Pourquoi devrais-je croire en la Bible ?


Question : « Pourquoi devrais-je croire en la Bible ? »

Réponse :
La Bible raconte la création de l'univers, parle de la nature du Dieu qui l'a créé et règne sur lui et de la destinée de l'humanité. Si ce qu'elle dit est vrai, alors elle est le livre le plus important de l'histoire. Si la Bible est vraie, alors elle répond aux grandes questions de la vie : d'où venons-nous ? pourquoi sommes-nous ici ? qu'y a-t-il après la mort ? Le message de la Bible est si important qu'il mérite d'être examiné attentivement. De plus, sa véracité est observable et vérifiable par tous.

Les auteurs bibliques affirment que la Bible est la Parole de Dieu. L'Apôtre Paul a écrit : « Toute l’Écriture est inspirée de Dieu » (2 Timothée 3.16), c'est-à-dire que chaque mot du texte original est sorti de la bouche de Dieu avant d'être couché sur papier par les auteurs bibliques. L'Apôtre Pierre ajoute : « car ce n'est jamais par une volonté d'homme qu'une prophétie a été apportée, mais c'est poussés par le Saint-Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu. » (2 Pierre 1.21) Le choix du terme « poussés » rappelle une voile poussée par le vent. La rédaction des Écritures était donc dirigée par le Saint-Esprit. La Bible n'est pas issue de l'esprit humain, mais de Dieu, et revêtue de l'autorité divine.

Ici, il est important de ne pas s'arrêter au raisonnement circulaire : croire en la Bible uniquement parce que la Bible nous le demande. Si, toutefois, sa prétention de vérité s'avère fondée là où elle est vérifiable et est confirmée par des découvertes historiques et scientifiques, cela renforce sa crédibilité. Les preuves internes vont de pair avec les preuves externes.

Il y a beaucoup de preuves internes convaincantes de la fiabilité des Écritures. D'abord, son message unique la met à part des autres textes religieux : elle affirme que l'homme est mauvais par nature et mérite la mort éternelle. Si l'homme était à l'origine de la Bible, alors sa description de l'humanité ne serait pas aussi sombre, car nous avons naturellement tendance à vouloir donner une bonne image de nous. La Bible affirme aussi que l'homme ne peut rien faire de lui-même pour remédier à son état naturel. Là encore, ce message va à l'encontre de notre orgueil.

L'unicité de son message est une autre raison pour laquelle nous devons croire en la Bible. Elle a été écrite au cours d'une période de 1 550 ans environ, par au moins 40 auteurs humains, dont la plupart ne se connaissaient pas, issus d'arrière-plans très divers (roi, pêcheur, collecteur d'impôts, berger, etc.), dans différents environnements (désert, prison, cour royale, etc.), en trois langues. Pourtant, alors qu'elle aborde des sujets controversés, son message est le même de bout en bout. Les circonstances de sa rédaction semblent garantir sa faillibilité, mais pourtant, son message est cohérent, de la Genèse à l'Apocalypse.

Un autre argument est la fiabilité du texte biblique. La Bible n'est pas un livre de science, mais cela ne veut pas dire qu'elle n'aborde pas de questions scientifiques. Le cycle de l'eau y était décrit plusieurs siècles avant sa découverte. La science et la Bible ont parfois semblé en contradiction l'une avec l'autre, mais les avancées scientifiques ont toujours donné raison à la Bible. Par exemple, la saignée était jadis une pratique médicale courante pour soigner toutes sortes de maladies et beaucoup de gens sont morts d’avoir perdu trop de sang. Les médecins savent désormais que cette pratique est nuisible. La Bible, elle, a toujours affirmé que « la vie d’un être est dans le sang » (Lévitique 17.11).

Ce que la Bible dit de l'histoire mondiale est également avéré. Les sceptiques critiquaient jadis la Bible parce qu'elle mentionne le peuple hittite (par ex. en 2 Rois 7.6), alors qu'il n'y avait aucune preuve archéologique de l'existence d'une culture hittite, mais en 1876, des archéologues ont découvert des traces de cette nation et vers le début du XXème Siècle, sa grandeur et son influence dans le monde antique était connue de tous.

La fiabilité scientifique et historique de la Bible est une preuve importante de son authenticité. Elle contient aussi des prophéties accomplies. Certains auteurs bibliques ont prédit des événements à venir plusieurs siècles à l'avance. Une seule prophétie accomplie serait déjà surprenante, mais la Bible en contient un grand nombre. Certaines prédictions se sont accomplies en peu de temps (Abraham et Sarah ont eu un fils, Pierre a renié Jésus trois fois, Paul a été témoin de l’Évangile à Rome, etc.), d'autres plusieurs siècles après. Jésus a accompli 300 prophéties messianiques. L'accomplissement d'autant de prédictions par une seule personne aurait été impossible sans l'implication d'une puissance supérieure. Certaines prophéties spécifiques, qui annonçaient notamment le lieu de naissance de Jésus, ses activités, la manière dont il mourrait et sa résurrection, manifestent la fiabilité surnaturelle des Écritures.

Chaque fois que la fiabilité de la Bible est mise à l'épreuve, elle s'avère incontestable. Cela vaut également pour son message spirituel. Si nous croyons que la Bible a raison de dire que les Hittites ont existé, alors nous devons croire qu'elle a également raison de dire que « tous ont péché » (Romains 3.23), que « le salaire du péché, c'est la mort » (Romains 6.23), que « voici comment Dieu prouve son amour envers nous : alors que nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous » (Romains 5.8) et que « quiconque croit en [Jésus] ne péri[ra] pas mais a[ura] la vie éternelle » (Jean 3.16).

English


Retour à la page d'accueil en français

Pourquoi devrais-je croire en la Bible ?