Les pensées intrusives sont-elles péché ? Les pensées violentes, sexuelles ou blasphématoires spontanées sont-elles péché ?


Question : « Les pensées intrusives sont-elles péché ? Les pensées violentes, sexuelles ou blasphématoires spontanées sont-elles péché ? »

Réponse :
Nous faisons tous par moments face à des pensées intrusives. Ces images, expressions ou pulsions involontaires sont très courantes. Les pensées spontanées et intrusives de violences contre des enfants ou des animaux, de comportement sexuel inapproprié ou de blasphème, peuvent être très gênantes et même nous faire douter de notre salut ; mais sont-elles péché ?

Dieu n'est pas surpris par nos pensées intrusives : il connaît toutes nos pensées, intentionnelles ou non (Psaume 139.2). Il connaît aussi la faiblesse de l'esprit humain : « L'Éternel connaît les pensées de l’homme : il sait qu'elles sont sans valeur. » (Psaume 94.11) Une de nos plus grandes craintes concernant nos pensées blasphématoires intrusives est que Dieu ne les pardonnera pas. Dieu sait que les méchants blasphèment (Psaume 10.4), mais il est toujours prêt à pardonner : « Que le méchant abandonne sa voie, et l'homme injuste ses pensées ! Qu'il retourne à l'Éternel : il aura compassion de lui. Qu'il retourne à notre Dieu, car il pardonne abondamment. » (Ésaïe 55.7) Dieu est également conscient de la différence entre les convictions d'un cœur mauvais et les pensées fluctuantes de quelqu'un qui le connaît et le suit (1 Chroniques 28.9). « En effet, la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante que toute épée à deux tranchants, pénétrante jusqu’à séparer âme et esprit, jointures et moelles ; elle juge les sentiments et les pensées du cœur. » (Hébreux 4.12)

Dieu nous a donné des outils pour lutter contre les pensées intrusives. Le Psaume 139.23-24 nous encourage à soumettre nos cœurs et nos pensées à Dieu, pour qu'il puisse déterminer s'il y a quelque chose de malsain, que nous devons surmonter. Si nous avons des pensées réellement spontanées et involontaires, 2 Corinthiens 10.3-5 nous dit quoi faire : « Si en effet nous vivons dans la réalité humaine, nous ne combattons pas de façon purement humaine. En effet, les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas humaines, mais elles sont puissantes, grâce à Dieu, pour renverser des forteresses. Nous renversons les raisonnements et tout obstacle qui s'élève avec orgueil contre la connaissance de Dieu, et nous faisons toute pensée prisonnière pour qu'elle obéisse à Christ. » Les pensées et penchants blasphématoires, malsains et pervers font partie du combat spirituel et nous avons besoin de l'aide de Dieu pour les combattre. L'étude et la mémorisation de la Bible, ainsi que la confession de ses vérités, contribuent à beaucoup réduire, ou même à vaincre, les pensées intrusives : « Quand mon cœur est agité par une foule de pensées, tes consolations me rendent la joie. » (Psaume 94.19)

Les pensées intrusives, même blasphématoires, ne sont pas forcément péché. Notre esprit est faible et facilement influencé par le monde qui nous entoure. Nous exposer volontairement au blasphème, à la violence et à d'autres maux peut cependant être péché, car plus nous sommes environnés de ces choses, plus elles envahiront nos pensées. Nous devons plutôt nous concentrer sur ce qui est honorable, vrai et pur (Philippiens 4.8). Si nous remplissons notre esprit de bonnes choses, Dieu nous bénira : « Heureux l'homme qui ne suit pas le conseil des méchants, qui ne s'arrête pas sur la voie des pécheurs et ne s'assied pas en compagnie des moqueurs, mais qui trouve son plaisir dans la loi de l'Éternel et la médite jour et nuit ! Il ressemble à un arbre planté près d'un cours d'eau : il donne son fruit en sa saison, et son feuillage ne se flétrit pas. Tout ce qu'il fait lui réussit. » (Psaume 1.1-3)

Certaines pensées intrusives n'ont pas forcément une origine purement spirituelle. Si la prière et la mémorisation des Écritures ne suffisent pas à réduire nos pensées et envies malsaines de manière significative, notre physiologie peut également avoir un rôle à jouer. Les pensées intrusives peuvent notamment être des symptômes de troubles obsessionnels compulsifs, de dépression post-partum et de troubles de l'attention. Tout comme Dieu nous a donné des professionnels qualifiés pour nous conseiller sur les questions spirituelles, il nous a donné des médecins et des conseillers pour nos besoins physiques. Si vos pensées intrusives prennent trop d'ampleur, peut-être devez-vous comprendre que « la voie de l'éternité » (Psaume 139.24) nécessite d’être assez humble pour demander de l'aide.

English


Retour à la page d'accueil en français

Les pensées intrusives sont-elles péché ? Les pensées violentes, sexuelles ou blasphématoires spontanées sont-elles péché ?