En quoi mes péchés personnels privés affectent-ils les autres ?



 


Question : « En quoi mes péchés personnels privés affectent-ils les autres ? »

Réponse :
Peut-être que si vous viviez sur une île isolée au milieu de la mer, vos péchés privés nʼaffecteraient que vous ; mais « aucun homme nʼest une île » : vous avez certainement une famille, des amis et des connaissances avec lesquels vous interagissez continuellement et qui seront forcément affectés, car le péché a des conséquences (Romains 6.23). Ce principe suit le modèle établi dès la création. Toute chose créée a une semence qui lui permet de se propager « selon son espèce » (Genèse 1.11, 21, 25). Autrement dit, on ne peut planter du blé et sʼattendre à récolter des betteraves. On ne peut « planter » le péché, même en privé, sans sʼattendre à le moissonner aussi. Ces conséquences sʼétendront à tous ceux avec qui nous serons en contact, en vertu dʼun autre principe : le principe dʼassociation, qui implique que tout notre entourage peut être blessé par association avec nous et avec nos choix et actes, privés ou publics.

Il suffit de regarder les récents scandales impliquant des responsables évangéliques connus pour constater les effets des péchés « privés » une fois découverts (et la Bible dit : « sachez-le, votre péché vous atteindra » (Nombres 32.23) : les familles, les amis et lʼéglise de la personne concernée, ainsi que la communauté chrétienne en général, sont affectés. Pire encore, le témoignage de Christ est décrédibilisé, alors que les incroyants nous méprisent et blasphèment contre son nom. On peut avoir lʼimpression que notre péché nʼa pas eu de conséquences visibles, mais ce qui est secret sera un jour manifesté : « Il nʼy a en effet rien de caché qui ne doive être mis en lumière, rien de secret qui ne doive être connu et mis au jour. » (Luc 8.17) Pouvez-vous dire en toute honnêteté que personne se serait affecté par vos péchés secrets sʼils étaient dévoilés ?

Le péché secret engendre la culpabilité, qui nous transforme. Les autres voient ces changements et cela les affecte. Une femme ignore peut-être la dépendance à la pornographie de son mari, mais celle-ci change son attitude vis-à-vis dʼelle en le rendant plus distant dʼelle en tant que partenaire sexuel. Elle perçoit ce changement de comportement et se demande quelles en sont les raisons : il ne lʼaime plus, elle ne lʼattire plus ou il a une maîtresse. Rien de tout cela nʼest vrai, mais les conséquences de son péché « privé » sont potentiellement dévastatrices pour elle, pour leur mariage et pour leur vie de famille, même si ce secret nʼest jamais découvert.

Voici un autre principe à prendre en compte : « Mais toi, quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte et prie ton Père qui est là dans le lieu secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. […] Afin de ne pas montrer que tu jeûnes aux hommes, mais à ton Père qui est là dans le lieu secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra » (Matthieu 6.6, 18). On peut tirer de ces passages un principe qui peut sʼappliquer positivement ou négativement : si Dieu nous rend ouvertement le bien que nous faisons en secret, par exemple en nous récompensant si nous prions et jeûnons, il est logique quʼil nous rende aussi ouvertement nos péchés secrets. Dans tous les cas, Dieu voit et connaît nos péchés, privés et publics, et ne les laissera pas impunis.

Mais la conséquence la plus grave du péché personnel privé concerne notre propre âme mortelle. Ézéchiel 18.4 dit que lʼâme qui pèche mourra et Romains 6.23 ajoute que le salaire du péché, cʼest la mort. Ces versets concernent les pécheurs par nature qui demeurent dans le péché sans recevoir la nouvelle vie que Dieu offre. Lʼenfant de Dieu né de nouveau, qui a accepté le Seigneur Jésus-Christ comme son Sauveur, est tenu, lui, à un code de conduite privé et public : « Ainsi donc, que vous mangiez, que vous buviez ou quoi que vous fassiez, faites tout pour la gloire de Dieu » (1 Corinthiens 10.31). Il aspire à vivre une vie qui glorifie Dieu. Même sʼil y a toujours des moments où nous tombons, Dieu a pourvu à un moyen pour nous dʼêtre en communion avec lui. Il nous a promis : « Si nous reconnaissons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner et pour nous purifier de tout mal. » (1 Jean 1.9)


Retour à la page d'accueil en français

En quoi mes péchés personnels privés affectent-ils les autres ?