Qu’est-ce que la période d’angoisse pour Jacob ?



 


Question : « Qu’est-ce que la période d’angoisse pour Jacob ? »

Réponse :
L’expression « période d’angoisse pour Jacob » vient de Jérémie 30.7, qui dit : « Quel malheur ! Voilà le grand jour ! Il n’y en a jamais eu de pareil. C’est une période d’angoisse pour Jacob, mais il en sera délivré ».

Aux versets précédents, le Seigneur parle d’Israël et de Juda au prophète Jérémie (30.3-4). Au verset 3, il promet qu’un jour, il les ramènera dans la terre qu’il a promise à leurs ancêtres. Le verset 5 décrit un temps de grande crainte et tremblement. Le verset 6 emploie l’image des douleurs de l’enfantement pour décrire ce temps d’agonie. Pourtant, un espoir demeure : bien qu’il s’agisse d’une « période d’angoisse pour Jacob », au verset 7, le Seigneur promet de le sauver (Jacob faisant référence à Israël et Juda).

En Jérémie 30.10-11, le Seigneur dit : « je vais te délivrer de la terre lointaine, je vais délivrer ta descendance du pays où elle est déportée. Jacob reviendra pour connaître la tranquillité et la sécurité. Plus personne ne l’inquiétera. En effet, je suis moi-même avec toi pour te délivrer, déclare l’Eternel. »

Il promet aussi de détruire les nations qui retiendront Israël et Juda captifs et assure qu’il ne permettra jamais que Jacob ne soit entièrement détruit. À noter toutefois qu’il décrit cette période comme un temps de discipline pour son peuple. Il dit de Jacob : « J’exterminerai toutes les nations où je t’ai dispersé, mais toi, je ne t’exterminerai pas. Je te corrigerai avec justice. Je ne peux vraiment pas te laisser impuni. »

Jérémie 30.7 dit : « Voilà le grand jour ! Il n’y en a jamais eu de pareil. » La seule période qui corresponde à cette description est celle de la Tribulation, qui n’a pas son pareil dans l’histoire.

Jésus a décrit la Tribulation en partie à l’aide des mêmes images que Jérémie. En Matthieu 24.6-8, il décrit l’avènement de faux christs, de guerres et de bruits de guerre, de famines et de tremblements de terre comme « le commencement des douleurs ».

Paul compare également la Tribulation aux douleurs de l’enfantement. 1 Thessaloniciens 5.3 dit : « Quand les hommes diront : « Paix et sécurité ! » alors une ruine soudaine fondra sur eux, comme les douleurs sur la femme enceinte ; ils n’y échapperont pas. » Cet événement surviendra après l’Enlèvement de l’Église, décrit en 1 Thessaloniciens 4.13-18. En 1 Thessaloniciens 5.9, Paul insiste sur le fait que l’Église ne sera plus sur terre pendant cette période : « En effet, Dieu ne nous a pas destinés à la colère, mais à la possession du salut par notre Seigneur Jésus-Christ. » La colère dont il est question ici est le jugement de Dieu sur le monde incroyant et sa discipline d’Israël pendant la Tribulation.

Ces « douleurs de l’enfantement » sont décrites en détail en Apocalypse 6-12. La Tribulation servira notamment à ramener Israël au Seigneur.

Ceux qui ont accepté Christ comme leur Sauveur du péché devraient louer le Seigneur pour la période d’angoisse pour Jacob, qui montre qu’il tient ses promesses. Il nous a promis la vie éternelle en Christ notre Seigneur et a promis une terre, une descendance et une bénédiction à Abraham et à sa descendance physique, mais avant d’accomplir ces promesses, il disciplinera la nation d’Israël avec amour et fermeté pour qu’elle revienne à lui.


Retour à la page d'accueil en français

Qu’est-ce que la période d’angoisse pour Jacob ?