Y aura-t-il plus de monde au ciel ou en enfer ?



 


Question : « Y aura-t-il plus de monde au ciel ou en enfer ? »

Réponse :
Jésus lui-même répond à la question de savoir s’il y aura plus de monde au ciel ou l’enfer dans ce passage succinct : « Entrez par la porte étroite ! En effet, large est la porte, spacieux le chemin menant à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là, mais étroite est la porte, resserré le chemin menant à la vie, et il y en a peu qui les trouvent. » (Matthieu 7.13-14)

Seuls ceux qui reçoivent Jésus-Christ et croient en lui reçoivent le droit de devenir enfants de Dieu (Jean 1.12). Le don de la vie éternelle n’est donc accordé que par Jésus-Christ à tous ceux qui croient. Il a dit : « C’est moi qui suis le chemin, la vérité et la vie. On ne vient au Père qu’en passant par moi » (Jean 14.6), pas en passant par Mahomet, Bouddha ou des faux dieux inventés par les hommes. Le salut n’est pas pour ceux qui veulent un moyen facile d’aller au ciel tout en continuant à vivre une vie mondaine sur terre : Jésus ne sauve que ceux qui mettent toute leur confiance en lui comme leur Sauveur (Actes 4.12).

Alors, quelles sont ces deux portes en Matthieu 7.13-14 ? Les points d’entrée de deux « chemins » : la porte large mène au chemin spacieux et la porte étroite, au chemin resserré. Le chemin resserré est le chemin des pieux et le chemin spacieux celui des impies. Le chemin spacieux est la voie de la facilité, attrayant en ce qu’il encourage l’auto-indulgence et la licence. C’est le mode de vie inclusif du monde, avec peu de règles, de restrictions et d’exigences, qui tolère le péché, n’étudie pas la Parole de Dieu et ne suit pas ses voies. Elle ne requiert ni maturité spirituelle, ni force morale, ni engagement, ni sacrifice. C’est marcher selon « la façon de vivre de ce monde, conformément au prince de la puissance de l’air, de l’esprit qui est actuellement à l’œuvre parmi les hommes rebelles » (Éphésiens 2.2). Cette voie « paraît droite à un homme », mais « peut finalement conduire à la mort » (Proverbes 14.12).

L’Évangile inclusif, qui affirme que « tous les chemins mènent au ciel », est totalement différent de celui que Jésus a prêché. La porte spacieuse du monde est celle de l’égoïsme, de l’égocentrisme et d’une attitude d’orgueil hautain, qui mène en enfer, pas la porte étroite qui mène à la vie éternelle. La plupart passent leur vie à suivre le mouvement, sur le chemin spacieux, à croire et à faire la même chose que tous les autres.

Le chemin resserré est dur et exigeant. Il s’agit de reconnaître que nous ne pouvons pas nous sauver nous-mêmes et de dépendre de Jésus-Christ seul pour notre salut. C’est le chemin de la croix et du renoncement à soi-même. Le fait que peu sont ceux qui trouvent la voie de Dieu doit nous pousser le chercher avec d’autant plus de persévérance. « Vous me chercherez et vous me trouverez, parce que vous me chercherez de tout votre cœur. » (Jérémie 29.13) Le fait est que personne n’entrera dans le royaume ou ne passera par la porte étroite par accident. Quand quelqu’un a demandé à Jésus : « Seigneur, n’y a-t-il que peu de gens qui soient sauvés ? », il a répondu : « Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite. En effet, je vous le dis, beaucoup chercheront à entrer et ne le pourront pas » (Luc 13.23-24).

Beaucoup chercheront à entrer par la porte étroite, celle du salut, mais « ne le pourront pas ». Ils ne sont pas prêts à payer le prix du renoncement au monde et à mettre leur confiance en Jésus seul. Le chemin de Christ est celui de la croix et du renoncement à soi-même. Jésus a dit : « Si quelqu’un veut être mon disciple, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix et qu’il me suive, car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la sauvera. » (Luc 9.23-24)

Jésus sait que beaucoup choisiront d’entrer par la la porte large et d’emprunter le chemin spacieux qui mène à la destruction et en enfer. Par conséquent, il a dit que quelques-uns seulement choisiront la porte étroite. À la lumière de Matthieu 7.13-14, il n’y a aucun doute sur le fait qu’il y aura plus de monde en enfer qu’au ciel. Se pose alors la question : vous, sur quel chemin êtes-vous ?


Retour à la page d'accueil en français

Y aura-t-il plus de monde au ciel ou en enfer ?