Que dit la Bible des procès ?



 


Question : « Que dit la Bible des procès ? »

Réponse :
L’apôtre Paul a exhorté les chrétiens de Corinthe à aller en justice les uns contre les autres (1 Corinthiens 6.1-8). Pour des chrétiens, être impuissants à se pardonner mutuellement et de se réconcilier en cas de différend est un échec spirituel. Pourquoi devenir chrétien si les chrétiens ont autant de problèmes que les autres et sont tout aussi incapables de les résoudre ? Il y a cependant des circonstances dans lesquelles un procès est la voie à suivre. Si le modèle biblique de la réconciliation a été suivi (Matthieu 18.15-17) et que la partie fautive persiste, dans certaines circonstances un procès peut se justifier. De telles mesures ne doivent se prendre qu’après beaucoup de prière pour demander de la sagesse (Jacques 1.5) et en consultation avec un responsable spirituel.

Tout le contexte d’1 Corinthiens 6.1-6 traite de disputes dans l’Église, mais Paul fait référence au tribunal quand il mentionne les jugements concernant les choses de la vie. Paul entend par là que le tribunal existe pour juger des choses de la vie extérieures à l’Église, mais que les problèmes de l’Église ne doivent pas être jugés par le tribunal, mais au sein de l’Église.

Actes 21-22 raconte comment Paul a été arrêté et accusé à tort d’un crime qu’il n’avait pas commis. Les Romains l’ont arrêté et « le commandant ordonna de faire entrer Paul dans la forteresse et de procéder à son interrogatoire par le fouet afin de savoir pour quel motif ils criaient ainsi contre lui. Alors qu’ils l’attachaient avec des courroies, Paul dit à l’officier qui était présent : « Avez-vous le droit de fouetter un citoyen romain qui n’est pas même condamné ? » » Paul a eu recours à la loi romaine et à sa citoyenneté pour se protéger. Il n’y a rien de mal à faire valoir nos droits au tribunal, tant que nous le faisons dans de bonnes intentions et avec un cœur pur.

Paul ajoute : « C’est déjà pour vous un échec complet que d’avoir des procès les uns avec les autres. Pourquoi ne supportez-vous pas plutôt une injustice ? Pourquoi ne vous laissez-vous pas plutôt dépouiller ? » (1 Corinthiens 6.7) Il se soucie ici du témoignage des croyants. Il serait largement préférable pour nous de subir une injustice, ou même un abus, plutôt que d’éloigner quelqu’un de Christ plus encore en la traînant devant les tribunaux. Quel est le plus important : une bataille judiciaire ou la bataille pour l’âme éternelle d’une personne ?

Donc, les chrétiens devraient-ils résoudre les problèmes internes à l’Église par des procès ? Absolument pas ! Et pour des affaires civiles ? Non, si cela peut être évité d’une manière ou d’une autre. Et des non-chrétiens ? Là encore, pas si cela peut être évité. Il y a cependant des circonstances, comme la défense de nos droits (comme dans l’exemple de Paul), dans lesquelles un procès est légitime.


Retour à la page d'accueil en français

Que dit la Bible des procès ?