contient toute la révélation dont nous avons besoin pour vivre une vie pieuse (2 Pierre 1.3). La Parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée à deux tranchants (Hébreux 4.12). Elle est « utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l’homme de Dieu soit formé et équipé pour toute œuvre bonne » (2 Timothée 3.16-17). Par conséquent, le don de prophétie n’est plus la communication de nouvelles révélations de Dieu, mais d’abord (ou exclusivement) la prédication de ce qu’il a déjà révélé dans sa Parole.

Cela ne veut pas dire que Dieu ne donne jamais à personne de message pour personne d’autre : il peut le faire et le fait selon sa volonté. Mais la complétude et la perfection de la Parole de Dieu implique que nous devons la laisser nous diriger, au lieu de dépendre de prophètes et de lignes téléphoniques prophétiques. La Parole de Dieu contient toute la vérité dont nous avons besoin et la sagesse nécessaire pour l’appliquer. De plus, le Saint-Esprit, qui demeure en nous, nous guide, nous réconforte et nous enseigne (Jean 14.16, 26). Se servir de prophéties personnelles pour influencer les autres et les rendre dépendants de notre « direction prophétique » est une perversion flagrante du don biblique de prophétie. Chaque fois que nous mettons notre confiance dans les paroles d’un homme faillible au lieu de celles infaillibles de Dieu, nous nous égarons.


Retour à la page d'accueil en français

La notion de prophétie personnelle est-elle biblique ?