Quelle est la différence entre la présence manifeste du Saint-Esprit et l'omniprésence divine ?


Question : « Quelle est la différence entre la présence manifeste du Saint-Esprit et l'omniprésence divine ? »

Réponse :
L'omniprésence divine est l'aptitude de Dieu à être partout en même temps. Il est présent même quand nous ne ressentons pas sa présence ; il est là même quand nous n'en sommes pas conscients. La présence manifeste est évidemment la manifestation de sa présence, sa présence avec nous manifestée de manière claire et convaincante.

L'omniprésence divine concerne chaque personne de la Trinité : le Père (Ésaïe 66.1), le Fils (Jean 1.48) et le Saint-Esprit (Psaume 139.7-8). Cette vérité peut se manifester ou non par des expérience spéciales, fruits d'une interaction claire et évidente avec nous, quand nous expérimentons Dieu.

La Bible raconte comment chacune des personnes de la Trinité s'est manifestée dans la vie de certaines personnes. Dieu le Père a parlé à Moïse en Exode 3, par le buisson ardent. Il était déjà avec lui auparavant, mais c'est là, « derrière le désert », près du Mont Horeb (Exode 3.1), qu'il a choisi de se manifester. Dieu le Fils s'est manifesté par son Incarnation, comme le dit Jean 1.14 : « Et la Parole s'est faite homme, elle a habité parmi nous. » Le jour de la Pentecôte, le Saint-Esprit s'est manifesté aux croyants réunis dans la chambre haute : « Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d'un vent violent, qui remplit toute la maison où ils étaient assis. Des langues qui semblaient de feu leur apparurent, séparées les unes des autres, et elles se posèrent sur chacun d'eux. Ils furent tous remplis du Saint-Esprit et se mirent à parler en d'autres langues, comme l'Esprit leur donnait de s'exprimer. » (Actes 2.2-4) La présence de Dieu manifestée dans la vie des disciples a transformé le monde (voir Actes 17.6).

D'un point de vue théologique, nous savons que Dieu est omniprésent, mais cette vérité n'est pas clairement manifestée à nos sens et la majorité des personnes n'en sont pas conscientes : elles pensent qu'il est distant, éloigné, et c'est ainsi qu'elles perçoivent la réalité.

Nous pouvons expérimenter la présence manifeste de Dieu. La présence manifeste du Saint-Esprit n'est pas forcément visible ou perceptible physiquement, mais nous l'expérimentons néanmoins. Quand il nous choisit, il manifeste sa présence et transforme nos connaissances théologiques en connaissances expérimentales, nos confessions de foi en lettres d'amour.

Dans le Psaume 71, David, dans sa détresse, crie à son Dieu d'amour, de miséricorde et de justice. Il sait que Dieu est avec lui et c'est pour cela qu'il le prie. Vers la fin de sa prière, il dit : « Tu nous as fait éprouver bien des détresses et des malheurs, mais tu nous redonneras la vie, tu nous feras remonter des abîmes de la terre. Tu augmenteras mon honneur, tu me consoleras encore. » (versets 20-21) La présence de Dieu était demeurée cachée toute une partie de la vie de David, un temps de « détresses et d[e] malheurs », mais au cours duquel il a mis sa foi en la présence manifeste de Dieu, source d'honneur et de réconfort pour lui.

Dieu n'a jamais abandonné Shadrak, Méshak et Abed-Nego, même si, pendant un temps, le seul maître de leur existence semblait être le Roi Nebucadnetsar de Babylone, qui, dans sa fureur, voulait les mettre à mort. Dans son ignorance de l'omniprésence divine, il les a fait jeter dans la fournaise ardente. C'est là que Dieu a manifesté sa présence : « Le roi Nebucadnetsar fut alors effrayé et se leva subitement. Il prit la parole et dit à ses conseillers : « Eh bien, j’aperçois quatre hommes dépourvus de liens qui marchent au milieu du feu, porteurs d’aucune blessure, et le quatrième ressemble à un fils des dieux. » » (Daniel 3.24-25) La réalité de la présence de Dieu est manifeste, même pour le roi païen.

La présence réelle de Dieu est toujours là, mais nous pouvons parfois perdre le sentiment de sa présence. Dieu n'est jamais absent, mais il y a des fois où sa présence n'est pas manifeste, clairement visible à l'œil ou à l'esprit humain. C'est pour cela que nous sommes appelés à « march[er] par la foi et non par la vue » (2 Corinthiens 5.7). L'omniprésence divine ne dépend pas de nous, mais sa présence manifeste si : il s'agit de notre prise de conscience de sa présence.

Le Saint-Esprit est toujours avec les croyants. La Bible nous apprend qu'il vient habiter en nous : « Ne le savez-vous pas ? Votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous et que vous avez reçu de Dieu. » (1 Corinthiens 6.19) Le Saint-Esprit ne nous sera jamais retiré. Il est notre Paraclet, notre Consolateur et notre avocat, jusqu'au retour de Jésus (Jean 14.16). Après son retour, il sera lui-même avec nous et sa présence sera éternelle et manifeste.

L'habitation du Saint-Esprit est cependant différente de sa présence manifeste. Chaque croyant passe par des moments où il ne se « sent » pas sauvé ou poursuit ses activités sans être conscient de la présence du Saint-Esprit en lui, mais il y en a d'autres ou le Saint-Esprit se manifeste et nous visite d'une manière toute spéciale, par exemple en nous rappelant un chant, par une rencontre imprévue avec un ami, en nous poussant à prier, à étudier la Parole de Dieu, ou encore en nous remplissant d'une paix ineffable. Le Saint-Esprit n'est pas limité dans ses manières de se révéler. Le fait est qu'il se manifeste. Il est notre Consolateur. « Par [lui,] nous crions : « Abba ! Père ! » L'Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. » (Romains 8.15-16)

Devons-nous croire en l'omniprésence divine, même quand nous ne sentons pas que Dieu est avec nous ? Absolument : Dieu, qui ne peut mentir, nous a promis qu'il ne nous laissera pas et ne nous abandonnera pas (Hébreux 13.5). Devons-nous également rechercher sa présence manifeste ? Bien sûr : non pas que nous dépendons de nos sentiments ou que nous avons besoin d'un signe, mais nous devons nous attendre à ce que notre Consolateur nous console et reconnaître humblement notre besoin de lui.

English


Retour à la page d'accueil en français

Quelle est la différence entre la présence manifeste du Saint-Esprit et l'omniprésence divine ?