Pourquoi me préoccuper de l'existence de Dieu ?


Question : « Pourquoi me préoccuper de l'existence de Dieu ? »

Réponse :
Il y a une myriade d'opinions différentes sur la nature, et même sur l'existence de Dieu. Les hommes ont une perception limitée des complexités du monde qui nous entoure et de l'univers dans son ensemble. C'est ironique, car, selon 1 Corinthiens 14.33, « Dieu n'est pas un Dieu de désordre, mais de paix. » La clé pour surmonter cette confusion n'est pas d'esquiver la question, mais de se concentrer sur celui que beaucoup choisissent d'ignorer (Philippiens 4.6-7).

Nous devons être avides de résoudre les problèmes réels et concrets de l'humanité, comme la pauvreté, l'analphabétisme et les maladies, et il est vrai que les débats autour de l'existence et de la nature de Dieu peuvent nous en détourner. Pourquoi donc se préoccuper de l'existence de Dieu ? Pour le croyant, c'est la question théologique par excellence, mais pour le sceptique, c'est une simple question philosophique : la théologie, d'un point de vue agnostique, n'est qu'une invention humaine, de sorte que cette question semble sans intérêt.

La manière dont la Bible présente Dieu montre à quel point son existence compte. Elle révèle sa sainteté en contraste avec notre nature humaine (pécheresse) et nous dit ce qu'est le bien et le mal. Sans cela, il n'y a pas d'autorité finale pour juger de nos valeurs (Psaume 19.7-11). Qui peut dire ce qui est bon ou mauvais ? Pourquoi devons-nous aider ceux qui sont dans le besoin ? Par quelle autorité pouvons-nous affirmer que l'analphabétisme doit être combattu ? S'il n'y a pas de Dieu, mais que la vie sur terre n'est que « survie des plus forts », alors pourquoi nourrir les affamés ? Quels fondements pour notre morale ?

Dieu nous révèle son essence : « Je suis celui qui suis » (voir Exode 3.3-15). Dieu existe par lui-même, indépendamment de comment les hommes le perçoivent. Il englobe tout et est la norme du bien. Psaume 19.1-6 dresse un beau tableau de la nature éternelle de Dieu révélée par sa création.

La question de l'existence de Dieu est importante car, dans la pratique, s'il existe effectivement, alors il y a des chances qu'il souhaite entrer en contact avec nous et que certaines conditions doivent être remplies pour cela. La question est donc cruciale dans tous les domaines de notre vie : nous sommes créés à l'image de Dieu ou nous ne le sommes pas. L'amour et la compassion sont soit des éléments de la nature divine (qui doivent donc se refléter en nous), soit les produits d'une évolution biologique aléatoire (et donc non nécessaires). Notre existence n'a du sens ou non qu'en fonction de l'existence ou de la non-existence de Dieu. Résoudre les problèmes matériels temporaires de l'humanité a son importance, mais résoudre notre problème spirituel éternel est plus important encore.

La Bible dit que l'humanité est souillée par le péché. Tous les problèmes auxquels notre monde fait face aujourd'hui ne sont en définitive que les conséquences du péché. Dès lors, la question de l'existence de Dieu prend toute son importance, car l'ignorer, c'est ignorer la réalité du péché, donc la racine de tous nos problèmes.

Heureusement, Dieu a pourvu à un moyen de pardonner nos péchés et de restaurer notre communion avec lui par la foi en Jésus-Christ (Jean 3.16, Romains 3.21-26). L'homme pécheur, mort spirituellement, rejette toute notion du seul vrai Dieu. Jean 3.19 dit : « Et voici quel est ce jugement : la lumière est venue dans le monde et les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière parce que leur manière d’agir était mauvaise. » C'est Dieu qui nous donne la foi en son Fils par le Saint-Esprit (Jean 6.41-51). Le salut est un don de Dieu à l'humanité (John 3.16). Nous devons tout simplement croire en sa Parole et nous ouvrir à son Esprit. La validité de ce message dépend évidemment de l'existence de Dieu.

Pourquoi chercher à persuader d'autres de la véracité de notre croyance en l'existence de Dieu ? Pourquoi les chrétiens ne peuvent-ils garder leur foi aux confins de leurs foyers et églises, comme on le leur demande souvent ? Leur motivation est de permettre à tous d'être en communion avec Dieu. De plus, la foi chrétienne est d'essence évangéliste : un des mandats que Jésus nous a donnés est d'annoncer l’Évangile et de faire des disciples. Nous le faisons par amour, comme un principe essentiel de notre foi.

Personne n'a vu Dieu, mais il se fait connaître à nous de plusieurs manières. D'abord, par sa création (Romains 1.20) : en observant le monde qui nous entoure, nous voyons son œuvre et pouvons passer notre vie à nous émerveiller de la complexité et de l'interdépendance du monde physique. D'après les Écritures, c'est folie de nier l'existence de Dieu (Psaume 14.1). Il est évident que l'univers a été conçu et que nous avons été créés avec la capacité à le comprendre, dans une certaine mesure. La Bible dit clairement que Dieu nous a donné tout ce dont nous avons besoin pour prendre conscience de son existence (Job 38).

Dieu se révèle aussi par sa Parole (Psaume 19.7-11). La Bible nous parle de nature et nous enseigne sa morale (1 Timothée 3.16-17). L'expression suprême de Dieu se trouve en son Fils Jésus-Christ (Colossiens 1.15).

Le fait est que Dieu existe, qu'il nous aime et veut nous faire passer de la mort spirituelle à la vie en son Fils Jésus.



English
Retour à la page d'accueil Français

Pourquoi me préoccuper de l'existence de Dieu ?