Quelles sont les principes de la thermodynamique en en quoi prouvent-elles le créationnisme ?


Question : « Quelles sont les principes de la thermodynamique en en quoi prouvent-elles le créationnisme ? »

Réponse :
Les principes de la thermodynamique régissent la conversion entre énergie mécanique et chaleur. Tous les processus physiques, biologiques et chimiques connus sont soumis à ces deux principes.

Voici le premier principe de la thermodynamique, connue sous le nom de principe de conservation de l'énergie : « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ; la matière et peut être convertie en énergie et inversement, mais sans augmentation nette de la quantité totale combinée. » Autrement dit, même si la matière est convertie en énergie et vice versa, la quantité totale n'augmentera et ne diminuera pas.

La question est donc : si la matière et l'énergie ne se créent ni ne se perdent, d'où viennent toute la matière et l'énergie de l'univers ? Il n'y a que 3 possibilités : a) l'univers est apparu sans Dieu (or la science a prouvé qu'il est impossible qu’il apparaisse quoi que ce soit à partir de rien), b) tout ce qu'il y a dans l'univers a toujours existé (la science a également prouvé que c'est impossible), c) Dieu a créé l'univers avec tout ce qu'il contient. La dernière explication est la plus raisonnable et la plus plausible.

Le deuxième principe de la thermodynamique affirme que l'entropie d'un système fermé ne peut diminuer : « Tout système, laissé à ses propres dispositifs, a toujours tendance à aller de l'ordre vers le désordre, son énergie étant transformée et donc, moins disponible, jusqu'à devenir aléatoire et totalement indisponible. » L'auteur et scientifique Isaac Asimov explique : « La désagrégation de l’univers ne fait que s’accroître ! […] Sans que nous ne fassions rien, tout se détériore, s'écroule, s'effondre et s'use de soi-même, en vertu du deuxième principe. » Autrement dit, avec le temps, tout évolue vers plus de désordre, d'aléatoire et de désorganisation.

D'après la théorie de l'évolution, tous les systèmes physiques, de l'infiniment grand à l'infiniment petit, sont le fruit d'un processus d'assemblage spontané, de plus en plus complexe. Darwin a proposé que les organismes vivants, notamment, sont apparus à l'issue d'une chaîne longue, mais infiniment complexe, de processus évolutifs aléatoires. Une telle progression serait cependant en contradiction totale avec le deuxième principe de la thermodynamique. En vertu des lois de la physique, l'entropie a tendance à augmenter et les processus naturels devraient donc aller du plus compliqué vers le plus simple, pas inversement.

Une simple observation confirme empiriquement la véracité du deuxième principe de la thermodynamique : la peinture sur les façades d'une maison s'effrite, la poussière s'accumule, la maison elle-même s'abîme si on ne la répare pas et les organismes vivants qui meurent se décomposent. On observe quotidiennement les conséquences du deuxième principe de la thermodynamique.

L'explication la plus simple et la plus raisonnable aux lois de la physique est clairement la création. Dans la Genèse, la Bible affirme que le seul vrai Dieu a créé le monde. Pourquoi donc certaines personnes préfèrent-elles croire en l'évolution ? Le Psaume 14.1 le résume en ces mots : « Le fou dit dans son cœur : « Il n'y a pas de Dieu ! » »

English


Retour à la page d'accueil en français

Quelles sont les principes de la thermodynamique en en quoi prouvent-elles le créationnisme ?