Les chrétiens sont-ils de petits dieux ?


Question : « Les chrétiens sont-ils de petits dieux ? »

Réponse :
Certains systèmes théologiques comme le mormonisme enseignent l'hérésie selon laquelle les hommes peuvent devenir des dieux. Le catholicisme enseigne ce qu'il appelle la divinisation de l'homme : « Le Fils unique de Dieu, voulant que nous participions à sa divinité, assuma notre nature, afin que Lui, fait homme, fit les hommes Dieu » (Catéchisme de l'Église catholique, 2° édition, section 2, chapitre 2, article 3, paragraphe I, I:460), mais l'idée ici est que les croyants sont unis à Christ par l'Eucharistie. La controverse dite « des petits dieux » tire ses origines dans l'enseignement de pasteurs du mouvement Parole de Foi. L'idée de base est que les hommes sont divins, créés « à l'image de Dieu » (Genèse 1.27), non seulement par le fait d'avoir une âme, de dominer la terre et d'être en relation les uns avec les autres, mais aussi d'appartenir à la même « classe spirituelle » que lui. Les théologiens bibliques considèrent cette idée comme erronée, voire hérétique et sectaire.

L'élément principal du mouvement parole de foi est que si nous demandons quelque chose à Dieu par la foi, il a l'obligation de nous le donner. En tant que « petits dieux », nos paroles sont revêtues d'une grande puissance. Certains télévangélistes enseignent cette hérésie. Du fait de ses racines pentecôtistes, elle est plus répandue dans les églises charismatiques. Le mouvement Parole de Foi est étroitement lié notamment à la « théologie de la prospérité », au mouvement « proclamer pour recevoir » et à « l'Évangile de la santé et de la prospérité ».

Deux passages bibliques forment le fondement de l'enseignement des « petits dieux » : le Psaume 82.6, qui dit : « J'avais dit : Vous êtes des dieux, vous êtes tous des fils du Très-Haut », cité par Jésus en Jean 10.34 : « N'est-il pas écrit dans votre loi : J'ai dit : Vous êtes des dieux ? » Ces deux passages s'expliquent cependant par leur contexte immédiat, qui montre clairement que l'homme n'est pas divin. Le Psaume 82.6 est suivi d'un avertissement : « Cependant vous mourrez comme des hommes, vous tomberez comme un prince quelconque » (verset 7). Il s'agit donc d'une référence aux hommes mortels qui incarnent l'autorité divine dans le monde : les rois, juges et magistrats.

Le Psaume 82 nous met en garde contre les chefs injustes, qui se considèrent eux-mêmes comme des « dieux » (Psaume 82.1), mais qui « ne savent rien » et « marchent dans les ténèbres » (Psaume 82.5). Jésus cite ce passage en réponse à ceux qui l'accusaient de blasphème, pour leur demander en quoi il était blasphématoire pour « celui que le Père a consacré et envoyé dans le monde » (Jean 10.36) d'affirmer qu'il était le Fils de Dieu, alors que les chefs humains sont appelés des dieux.

La divinité des chrétiens est indéfendable, surtout au vu de ce que dit le reste de la Bible. Dieu seul est Dieu (Ésaïe 37.16). Nous ne sommes pas Dieu, ne l'avons jamais été et ne le serons jamais. Jésus était pleinement Dieu et pleinement homme (une association qui s'appelle l'union hypostatique). Si nous étions de « petits dieux », la divinité de Jésus en serait amoindrie, puisqu'il serait un « petit dieu » comme nous. Jean a écrit : « Et la Parole s'est faite homme, elle a habité parmi nous. » (Jean 1.14) Ce passage ne fait pas état d'une « divinité inférieure » : Jésus a pris chair pour mourir pour nos péchés (Hébreux 2.14), tout en conservant sa position divine. Dieu nous a créés avec un esprit, mais cet esprit n'est pas divin.

English


Retour à la page d'accueil en français

Les chrétiens sont-ils de petits dieux ?