Les chrétiens sont-ils des pécheurs, des saints ou les deux ?


Question : « Les chrétiens sont-ils des pécheurs, des saints ou les deux ? »

Réponse :
Les chrétiens sont à la fois saints et pécheurs. Tous les hommes sont pécheurs : nous sommes tous nés dans le péché ; mais tous ne sont pas saints. D'après la Bible, un saint n'est pas quelqu'un qui a fait des choses extraordinaires ni qui a été déclaré tel par une église ou organisation : le terme traduit par « saint » dans le Nouveau Testament, hagios, signifie littéralement « sacré, physiquement pur, moralement irréprochable, consacré à des fins cérémonielles ». Dans le contexte du Nouveau Testament, les saints sont les membres du corps de Christ, qui sont sauvés par la grâce, par le moyen de la foi (Éphésiens 2.8-9). Autrement dit, saint est synonyme de chrétien, croyant authentique en le Seigneur Jésus-Christ.

La Bible dit clairement que nous sommes tous nés dans le péché et avons tous une nature pécheresse. À l'origine, Dieu a créé l'humanité bonne et sans péché : « Puis Dieu dit : « Faisons l'homme à notre image, à notre ressemblance ! […] Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu. Il créa l'homme et la femme. » (Genèse 1.26-27) Malheureusement, Genèse 3 raconte la chute d'Adam et d'Ève, à cause de laquelle le péché est entré en des créatures auparavant parfaites. Depuis, leur nature pécheresse se transmet de génération en génération à leur descendance. Ainsi, tous les hommes sont pécheurs.

En revanche, les saints ne sont pas nés saints : ils le deviennent par la nouvelle naissance. « Tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu » (Romains 3.23), si bien que nous avons tous besoin d'être spirituellement régénérés pour ne pas demeurer éternellement dans cet état. Dieu, dans sa grâce et sa miséricorde, a pourvu au (seul) moyen par lequel un pécheur pouvait devenir saint : le Seigneur Jésus-Christ, qui est venu « servir et donner sa vie en rançon pour beaucoup » (Matthieu 20.28). Si nous confessons notre péché et notre besoin d'un Sauveur et acceptons son sacrifice sur la croix pour nous, nous serons saints.

Il n'y a pas de hiérarchie dans la sainteté : tous ceux qui appartiennent à Christ par la foi sont saints et personne ne l'est plus qu'un autre. L'Apôtre Paul, qui n'était pas plus saint que le croyant le moins connu, adresse sa première Épître aux Corinthiens « à ceux qui ont été conduits à la sainteté par Jésus-Christ, appelés à être saints, et à tous ceux qui, partout, font appel au nom de notre Seigneur Jésus-Christ » (1 Corinthiens 1.2, italiques ajoutées). Dans ce verset, hagios est traduit par « saints », ce qui permet de conclure clairement que tous ceux qui font appel à Christ pour être sauvés sont saints, sanctifiés par le Seigneur. Nous sommes tous « concitoyens des saints, membres de la famille de Dieu (Éphésiens 2.19).

Nous ne sommes pas saints parce que nous avons été déclarés saints par une église et nous ne pouvons pas le devenir par nos propres efforts. Après avoir été sauvés par la foi, nous sommes cependant appelés à accomplir des œuvres qui confirment notre appel. « Au contraire, puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite. En effet, il est écrit : Vous serez saints car moi, je suis saint. » (1 Pierre 1.15-16) Les saints ne sont pas sans péché, mais leur vie reflète la réalité de la présence de Christ en eux, car en lui « nous avons la vie, le mouvement et l'être » (Actes 17.28).

English


Retour à la page d'accueil en français

Les chrétiens sont-ils des pécheurs, des saints ou les deux ?