Qu'est-ce que le pluralisme religieux ?


Question : « Qu'est-ce que le pluralisme religieux ? »

Réponse :
Le pluralisme religieux fait généralement référence à la croyance en la validité de plusieurs religions différentes. Le pluralisme religieux va plus loin que la simple tolérance : il reconnaît que plusieurs chemins mènent à Dieu ou aux dieux. Le contraire est l'« exclusivisme », qui affirme qu'il n'y a qu'une seule vraie religion qui permet de connaître Dieu.

Le pluralisme religieux existe au moins depuis le XVII° Siècle, mais il a gagné en popularité en Europe occidentale et en Amérique du Nord au cours de la deuxième moitié du XX° Siècle, notamment grâce aux mouvements œcuménique (promotion d’une coopération entre religions) et interreligieux, qui ont contribué à faire accepter cette idée par la culture populaire.

Le pluralisme va plus loin que la mise en exergue des valeurs communes ou un accord sur certaines questions sociales. Les bouddhistes et les chrétiens croient tous deux en l'importance d'aider les pauvres, mais ce terrain d'entente n'est pas du pluralisme : le pluralisme implique de croire que des croyances contradictoires sont également vraies et d'accepter la diversité des croyances concernant Dieu et le salut.

De plus, certaines religions peuvent partager certaines doctrines tout en gardant des différences fondamentales. Par exemple, les musulmans et les chrétiens croient qu'il n'y a qu'un seul Dieu, mais leur idée de ce Dieu est différente et beaucoup de leurs croyances sont irréconciliables.

Que dit la Bible du pluralisme religieux ? D'abord, elle affirme qu'il n'y a qu'un seul Dieu (Deutéronome 6.5), ce qui contredit la vision pluraliste, qui accepte plusieurs visions de Dieu, voire plusieurs dieux.

Ensuite, elle enseigne l'exclusivisme. Il n'y a qu'un seul moyen de connaître Dieu : à travers Jésus-Christ. Jean 14.6 affirme que Jésus est le chemin, la vérité et la vie et que nul ne vient au Père si ce n'est par lui. Les Apôtres affirment la même chose en Actes 4.12 : « Il n'y a de salut en aucun autre, car il n'y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés. »

Enfin, la Bible condamne les autres religions à plusieurs reprises en affirmant qu'elles adorent de faux dieux, par exemple en Josué 23.16 : « Si vous violez l'alliance que l'Éternel, votre Dieu, vous a prescrite et si vous allez servir d'autres dieux et vous prosterner devant eux, la colère de l'Éternel s'enflammera contre vous. »

La liberté religieuse permet aux diverses religions de coexister pacifiquement. Les chrétiens apprécient cette liberté, qui leur permet d'adorer Dieu ouvertement. Le pluralisme religieux, lui, affirme que plusieurs religions sont vraies, ce que la Bible réfute clairement. Nous encourageons la liberté religieuse, mais nous affirmons aussi ce que dit la Bible : « En effet, il y a un seul Dieu et il y a aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes : un homme, Jésus-Christ. » (1 Timothée 2.5)

English


Retour à la page d'accueil en français

Qu'est-ce que le pluralisme religieux ?