settings icon
share icon
Question

Puisque Dieu n'est pas un homme, devrions-nous cesser d'utiliser les pronoms masculins pour nous référer à Dieu ?

Réponse


Nous savons que Dieu est un être spirituel. À proprement parler, il n'a pas de sexe. Cependant, Dieu a choisi de se révéler à l'humanité en utilisant des pronoms et une imagerie masculine. Dans la Bible, Dieu ne se désigne pas par des termes neutres, mais par des termes masculins. Puisque Dieu a choisi de se révéler à l'humanité dans un langage qui spécifie le genre masculin, nous pouvons et même devons nous référer à Lui dans un langage similaire. Il n'y a aucune raison biblique de cesser d'utiliser des pronoms masculins pour désigner Dieu.

Dès le début de la Bible, Dieu se désigne par des pronoms masculins : « Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme. » (Genèse 1:27). Dès le début, Dieu se désigne par des termes masculins. L'hébreu ancien n'avait pas de pronoms grammaticalement neutres, de sorte que tous les éléments étaient intentionnellement dotés d'un genre grammatical masculin ou féminin. Ce pronom était délibéré. Dans l'Ancien Testament, les pronoms se référant à Dieu sont grammaticalement masculins.

On retrouve la même chose dans le Nouveau Testament. Les épîtres (des Actes à l'Apocalypse) contiennent près de 900 versets où le mot grec theos - un nom masculin - est utilisé pour désigner Dieu. Bien que le grec koïne ait des termes neutres en termes de genre, Dieu est toujours désigné par le genre masculin.

Outre les constructions grammaticales, l'imagerie utilisée dans la Bible confirme également que Dieu a choisi de se désigner comme possédant des qualités masculines. Plusieurs métaphores et titres sont utilisés pour décrire Dieu. Il y a des centaines de références à Dieu en tant que Père, Roi, et Mari. Jésus nous a appris à prier spécifiquement « notre Père » (Luc 11:2). Il existe de nombreuses autres références à Dieu en tant que Père, comme dans Deutéronome 32:6, Malachie 2:10, et 1 Corinthiens 8:6. Dieu est explicitement appelé roi (et non pas reine) dans de nombreux passages, par exemple dans Psaume 24:10, Psaume 47:2, Esaïe 44:6 et 1 Timothée 1:17. Il est également décrit comme un mari dans des passages comme Ésaïe 54:5 et Osée 2:2, 16 et 19.

À un endroit, une comparaison est utilisée pour faire référence à Dieu réconfortant son peuple comme une mère réconforte son enfant (Ésaïe 66:13). Même là, Dieu ne dit pas qu'il est une mère, mais seulement qu'il réconfortera son peuple comme une mère. Ésaïe 49:15 est un autre verset qui mentionne une mère dans une description de Dieu, mais ce n'est même pas une comparaison ; c'est un contraste : Dieu prend plus soin de son peuple qu'une mère qui allaite son bébé.

La plus grande révélation de Dieu pour nous est son Fils, Jésus-Christ (Hébreux 1:2). Dans l'Incarnation, le Fils est venu sur terre sous la forme d'un homme physique, et non d'une femme. Jésus n'a cessé de désigner Dieu comme son Père, et non comme sa mère. Avant sa crucifixion, Jésus a prié Dieu, l'appelant « Abba, Père » (Marc 14:36). Seulement dans les Évangiles, Jésus appelle Dieu « Père » plus de 100 fois.

Encore une fois, Dieu est esprit ; il n'est pas « masculin » au sens où l'est n'importe quel homme dans ce monde. Dieu n'a pas de caractéristiques physiques ni de génétique. Il transcende les genres. En même temps, Dieu s'est volontairement révélé à nous en utilisant un langage masculin. Dans la Bible, Dieu est toujours un « Il ». Puisque Dieu utilise des pronoms masculins pour se désigner, nous devrions continuer à utiliser des pronoms masculins pour nous référer à Dieu également.

English



Retour à la page d'accueil en français

Puisque Dieu n'est pas un homme, devrions-nous cesser d'utiliser les pronoms masculins pour nous référer à Dieu ?
Partager cette page Facebook icon Twitter icon Pinterest icon Email icon
© Copyright Got Questions Ministries