Première Epître de Pierre



 

Auteur : Selon 1 Pierre 1.1, l’auteur de la première Épître de Pierre est l’Apôtre Pierre.

Date de rédaction : La Première Épître de Pierre a probablement été écrite entre 60 et 65 av. J.-C.

Objectif du livre : La Première Épître de Pierre est une lettre adressée par Pierre aux chrétiens dispersés à travers le monde antique, qui subissaient une persécution intense. Pierre comprenait mieux que personne ce qu’était la persécution : il a été battu, menacé, puni et jeté en prison pour avoir prêché la Parole de Dieu. Il avait appris à souffrir sans garder d’amertume, sans perdre l’espoir, et à vivre une vie obéissante et victorieuse par la foi. Son message était son espérance vivante en Jésus et son exemple était Christ.

Versets-clés : 1 Pierre 1.3 - « Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ ! Conformément à sa grande bonté, il nous fait naître de nouveau à travers la résurrection de Jésus-Christ pour une espérance vivante. »

1 Pierre 2.9 - « Vous, au contraire, vous êtes un peuple choisi, des prêtres royaux, une nation sainte, un peuple racheté afin de proclamer les louanges de celui qui vous a appelés des ténèbres à sa merveilleuse lumière. »

1 Pierre 2.24 - « Lui qui a lui-même porté nos péchés dans son corps à la croix afin que, libérés du péché, nous vivions pour la justice. C’est par ses blessures que vous avez été guéris. »

1 Pierre 5.8-9 - « Soyez sobres, restez vigilants : votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui dévorer. Résistez-lui avec une foi inébranlable, sachant que les mêmes souffrances sont imposées à vos frères et sœurs dans le monde. »

Bref résumé : Bien que cette période de persécution fût terrible, Pierre révèle qu’il s’agit en fait d’un sujet de réjouissance. Il encourage pour les lecteurs à considérer comme un privilège de souffrir pour Christ, tout comme leur Sauveur avait souffert pour eux. Cette lettre fait référence aux expériences personnelles de Pierre avec Jésus et à ses sermons contenus dans le livre des Actes. Pierre confirme que Satan est le grand ennemi de chaque chrétien, mais l’assurance du retour de Christ nous donne de l’espérance.

Liens : La connaissance qu’avait Pierre de la Loi et des prophètes de l’Ancien Testament lui permet d’expliquer divers passages de l’AT à la lumière de la vie et de l’œuvre de Jésus-Christ le Messie. En 1 Pierre 1.16, il cite Lévitique 11.4 : « Vous serez saints car moi, je suis saint, » mais il précise qu’on parvient à la sainteté non pas en obéissant à la Loi, mais par la grâce accordée à tous ceux qui croient en Christ (v. 13). Plus loin, Pierre explique que la « pierre angulaire » citée en Ésaïe 28.16 et au verset 22 du Psaume 118 est une référence à Christ, rejeté par les Juifs à cause de leur désobéissance et de leur incrédulité. D’autres références à l’Ancien Testament font référence à Christ sans péché (1 Pierre 2.22 / Ésaïe 53.9) et les exhortations à vivre, par la puissance de Dieu, une vie sainte porteuse de bénédictions (1 Pierre 3.10-12, Psaumes 34.12-16, 1 Pierre 5.5, Proverbes 3.34).

Application concrète : Tous les chrétiens ont l’assurance de la vie éternelle. Une manière de nous identifier à Christ est d’avoir part à sa souffrance. Pour nous, il s’agit de supporter patiemment les insultes et les moqueries pour notre foi et de notre vie changée, qui ne sont rien en comparaison avec ce que Christ a souffert pour nous sur la croix. Tenez ferme pour ce que vous savez être juste et réjouissez-vous quand le monde et Satan veulent vous faire du mal.


Retour à la page Résumé/vue d’ensemble du Nouveau Testament

Première Epître de Pierre