Y a-t-il des preuves de lʼinspiration de la Bible ?



 


Question : « Y a-t-il des preuves de lʼinspiration de la Bible ? »

Réponse :
Voici quelques preuves que la Bible est inspirée (soufflée) de Dieu, comme lʼaffirme 2 Timothée 3.16 :

1) Les prophéties accomplies. Dieu a révélé à des hommes ce quʼil accomplirait à lʼavenir. Certaines de ces prophéties se sont déjà accomplies, dʼautres non. Par exemple, lʼAncien Testament contient plus de 300 prophéties concernant la première venue de Jésus-Christ. Il ne fait aucun doute que ces prophéties viennent de Dieu, car nous disposons de manuscrits datant dʼavant la naissance de Christ, qui nʼont donc pas été écrits après coup, mais auparavant.

2) Lʼunité des Écritures. La Bible a été écrite par environ 40 auteurs humains sur une période dʼenviron 1 600 ans. Ces hommes étaient très divers : entre autres, Moïse était chef politique, Josué, chef militaire, David, berger, Salomon, roi, Amos, éleveur et cultivateur, Daniel, premier ministre, Matthieu, collecteur dʼimpôts, Luc, médecin, Paul, rabbin, et Pierre, pêcheur. La Bible a aussi été écrite dans des circonstances très diverses, sur 3 continents : lʼEurope, lʼAsie et lʼAfrique. Pourtant, on retrouve les mêmes thèmes principaux dans tous ces écrits. La Bible ne se contredit pas. Sans la supervision du Saint-Esprit, ç’aurait été impossible.

Comparez avec le Coran islamique, compilé par une personne, Zaid bin Thabit, sous la direction du beau-père de Mohammed, Abu Bakr, jusquʼà ce quʼen 650, un groupe dʼérudits arabes en produise une version unifiée et détruise toutes les variantes pour préserver lʼunité du Coran. La Bible a été unifiée dès sa rédaction, alors que lʼunité du Coran a été imposée par des éditeurs humains.

3) La Bible présente ses héros fidèlement, avec toutes leurs erreurs et faiblesses. Elle ne glorifie pas les hommes, comme les autres religions le font de leurs héros. En lisant la Bible, on se rend compte que ses personnages avaient des problèmes et ont mal agi, tout comme nous. Ce qui faisait leur grandeur était leur confiance en Dieu. Un exemple est David, qui est décrit comme « un homme selon [le] cœur [de Dieu] » (1 Samuel 13.14). Pourtant, David a commis un adultère (2 Samuel 11.1-5) et un meurtre (2 Samuel 11.14-26). Cette information aurait facilement pu être omise des Écritures, mais le Dieu de vérité lʼy a incluse.

4) Les découvertes archéologiques confirment lʼhistoricité des Écritures. Même si beaucoup dʼincroyants à travers lʼhistoire ont cherché des preuves archéologiques réfutant le récit biblique, ils ont tous échoué. Cʼest facile de dire que les Écritures sont fausses, mais plus difficile de le prouver, ce qui nʼa, en fait, jamais été fait. Dans le passé, chaque fois que la Bible contredisait une théorie « scientifique » en vogue, il a été prouvé par la suite que la Bible disait vrai et la théorie scientifique, faux. Un bon exemple en est Ésaïe 40.22 : tandis que la science affirmait encore que la terre était plate, la Bible déclarait déjà que Dieu « siège au-dessus du cercle [sphère] de la terre ».

La revendication dʼorigine divine de la Bible ne doit pas être comprise comme un raisonnement circulaire : le témoignage de témoins fiables, notamment Jésus, mais aussi Moïse, Josué, David, Daniel et Néhémie dans lʼAncien Testament, ainsi que Jean et Paul dans le Nouveau Testament, affirment lʼautorité et lʼinspiration verbale des Écritures saintes. Voir les passages suivants : Exode 14.1, 20.1, Lévitique 4.1, Nombres 4.1, Deutéronome 4.2, 32.48, Ésaïe 1.10, 24; Jérémie 1.11, Jérémie 11.1-3, Ézéchiel 1.3, 1 Corinthiens 14.37, 1 Thessaloniciens 2.13, 2 Pierre 1.16-21, 1 Jean 4.6.

Les écrits de Titus Flavius Josèphe, un historien juif qui a écrit au cours du Ier Siècle ap. J.-C., sont également intéressants. Il mentionne des événements qui coïncident avec les Écritures. Au vu des preuves, nous acceptons de tout notre cœur que la Bible vient de Dieu (2 Timothée 3.16).


Retour à la page d'accueil en français

Y a-t-il des preuves de lʼinspiration de la Bible ?